• Le maire Watson mènera une mission économique à Los Angeles et à Seattle

    Ottawa – Le maire Jim Watson a annoncé aujourd’hui qu’il s’envolait le 18 septembre 2017 pour Los Angeles en Californie en compagnie des dirigeants de l’industrie locale du tourisme et du cinéma d’Ottawa ainsi que d’une représentante d’Investir Ottawa.

    Le 21 septembre, le maire Watson se dirigera vers Seattle dans l’État de Washington pour visiter le siège social d’Amazon.

    Participent à cette mission économique :

    • M. Michael Crockatt, président-directeur général de Tourisme Ottawa
    • M. Bruce Harvey, commissaire cinématographique du Bureau du film d’Ottawa
    • Mme Kelly Daize, directrice des activités commerciales pour les Amériques d’Investir Ottawa

    Cette mission vise à promouvoir Ottawa en tant que destination pour le tournage de films et carrefour technologique, à explorer des possibilités de développement touristique avec des partenaires internationaux pendant le sommet de la World Tourism Cities Federation (WTCF), et à créer des emplois et ouvrir des perspectives économiques pour les résidents d’Ottawa dans le secteur du tourisme et de l’hébergement.

    Perspectives en matière de cinéma et de télévision

    La mission comprendra une série de rencontres ciblées avec les dirigeants de studios de production de l’industrie américaine du cinéma et de la télévision afin de promouvoir Ottawa comme lieu de tournage de choix en raison de ses coûts abordables, de la beauté et du caractère unique de ces paysages et de l’accès à des équipes de comédiens et de tournage talentueuses et bilingues.

    Le 18 septembre, le jour suivant la présentation des prix Emmy, le maire Watson et les délégués auront la possibilité d’établir des liens avec des acteurs de l’industrie cinématographique et d’éveiller leur intérêt pour Ottawa au cours d’une réception en l’honneur des finalistes canadiens aux prix Emmy, organisée par le Consul général du Canada, James Villeneuve.

    Le 19 septembre, la délégation aura d’autres occasions de créer des liens dans le cadre d’un souper auquel le Consul général a convié les dirigeants de l’industrie locale du cinéma et de la télévision ainsi que d’autres agents de développement commercial.

    Perspectives en matière de tourisme

    Le maire Watson et Michael Crockatt, président-directeur général de Tourisme Ottawa, ont également été invités par ses organisateurs à participer au sommet de la WTCF. Le 20 septembre, le maire Watson prendra la parole dans le cadre d’un forum sur les solutions pour surmonter les défis auxquels font face les villes touristiques. L’allocution du maire Watson portera sur les leçons tirées par Ottawa dans l’organisation d’une variété d’activités d’envergure dans le cadre des célébrations d’Ottawa 2017, nommément le besoin de sensibiliser rapidement la population au projet et de choisir les bons partenaires et les bonnes équipes logistiques pour réaliser des évènements d’envergure. Il mettra en relief les prestations récentes de La Machine qui ont fait vibrer d’enthousiasme toute la ville afin d’illustrer la force et la grande expérience d’Ottawa pour planifier et assurer la sécurité de grandes foules et le bon déroulement des évènements.

    Le sommet de la WTCF sera aussi l’occasion de renforcer nos réseaux internationaux. Le maire Watson aura une rencontre avec le maire de Beijing, Chen Jining, et avec le président de la Commission municipale du développement touristique de Beijing, M. Song Yu, afin d’explorer avec eux de futures possibilités de partenariat.

    Le maire Watson rencontrera également plusieurs médias chinois afin de promouvoir Ottawa comme destination touristique de choix, notamment en 2018, qui marquera l’année du tourisme Canada-Chine. Les gouvernements du Canada et de la Chine ont conclu une entente pour accroître la coopération entre les deux pays et stimuler la circulation des visiteurs dans les deux directions.

    Ottawa entretient une relation dynamique avec Beijing depuis 1999, lorsque le maire Watson a ratifié l’entente de jumelage entre Ottawa et Beijing. Depuis cette ratification, le maire Watson a dirigé plusieurs missions commerciales en Chine.

    Au cours du sommet de la WTCF, le maire Watson aura également l’occasion de rencontrer le maire de Los Angeles, M. Eric Garcetti.

