• Patricia Tait le Prix de bâtisseur de la Ville

    Le maire Jim Watson et le conseiller Eli El-Chantiry ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Patricia Tait en reconnaissance de ses 20 années d’action communautaire dans le quartier West Carleton, notamment son bénévolat au sein de Sentinelle Outaouais.

    Mme Tait est une bénévole dynamique qui aide à préserver la Morris Island Conservation Area depuis plus de 20 ans et qui surveille depuis 10 ans la santé de la rivière des Outaouais près du barrage de la Chute-des-Chats en tant que membre de l’équipe des 50 surveillants de la rivière pour le compte de Sentinelle Outaouais. Elle a joué un rôle de premier plan dans la recherche d’une solution écologique pour les bateaux-navettes autour du barrage. La voie de contournement pour bateaux à Mohr’s Landing près du quai d’accostage de Quyon a été ouverte en juillet 2006. Mme Tait a reçu en 2009 le Prix Daniel-Brunton du bénévole de l’année décerné par Sentinelle Outaouais.

    Cette chef de file communautaire aide les résidents des deux côtés de la rivière des Outaouais à comprendre pourquoi il est important de protéger la rivière et ce qu’ils peuvent faire pour y contribuer. On la voit souvent aux activités communautaires dans le quartier West Carleton-March, vêtue de son tee-shirt de Sentinelle Outaouais, partageant ses connaissances et prônant avec passion des voies navigables propres, saines et durables ̶ et ce, toujours le sourire aux lèvres.

    Mme Tait est également une bénévole enthousiaste dans le cadre de la campagne de collecte d’aliments de la banque alimentaire de West Carleton et de celle d’Arnprior et du District en plus d’être une bénévole passionnée des Amis de la rivière Carp

    patriciataitcb

  • Carol Burrows le Prix de bâtisseur de la Ville

    Le maire Jim Watson et le conseiller Peter Clark ont aujourd’hui remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Carol Burrows pour les cinq décennies où elle a défendu les droits des aînés et travaillé sans relâche, comme bénévole, à améliorer la qualité de vie des aînés et des personnes âgées d’Ottawa.

    Madame Burrows, âgée de 78 ans, ne coule pas ses vieux jours au soleil. Elle continue plutôt à travailler avec de nombreux organismes d’Ottawa venant en aide aux aînés. Son cheval de bataille est l’octroi de logements abordables en milieu de soutien aux aînés, surtout aux femmes et à ceux qui ont un faible revenu ou qui sont sans-abri.

    Elle a commencé à œuvrer pour l’amélioration de la qualité de vie des aînés dans les années 1970, alors qu’elle était dans la vingtaine. Elle était responsable d’un Programme phare à une école de la région, où elle a organisé une activité de soir afin d’enseigner aux gens à prendre soin de leurs parents âgés. Elle a également conçu un projet pilote dans le but d’encourager les élèves de sixième année à passer au moins un après-midi par semaine avec des aînés de la maison de soins infirmiers située près de l’école. Le projet pilote a connu un tel succès qu’il est devenu permanent.

    Elle a travaillé et dirigé bon nombre d’organismes, dont ceux-ci :

    – Le Pilier, un refuge et un établissement de logements en milieu de soutien pour les femmes sans-abri

    – Centre d’accès aux soins communautaires

    – Conseil sur le vieillissement d’Ottawa

    – Carefor Services & soins de santé communautaires

    – Réseau local d’intégration des services de santé de Champlain

    – Groupe de travail sur les logements en milieu de soutien pour les personnes âgées de Centraide Ottawa

    Madame Burrows a reçu de nombreux prix et reconnaissances pour son travail, y compris le prix Margaret Griffiths, qui lui a été décerné en 2008 par le Conseil sur le vieillissement d’Ottawa.

    carolburrows

  • Bill Robinson le Prix de bâtisseur de la ville

    Le maire Jim Watson et la conseillère Marianne Wilkinson ont remis aujourd’hui à Bill Robinson le Prix de bâtisseur de la ville décerné par le maire, afin de souligner le dévouement dont il a fait preuve au cours des trente dernières années afin d’améliorer la vie des enfants et des jeunes à risques ainsi que des nouveaux Canadiens.

    M. Robinson a vraiment changé la vie des nouveaux immigrants et des jeunes les plus vulnérables de notre collectivité en leur consacrant d’innombrables heures à titre de bénévole à la Maison communautaire Michelle Heights, au Centre de santé communautaire Pinecrest-Queensway, au Centre de traitement Dave Smith, à Bénévoles Ottawa, au District 7040 du Rotary et au Club Rotary de Nepean-Kanata.

