• Mme Catherine Burns le Prix de bâtisseur de la ville

    Le maire Jim Watson et la conseillère Katherine Hobbs ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la ville à Mme Catherine Burns pour la contribution exceptionnelle qu’elle a apportée à la culture à Ottawa en y établissant et en y développant le secteur du chant traditionnel et de la contredanse au cours des 25 dernières années.

    En sa qualité de fondatrice et de bénévole inlassable de l’Old Sod Society et d’Ottawa Contra Dance, Mme Burns a contribué à former un dynamique groupe de musiciens, de chanteurs, de « câleurs » et de danseurs qui profitent de danses, de concerts et d’ateliers à prix abordables tout au long de l’année.

    Avec l’aide d’autres bénévoles, Mme Burns dirige chaque année pour l’Old Sod Society une cinquantaine d’événements axés sur le chant et la danse. Elle a récemment lancé une série de danses familiales de même qu’une série de danses communautaires mensuelles, et elle assure la formation de câleurs bénévoles locaux par l’intermédiaire de l’Ottawa Callers’ Collective.

    Mme Burns a agi comme câleuse bénévole pour des contredanses à l’occasion du Bal de Neige, du Festival folk d’Ottawa, du Grassroots Festival et du Westfest, entre autres événements communautaires. Elle a récemment étendu cette activité à des danses qu’elle a conçues à l’intention des adultes handicapés de notre région.

    La contredanse, qui englobe plusieurs danses traditionnelles avec partenaires, puise ses origines dans les styles de danse anglaise, française et irlandaise du 17e siècle. Elle est conçue et dirigée par un « câleur » sur de la musique de chants traditionnels irlandais, écossais ou canadiens-français. Le violon en est l’instrument clé, mais on utilise également la guitare, la mandoline et d’autres instruments acoustiques.

    09.07.14-catherineburnscb