    Investissement étranger et commerce

    Investir Ottawa et le Consulat général à Los Angeles coordonnent conjointement des visites et des réunions de développement commercial avec d’autres intervenants, notamment des PME qui souhaitent établir une présence au Canada ou accroître leur présence canadienne à Ottawa.

    Visite du siège social d’Amazon à Seattle

    Le maire Watson, accompagné de Michael Wooff, consul et premier délégué commercial au consulat général du Canada, visitera le complexe de 33 bâtiments construit par Amazon à Seattle. L’objectif de la visite et de la séance d’information est de mieux comprendre la portée et les exigences en matière d’infrastructure du campus, afin de proposer la meilleure offre pour attirer Amazon HQ2 à Ottawa.

    Citation

    « Ottawa est bien placée pour susciter l’intérêt des partenaires dans le monde entier, y compris des producteurs et des investisseurs enthousiastes aux États-Unis. Nous devons renforcer nos relations actuelles et tisser de nouveaux liens à l’étranger afin de continuer d’affermir la réputation d’Ottawa à l’échelle internationale et de demeurer concurrentiels sur le marché mondial.

    J’espère que ma visite du campus d’Amazon me permettra de voir ce dont Amazon a besoin et ce que l’entreprise cherche à réaliser avec son deuxième siège social. Je suis très heureux d’avoir l’occasion de visiter le campus et de tirer parti des connaissances du consul et premier délégué commercial à Seattle. »
    Maire Jim Watson, Ville d’Ottawa

    Faits en bref

    • Ottawa est le centre technologique du Canada : sa main-d’œuvre est plus scolarisée du Canada ; elle compte 1 750 entreprises et 77 000 employés dans l’industrie de l’information et des télécommunications.
    • L’industrie du tourisme occupe à Ottawa le troisième rang en importance et au chapitre de la création d’emplois. Fort de son expérience à titre de président-directeur général de la Commission canadienne du tourisme, le maire Watson a su, depuis son élection en 2010, ramener ce secteur au cœur de la croissance économique.
    • Le nombre de visiteurs chinois au Canada a augmenté de 170 % de 2011 à 2014.
    • La moyenne annuelle de dépenses pour la production cinématographique et télévisuelle dans la région d’Ottawa dépasse les 100 millions de dollars injectés directement dans l’économie locale, dont plus de 50 millions de dollars dans le secteur bien établi de l’animation.
    • Les frais de déplacement et d’hébergement du maire Watson à Los Angeles seront assumés par la World Tourism Cities Federation. Les frais associés à son séjour à Seattle seront assumés par la Direction du développement économique de la Ville.

    Pour en savoir plus sur les programmes et services de la Ville, visitez ottawa.ca ou appelez au 3‑1‑1 (ATS : 613‑-580‑-2401). Vous pouvez également nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram.

  • Le maire et une délégation font la promotion de la croissance de la haute technologie à Ottawa lors d’une visite à Queen’s Park

    Le 6 mars 2016 – Aujourd’hui, le maire Jim Watson et Sir Terry Matthews, de Wesley Clover International, ont dirigé une délégation à Queen’s Park afin de rencontrer des ministres du gouvernement de l’Ontario pour promouvoir des initiatives et des possibilités en matière de haute technologie à Ottawa, plus précisément dans les domaines du véhicule autonome et du réseau de prochaine génération.

    L’objectif de la délégation consistait à informer le gouvernement provincial sur les évolutions récentes dans les industries de haute technologie clés d’Ottawa et à renforcer la valeur et le potentiel de croissance économique que ces industries offrent à Ottawa et à l’Ontario. La délégation a formulé des recommandations à l’appui de ses objectifs, notamment :

    • soutien au Centre d’excellence global pour l’innovation dans les réseaux de prochaine génération (CERPG) du Canada, un consortium à but non lucratif composé de membres de l’industrie, de dirigeants universitaires et du domaine de la recherche dont le siège social se trouve à Ottawa, dans le but d’élaborer un banc d’essai pour une infrastructure intelligente en Ontario, de favoriser le développement et la commercialisation de technologies de réseau et de servir d’environnement de mise à l’essai pour la nouvelle économie numérique.
    • qu’Ottawa soit considérée comme l’emplacement pour la construction d’un centre d’excellence provincial pour les véhicules autonomes, appuyant ainsi les efforts du gouvernement provincial visant à promouvoir le développement des véhicules autonomes en Ontario.