    Son travail bénévole a surtout visé à favoriser la réussite scolaire et à contribuer à inculquer les rudiments nécessaires pour obtenir un travail et se faire une brillante carrière.

    En tant que membre du Club Rotary, il a collaboré à de multiples initiatives de service à la collectivité qui ont eu des effets directs positifs sur les résidents d’Ottawa. Il est membre du conseil d’administration de l’Ottawa Rotary Home, maison de soins de répit pour enfants et adultes atteints de handicaps complexes. Chaque mois de décembre, il organise la livraison de plus de 300 paniers de Noël pour l’Échange Cœur et Partage.

    billrobinson08.27.14

  • Mme Catherine Burns le Prix de bâtisseur de la ville

    Le maire Jim Watson et la conseillère Katherine Hobbs ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la ville à Mme Catherine Burns pour la contribution exceptionnelle qu’elle a apportée à la culture à Ottawa en y établissant et en y développant le secteur du chant traditionnel et de la contredanse au cours des 25 dernières années.

    En sa qualité de fondatrice et de bénévole inlassable de l’Old Sod Society et d’Ottawa Contra Dance, Mme Burns a contribué à former un dynamique groupe de musiciens, de chanteurs, de « câleurs » et de danseurs qui profitent de danses, de concerts et d’ateliers à prix abordables tout au long de l’année.

    Avec l’aide d’autres bénévoles, Mme Burns dirige chaque année pour l’Old Sod Society une cinquantaine d’événements axés sur le chant et la danse. Elle a récemment lancé une série de danses familiales de même qu’une série de danses communautaires mensuelles, et elle assure la formation de câleurs bénévoles locaux par l’intermédiaire de l’Ottawa Callers’ Collective.

    Mme Burns a agi comme câleuse bénévole pour des contredanses à l’occasion du Bal de Neige, du Festival folk d’Ottawa, du Grassroots Festival et du Westfest, entre autres événements communautaires. Elle a récemment étendu cette activité à des danses qu’elle a conçues à l’intention des adultes handicapés de notre région.

    La contredanse, qui englobe plusieurs danses traditionnelles avec partenaires, puise ses origines dans les styles de danse anglaise, française et irlandaise du 17e siècle. Elle est conçue et dirigée par un « câleur » sur de la musique de chants traditionnels irlandais, écossais ou canadiens-français. Le violon en est l’instrument clé, mais on utilise également la guitare, la mandoline et d’autres instruments acoustiques.

    09.07.14-catherineburnscb

  • Mme Laura Dubois le Prix de bâtisseur de la Ville

    Le maire Jim Watson et le conseiller Allan Hubley ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Mme Laura Dubois pour services exceptionnels rendus à la collectivité de Kanata. Mme Dubois a soutenu des dizaines d’écoles, d’organismes caritatifs et communautaires.

    Laura est la propriétaire de l’épicerie Laura – Your Independent Grocer au centre commercial Hazeldean. Elle a commencé sa carrière dans l’épicerie comme caissière à l’âge de 15 ans. Elle a gravi les échelons pour devenir gérante de service, adjointe au gérant, gérante, puis, il y a sept ans, elle a acheté sa propre épicerie de la chaîne Your Independent Grocer. Elle et son mari ont vendu leur maison d’Orléans pour déménager avec leur fille, leur fils et leurs quatre chats à Bridlewood.

    En étant propriétaire d’une épicerie de quartier, Laura a trouvé de bons moyens de soutenir sa communauté. Elle a donné de son temps et des aliments à de multiples causes dont les écoles, le Kanata Food Cupboard, le tournoi de balle commémoratif Scott Tokessy, les Bergers de l’espoir, la collecte annuelle d’aliments de la Ville et à de nombreux événements et collecte de fonds.

    Elle donne des aliments, des prix et offre de l’espace à l’intérieur du magasin à divers organismes pour la tenue d’activités de financement en appui à la communauté de Kanata.

    Elle est membre du conseil de l’école John Young et donnera des aliments pour un nouveau programme de petits déjeuners destinés aux enfants dans le besoin.