    Outre Sir Terry Matthews, champion de la technologie à Ottawa, la délégation comprenait des chefs de file d’Ottawa en matière de recherche et développement, de commercialisation, d’innovation et de développement économique, y compris :

    • Les conseillères et conseillers municipaux Jan Harder, Allan Hubley, Tim Tierney et Marianne Wilkinson, qui ont soutenu les initiatives de ville intelligente et le développement de l’industrie des véhicules autonomes à l’Hôtel de Ville.
    • Ritch Dusome, président-directeur général, CENGN (Centre of Excellence in Next-Generation Networks)
    • Eric Smith, responsable des relations gouvernementales, Blackberry QNX
    • John Wall, vice-président principal et chef de direction, QNX Software Systems
    • Docteure Ruth Rayman, Centre canadien de fabrication de dispositifs photoniques, Conseil canadien de recherches Canada
    • Sacha Gera, vice-président principal, Cloud Products, GENBAND
    • Allen Lalonde, membre de la haute direction et directeur principal, Innovation, Centre de recherche et de développement, IBM Canada
    • Christian Szpilfogel, vice-président, Stratégie, M&A Business Development and IPR, Mitel
    • Dr Philip Church, directeur de la technologie, Neptec
    • Steve Langford, vice-président, Marketing, Wesley Clover
    • Jacques Frémont, président et vice-chancelier, Université d’Ottawa
    • Sylvain Charbonneau, vice-président adjoint, Université d’Ottawa
    • Cheryl Jensen, présidente et chef de direction, Collège Algonquin
    • Frédéric Thibault-Chabot, Collège La Cité
    • Michael Tremblay, président-directeur général, Investissement Ottawa
    • Blair Patacairk, directeur, Investissement et Commerce, Investissement Ottawa
    • Jenna Sudds, directeur général, Zone d’amélioration commerciale du parc d’affaires de Kanata-Nord
    • Chris Cope, agent de développement économique, Ville d’Ottawa

    À Queen’s Park, la délégation a rencontré :

    • L’honorable Kathleen Wynne, première ministre de l’Ontario
    • L’honorable Charles Sousa, ministre des Finances
    • Des représentants du cabinet de l’honorable Reza Moridi, ministre de la Recherche, de l’Innovation et des Sciences
    • L’honorable Brad Duguid, ministre du Développement économique et de la Croissance
    • L’honorable Steven Del Duca, ministre des Transports

    Le caucus gouvernemental d’Ottawa, dirigé par le ministre Bob Chiarelli, accompagnait la délégation à ses rencontres pendant la journée.

    Citation

    « Les membres de cette délégation partagent une vision commune d’Ottawa en tant que chef de file dans le secteur de la haute technologie au Canada et dans le monde entier. Ensemble, nous travaillons ardument afin d’utiliser au mieux nos forces sur plusieurs fronts, en particulier, pour créer une industrie des véhicules autonomes sophistiquée et faire progresser les réseaux de prochaine génération en Ontario. Nous sommes impatients de travailler plus étroitement avec le gouvernement de l’Ontario en vue de favoriser l’innovation et le développement économique à Ottawa au profit de l’ensemble de la province. »
    Maire Jim Watson, Ville dOttawa

    Faits en bref :

    • En novembre 2016, le Conseil municipal d’Ottawa a adopté une motion appuyant la création d’un centre d’excellence pour les véhicules autonomes dans la région d’Ottawa, en collaboration avec ses nombreux partenaires du développement économique.
    • Le Conseil municipal d’Ottawa a aussi demandé au personnel de travailler avec le gouvernement provincial afin d’approuver les mises à l’essai des véhicules autonomes sur les routes d’Ottawa, à partir du parc d’affaires de Kanata-Nord.
    • Il y a plus de 60 entreprises à Ottawa qui jouent un rôle dans les domaines des véhicules autonomes et des réseaux de prochaine génération par le biais de logiciels, de capteurs, d’analyse de données et de télécommunications.
    • L’automne dernier, BlackBerry QNX a annoncé un investissement de 100 millions de dollars et la création de 650 nouveaux emplois à Ottawa au cours des cinq prochaines années.
    • Apple a également ouvert un bureau à Ottawa pour travailler sur des véhicules autonomes.
    • Au début de l’été, Ottawa lancera la première piste d’essai de véhicules autonomes dans les rues de la ville.
    • La zone de test sera dotée des dernières technologies GPS et de télécommunications et elle sera coordonnée avec les systèmes de circulation et l’éclairage de rue de la ville.
  • Le Sommet sur l’éducation et l’économie favorise une collaboration accrue entre les leaders gouvernementaux et les chefs de file des milieux de l’éducation et des affaires

    Le Sommet sur l’éducation et l’économie, qui s’est tenu aujourd’hui à l’hôtel de ville d’Ottawa, a jeté des bases solides pour une collaboration locale à long terme entre les conseils scolaires, les établissements d’enseignement postsecondaire, les gouvernements et les partenaires du secteur privé, les ONG et les étudiants. L’objectif : créer plus d’occasions d’emplois pour nos étudiants et accroître la prospérité économique à long terme de la Ville en multipliant les entreprises en démarrage et les emplois à Ottawa.

    « Le Sommet sur l’éducation et l’économie n’était que le début de la conversation que doivent avoir les principaux partenaires des secteurs de l’éducation et de l’économie, a déclaré le maire Jim Watson. Cette approche axée sur la collaboration en matière d’éducation fait d’Ottawa un endroit encore plus attrayant pour étudier et poursuivre une carrière, un endroit qui offre aux étudiants plus d’occasions d’emploi et où ceux-ci peuvent acquérir les compétences exigées de la main‑d’œuvre d’aujourd’hui. »

    Plus de 250 étudiants et intervenants ont participé à ce sommet d’une journée. Plusieurs personnalités ont donné une allocution, notamment Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, le maire Watson, le conseiller Riley Brockington, président du Sommet, et M. Jonathan Lister, vice-président des solutions de vente pour les Amériques et responsable du Canada à LinkedIn.

    « Le Sommet a confirmé l’engagement de tous nos principaux partenaires à offrir aux étudiants des occasions d’acquérir les compétences et l’expérience dont ils auront besoin pour exceller lorsqu’ils entreront sur le marché du travail local, a déclaré le conseiller Brockington. Ainsi, les étudiants profiteront d’un meilleur accès aux formations, aux stages et aux possibilités d’emploi après leurs études, et notre Ville pourra tirer profit d’une main‑d’œuvre innovante et entreprenante. »

    « Notre objectif est de créer des occasions de prospérité économique pour l’ensemble de la population active, explique M. Lister. Plus de 60 % de celle-ci est sur LinkedIn. Nous disposons donc d’une mine de renseignements sur le marché du travail national et local. Nous sommes fiers de nous associer à la Ville d’Ottawa pour favoriser une plus grande collaboration entre les employeurs et les éducateurs. »

    Pendant la journée, les participants au Sommet ont assisté à des discussions d’atelier sur des sujets tels que l’attraction et la rétention des étudiants, l’apprentissage intégré au travail, l’entrepreneuriat et le cheminement vers l’emploi.

    Les ateliers du Sommet étaient animés par des chefs de file des milieux de l’éducation et des affaires, notamment :

    • Jaswinder Kaur, Ph. D., directrice, Inde et marchés émergents, Kivuto Solutions Inc.;
    • Scott Bowman, directeur, Relations avec le gouvernement, Futurpreneur;
    • Ritch Dusome, président-directeur général, Centre of Excellence in Next Generation Networks;
    • Kathy McKinley, présidente-directrice générale, Réseau d’Ottawa pour l’éducation;
    • Malcolm Butler, Ph. D., doyen de la faculté des sciences, Université Carleton;
    • David Ritonja, vice-président, Unité opérationnelle d’accès aux services à large bande en Amérique du Nord, Nokia Networks;
    • Bruce Lazenby, responsable de la prospection, The Regional Group;
    • Christine Donoghue, présidente par intérim, Commission de la fonction publique du Canada.

    Le Sommet a renforcé certains éléments fondamentaux de la stratégie de développement économique de la Ville, qui vise à favoriser la croissance et la résilience économiques :

    • Attirer à Ottawa des étudiants et des personnes talentueuses du Canada et du monde entier;
    • Inciter les personnes talentueuses à rester à Ottawa;
    • Attirer des entreprises et des investissements financiers;
    • Aider et soutenir l’entrepreneuriat et les petites entreprises.
  • Le premier Gala du maire pour les arts a permis de recueillir 75 000 $ pour le Projet d’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa et de réaménagement de la Cour des arts

    Ottawa – Le premier Gala du maire pour les arts a connu un vif succès le 15 octobre dernier, à l’Édifice de l’horticulture du parc Lansdowne.