    Elle offre également un service gratuit de magasinage aux aînés et aux personnes qui ont des besoins spéciaux et pour lesquels il devient difficile de sortir pour faire les courses.

    hall-1128

  • Mme Doreen Lebano le Prix de bâtisseur de la Ville

    Le maire Jim Watson et la conseillère Jan Harder ont décerné aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Mme Doreen Lebano pour sa contribution exceptionnelle à la santé publique en tant que fondatrice du dîner de gala annuel mère et fille du Club Lions de Barrhaven, qui amasse des fonds pour les soins aux patients atteints du cancer à l’Hôpital Queensway-Carleton (HQC).

    Doreen est, depuis 24 ans, une survivante du cancer du sein et, depuis 11 ans, d’une maladie rare du sang appelée purpura thrombopénique thrombotique (PTT).

    Pendant les longues heures de traitement que Doreen a dû subir pour guérir du PTT, Angela, sa fille, lui a tenu compagnie. Doreen a apprécié le temps calme en tête-à-tête qu’elle a passé avec sa fille et estime que cela a contribué à son rétablissement. Après avoir recouvré la santé, elle a décidé d’organiser un événement de collecte de fonds pour l’HQC. Sa fille lui a proposé d’organiser un dîner de gala mère et fille, et Doreen, membre de longue date des Lions de Barrhaven, a pensé que le Club Lions serait une excellente organisation pour accueillir le gala.

    C’est ainsi que le gala mère et fille a lieu en mai de chaque année depuis dix ans. Doreen, qui est la principale organisatrice de l’événement, passe d’innombrables heures à la recherche de commandites. À ce jour, l’événement a réuni plus de 100 000 dollars qui ont permis d’améliorer les soins offerts aux patients atteints du cancer à l’HQC. Récemment, une salle de consultation pour les patients du Centre de cancérologie Famille Irving Greenberg a été dédiée au gala mère et fille du Club Lions de Barrhaven en reconnaissance de son soutien.

    Doreen est également bénévole pour de nombreuses autres initiatives communautaires de collecte de fonds organisées par le Club Lions de Barrhaven et travaille au Téléthon de Jerry Lewis depuis 12 ans ainsi qu’à l’organisation de l’événement Barrhaven Fun Day (journée de plaisir à Barrhaven) qui a lieu durant le week‑end de la fête du Travail depuis 18 ans. Elle a reçu deux prix prestigieux de l’Association internationale des Clubs Lions : le prix Compagnon de Melvin Jones et le prix Helen Keller.

    14a-048___052

  • Susan MacLatchy le Prix de bâtisseur de la Ville

    Aujourd’hui, le maire Jim Watson et le conseiller Keith Egli ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville à Susan MacLatchy en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle dans le domaine de la santé publique pour la création du Tournoi annuel du Club de curling Carleton Heights au profit du cancer du sein.

    Susan MacLatchy a inauguré cette activité en 2000, amassant 6 000 $ pour la Fondation canadienne du cancer du sein lors de cette première année. Depuis, avec l’aide de son comité organisateur, elle travaille sans relâche pour que cette activité prenne de l’ampleur d’année en année.

    La 15e édition du tournoi annuel au profit du cancer du sein a eu lieu le 29 mars et près de 100 curleuses d’Ottawa y ont participé. L’édition de cette année a permis d’amasser plus de 40 000 $. Au total, le Tournoi annuel du Club de curling Carleton Heights au profit du cancer du sein a permis d’amasser environ 400 000 $ pour la Fondation canadienne du cancer du sein tout en aidant à sensibiliser la population aux mesures de prévention et au traitement du cancer du sein dans notre communauté.

    14e-209___053

  • Citoyens pour la sécurité en vélo le Prix de bâtisseur de la Ville

    Aujourd’hui, le maire, M. Jim Watson, et le conseiller Keith Egli ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville à Citoyens pour la sécurité en vélo (CfSC) en reconnaissance de la contribution exceptionnelle de l’organisme bénévole à la sécurité publique au cours des 30 dernières années. M. Hans Moor, président de CfSC, a accepté l’honneur au nom de l’organisme.

    Fondé en 1984, CfSC est une association bénévole de cyclistes qui travaillent avec la Ville d’Ottawa, le Service de police d’Ottawa, le Programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa et d’autres organismes du domaine de la sécurité routière afin de plaider pour un cyclisme respectueux de l’environnement, plus sécuritaire et de meilleure qualité dans la région d’Ottawa. CfSC est dirigé par un conseil d’administration dont les membres bénévoles sont des cyclistes expérimentés et dévoués et est géré par de nombreux bénévoles actifs.