    Grâce aux généreux commanditaires, aux dons et à la vente de billets, le premier Gala du maire pour les arts a permis d’amasser 75 000 $. Ces recettes seront versées directement au projet d’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa et de réaménagement de la Cour des arts.

    « L’année prochaine, notre communauté artistique riche, dynamique et diversifiée aura une nouvelle demeure dans le carrefour des arts par excellence de la ville : la Galerie d’art d’Ottawa et la Cour des arts nouvellement rénovées et agrandies, confirme le maire Jim Watson. Les bénéficiaires du Gala, le Conseil des arts d’Ottawa et la Galerie d’art d’Ottawa, travaillent avec diligence pour assurer la croissance et appuyer le développement professionnel de notre communauté artistique. C’est la raison pour laquelle ce Gala et l’appui offert aux arts sont si importants : en investissant dans les arts, nous investissons dans notre ville. »

    Il y a eu 260 invités qui ont assisté à ce Gala à guichet fermé et qui ont pu assister aux présentations mémorables de la pianiste de renommée internationale Angela Hewitt, de l’Orchestre symphonique d’Ottawa, des Aboriginal Experience Dance Troupe and Bear Nation Singers, du Centre de danse contemporaine, du Fresh Meat Theatre, de The Yips et du groupe entraînant Swing.

    La Galerie d’art d’Ottawa a exposé des œuvres provenant de sa vaste collection, et les partenaires locaux de la Cour des arts, ArtEngine, Saw Vidéo et la Galerie Saw, ont apporté une touche moderne, rafraîchissante et technologique à la mode et aux arts visuels.

    Les arts culinaires ont également été fièrement représentés. Les invités ont pu savourer des créations délicieuses d’un impressionnant menu élaboré exclusivement pour le Gala, grâce à la collaboration des chefs de The WhalesboneAtelierBeckta et Thyme and Again.

    « Chaque municipalité a de nombreuses priorités, mais les grandes villes vous le diront, la culture est l’un des piliers principaux, et Ottawa ne fait pas exception. Au nom de la Galerie d’art d’Ottawa, nous remercions le maire Jim Watson pour ce soutien inspirant qu’il offre aux arts dans notre ville et pour son leadership dans le projet d’agrandissement de la GAO et de réaménagement de la Cour des arts », déclare Alexandra Badzak, directrice et chef de la direction de la Galerie d’art d’Ottawa.

    « Nous sommes ravis d’avoir eu le soutien indéfectible du maire Watson pour l’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa et le réaménagement de la Cour des arts, déclare Peter Honeywell, directeur exécutif du Conseil des arts d’Ottawa. Les recettes de ce Gala inaugural contribueront à améliorer les locaux d’arts au profit de milliers de visiteurs pour des décennies à venir. »

    Le maire Jim Watson tient à remercier les commanditaires de niveau Platine, le Centre Rideau CF et la Zone d’amélioration commerciale du centre-ville Rideau , ainsi que les commanditaires de niveau Or, le Groupe Germain et Rideau Transit Group, qui se sont montrés à la hauteur en offrant leur soutien non seulement à la communauté artistique, mais également à la grande communauté d’Ottawa.

    Cliquez ici pour voir les photos de la soirée.

  • La première mission commerciale d’Ottawa en Inde génère des occasions d’affaires pour les entreprises locales

    La mission commerciale d’Ottawa en Inde, à laquelle participaient le maire Jim Watson et une délégation de 35 chefs de file du monde des affaires, a donné lieu à des investissements et à des occasions en technologie, éducation, production de films et tourisme. La liste de protocoles d’entente, de partenariats stratégiques et d’accords mutuellement avantageux entre des sociétés d’Ottawa et leurs homologues indiens qui en a découlé se chiffre à une valeur totale estimée à plus de 80 M$.

    Les 35 membres de la délégation d’Ottawa représentaient des entreprises technologiques, des établissements d’enseignement, des associations de gens d’affaires et de tourisme ainsi qu’Investir Ottawa, l’organisme local de développement économique. Au cours d’arrêts à New Delhi, à Mumbai et à Bangalore, les participants ont annoncé une série d’ententes d’investissement et de coopération à Ottawa, et de développement des activités en Inde. La délégation avait pour objectif de nouer des relations commerciales et d’attirer des investissements, un volet important de la Stratégie des partenariats pour l’innovation de la Ville, soit sa stratégie de développement économique.

    « La mission commerciale a été couronnée de succès : elle a entraîné une dizaine d’annonces d’investissements et de partenariats qui contribueront à asseoir la réputation d’Ottawa sur la scène mondiale et à renforcer les relations entre Ottawa et des entreprises et organisations indiennes, a précisé le maire Watson. Il s’agit notamment d’accords majeurs qui donneront un accès précieux à des marchés et à des ressources financières en Inde. Ceux-ci revêtent une importance capitale pour les entreprises et les organisations concernées, et souvent, ils jettent les bases d’une relation féconde et fructueuse. »

    Les participants ont rencontré des dirigeants d’entreprise, des décideurs et des représentants du gouvernement, et ils ont examiné diverses occasions de développement avec leurs homologues indiens dans le secteur des technologies et d’autres domaines. La délégation comprenait aussi des entreprises d’Ottawa dans les domaines de la production cinématographique, de la formation en ligne de la gestion de l’eau et des eaux usées, du développement immobilier et des services juridiques.

    Les entreprises technologiques d’Ottawa qui conçoivent et fabriquent des systèmes cellulaires, satellitaires et fixes sans fil, ainsi que celles se consacrant au matériel informatique, aux logiciels et à l’optique étaient bien représentées lors de cette mission de cinq jours, qui s’est déroulée du 17 au 22 avril.

    On compte à Ottawa plus de 1 700 entreprises fondées sur le savoir, lesquelles emploient quelque 68 000 employés. Notre bassin de talents spécialisés dans le matériel informatique, les logiciels, les semi-conducteurs et l’optique peut favoriser la conclusion de partenariats et la réalisation d’investissements avec le secteur technologique indien en plein essor.

    Des représentants de l’Université d’Ottawa, de l’Université Carleton, du Collège Algonquin, de la Zone d’amélioration commerciale du parc d’affaires de Kanata-Nord étaient également du voyage pour faire avec succès la promotion d’Ottawa en tant que centre du savoir et de l’innovation de premier plan au Canada.

    Les membres de la délégation ont tâché d’attirer des investissements et de créer des débouchés en apprentissage et en recherche dans les établissements postsecondaires. Le maire Watson a également rencontré des représentants  de plusieurs gouvernements  municipaux et d’états.

    Suite à une rencontre fructueuse avec les trois maires de New Delhi le lundi, le maire Watson a signé un protocole d’entente avec les trois dirigeants municipaux de la région de la capitale nationale de l’Inde pour explorer la collaboration entre la Ville d’Ottawa et les corporations municipales de Delhi nord, sud et est, et ce dans les domaines du commerce, éducation, administration municipale et tourisme, particulièrement avant le 150e anniversaire du Canada en 2017.

    Le maire Watson a également rencontré son homologue à Bangalore, de même que le ministre du Développement de Bangalore, et la secrétaire principale des TI, Science et Technologie, tous deux du gouvernement du Karnataka. Ils ont discuté des défis en administration municipale, de l’importance du transport en commun, et d’occasions de collaboration en innovation et entreprenariat.

    Durant la mission, les délégués ont eu la chance de prendre part à des événements et des réceptions d’envergure, où ils ont pu réseauter avec des représentants du gouvernement, des décideurs et des chefs de file de l’industrie et du milieu de l’éducation en Inde. Des rencontres interentreprises dans chaque ville visitée ont été coordonnées par les délégués commerciaux du Haut-commissariat du Canada en Inde, la Chambre de commerce indo-canadienne et la Chambre d’industrie et de commerce de Bangalore.

    Le maire Watson et la délégation ont également visité l’un des plus grands studios de production de films de Bollywood en Inde, Yash Raj Films, où le maire Watson a fait la promotion d’Ottawa comme un lieu idéal de tournage de films de Bollywood, en raison de ses faibles coûts et de ses paysages impressionnants.