    CfSC a toujours participé et contribué aux initiatives de sécurité routière à Ottawa. Par exemple, durant les mois de novembre 2012 et 2013, les bénévoles de CfSC ont aidé à distribuer un total de plus de 350 jeux de phares pour vélos gratuits aux cyclistes sur les sentiers du centre-ville. Ces bénévoles contribuent de nombreuses heures chaque année à l’éducation des cyclistes et des autres usagers de la route sur le partage sécuritaire de la chaussée.

    Le maire Watson a souligné qu’il était de mise que CfSC reçoive le Prix de bâtisseur de la Ville au cours du mois du Vélo au boulot du fait que, durant cette période, la Ville organise avec ses partenaires du domaine du cyclisme de nombreuses activités mettant l’accent sur l’éducation des cyclistes et la sécurité à vélo.

    14a-047___043

  • Mme Shelby Hayter le Prix de bâtisseur de la Ville

    Le maire Jim Watson et la conseillère Jan Harder ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Mme Shelby Hayter pour sa contribution exceptionnelle à la santé publique en tant que porte-parole, collectrice de fonds et fondatrice de programme pour la Société Parkinson de l’est de l’Ontario.

    Athlète accomplie depuis toujours, au début de 2005, elle s’entraînait en vue du marathon de Boston, lorsqu’on lui annonce qu’elle souffre de la forme précoce de la maladie de Parkinson. Mère de trois enfants âgés de 11 ans, 8 ans et 6 ans, elle avait elle-même à peine 40 ans. Bien déterminée à ne pas se laisser ralentir par la maladie, elle décide de continuer à s’entraîner et de courir le marathon avec sa sœur Andrea. Le marathon est devenu pour elle l’occasion de devenir porte-parole pour les personnes souffrant de la maladie de Parkinson, et de collecter des fonds pour la recherche sur le Parkinson.

    Sa campagne de collecte de fonds en parallèle du marathon de Boston lui a permis d’amasser 33 000 $ pour le Consortium pour la recherche sur le Parkinson de l’Université d’Ottawa. Elle a ensuite fait des démarches auprès de la Société Parkinson de l’est de l’Ontario dans l’intention de créer un programme destiné aux élèves de l’école primaire et intermédiaire, appelé Pass the Baton (Passe le flambeau). L’organisme a décidé d’appuyer son plan avec enthousiasme.

    Ce programme éducatif unique enseigne aux écoliers ce que ça veut dire de vivre avec la maladie de Parkinson et les motive à créer des campagnes de collecte de fonds pour venir en aide à la recherche sur le Parkinson. Jusqu’à maintenant, dans le cadre du programme Passe le flambeau, Shelby a visité plus de 65 écoles; elle est devenue un modèle pour plus de 34 000 écoliers et écolières et des centaines d’enseignants; et elle a recueilli plus de 80 000 $ pour le Consortium pour la recherche sur le Parkinson.

    Elle affirme que son but est d’aider à trouver un traitement, de sorte que ses enfants, qui sont maintenant adolescents, et les autres enfants de leur génération n’auront jamais à faire face au Parkinson.

    14a-046___048

  • M. John Therien le Prix de bâtisseur de la Ville

    Le maire Jim Watson, le conseiller du quartier Steve Desroches et le conseiller Mathieu Fleury ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville à M. John Therien pour son engagement pendant de nombreuses années afin de faire de Vanier une communauté saine, sécuritaire et prospère.

    M. Therien a été président de la ZAC du quartier Vanier pendant huit ans. Il y a dirigé un groupe de propriétaires motivés pendant une période de croissance et de changement communautaire sans précédent. Sous sa gouverne, la ZAC est venue en aide à nombre de causes charitables locales, notamment un refuge pour femmes, plusieurs projets organisés par les organismes confessionnels locaux, des projets scolaires, des Chevaliers de Colomb et une collecte de jouets de Noël.

    Il a été un promoteur enthousiaste de Vanier en tant que communauté abordable, diversifiée et sécuritaire, un quartier situé à proximité du centre-ville. En 2006, il a déclaré au Ottawa Business Journal que Vanier serait bientôt le « prochain quartier à la mode pour y vivre et y travailler. »

    Pendant 42 ans, il a été le propriétaire de Therien Jiu-Jitsu et Kickboxing ainsi que l’instructeur-chef. L’école exploite huit dojos, dont un sur la rue Selkirk à Vanier. Au cours de ces années, il a initié des milliers de jeunes d’Ottawa à la discipline des arts martiaux, une activité physique très bénéfique.

    14a-044___032-1024x682

Page 1 sur 212