    Faits saillants de la mission commerciale d’Ottawa

    • Kivuto Solutions, entreprise d’apprentissage en ligne d’Ottawa, collaborera avec l’Université Golgotias pour accroître les ressources d’enseignement numériques en Inde.
    • Kivuto Solutions a aussi conclu un accord de revente avec Edukinect India, un partenaire d’apprentissage de Microsoft en matière de formation technique.
    • National Jewels, entreprise de l’Inde, établira sa marque canadienne à Ottawa avec Inca Synergies; l’investissement estimé pourrait dépasser la barre des 250 000 $.
    • qEW Films Inc, qui œuvre dans plusieurs marchés du Canada, de l’Inde et des Émirats arabes unis, a signé un protocole d’entente avec Anmol Pictures pour une coproduction dont le tournage à Ottawa est prévu en 2017.
    • Clearford Water Systems Inc., un fournisseur de systèmes unifiés de gestion de l’eau et d’assainissement, a commandé la première installation Clearford OneMC en Inde, d’une valeur d’environ 150 000 $.
    • EION Inc., une entreprise de technologie sans fil d’Ottawa, et Adino Telecom Limited de l’Inde ont formé un partenariat stratégique d’une valeur estimée de 50 M$.
    • SKILLSdox, une entreprise de formation en ligne comptant 22 employés à Ottawa, a présenté son partenariat médiatique avec la School of Skill et le Times of India, évalué à 30 M$.
    • Investir Ottawa, l’organisme de développement économique local, a annoncé un protocole d’entente avec le projet 10,000 Startups de NASSCOM (association nationale des entreprises de logiciels et de services) en Inde.
    • La Ville d’Ottawa a annoncé un protocole d’entente avec l’Université Amity pour que celle-ci renforce sa présence à Ottawa et explore la possibilité d’y ouvrir un campus avec un partenaire local. Pendant la visite du campus Amity à New Delhi, le maire Watson a reçu le Prix de leader distingué Amity pour son dévouement au service public et pour ses efforts envers le renforcement des relations indo-canadiennes.
    • Investir Ottawa a resserré ses liens avec GenNext Hub (Reliance Corporate Park), les parties s’étant entendues pour évaluer et explorer ensemble les occasions de marketing, de promotion et de croissance de leurs programmes d’accélération.
  • Conclusion d’ententes à Bangaluru pour la mission commerciale d’Ottawa en Inde

    La délégation de la mission commerciale d’Ottawa en Inde était à Bangaluru, carrefour des technologies de l’information du pays, où elle s’est affairée aujourd’hui à aider les entreprises technologiques d’Ottawa à étendre leurs activités en Inde. La mission donnait également aux entreprises en démarrage indiennes une occasion de constater à quel point Ottawa constitue une porte d’entrée idéale pour percer le marché nord-américain.

    De nombreux chefs de file mondiaux – Intel, Microsoft, Bosch, Cisco – ont établi leur siège social en Inde à Bangaluru, et les industries privées bien développées de la ville sont comparables aux grandes industries du genre à Ottawa.

    Investir Ottawa, l’organisme local de développement économique, a annoncé la signature d’un protocole d’entente avec 10,000 Startups, une initiative de Nasscom en Inde, conclu dans le but d’évaluer et d’explorer conjointement les possibilités de marketing, de promotion et de croissance des programmes d’accélération.

    « Le fait de nous associer au projet 10,000 Startups de Nasscom permet à notre écosystème d’avoir accès aux meilleurs talents et aux plus grandes innovations de l’Inde en ce qui concerne les technologies de l’information et des télécommunications, a déclaré Bruce Lazenby, président et chef de la direction d’Investir Ottawa. Ce partenariat réunira les plus brillants esprits d’Ottawa et de Bangaluru pour alimenter la croissance et offrir aux entreprises d’Ottawa une occasion unique de mettre leurs talents en évidence dans l’un des principaux centres d’innovation de la planète. »

    Kivuto Solutions, une entreprise d’apprentissage en ligne d’Ottawa, a établi un partenariat de revente avec Edukinect India, partenaire de formation de Microsoft en enseignement technique, pour améliorer l’accès des organismes d’enseignement supérieur en Inde aux technologies de l’éducation. Les écoles du pays pourront ainsi utiliser Texidium de Kivuto, la plateforme de lecture de manuels scolaires numériques la plus complète au Canada, par l’intermédiaire d’Edukinect pour faciliter la gestion de leur matériel numérique de formation.

    « Ottawa est un pôle technologique et d’innovation au Canada, tout comme Bangaluru est un carrefour des technologies de l’information et de l’innovation en Inde, ce qui en fait pour nous l’endroit parfait où établir des partenariats dans le secteur technologique, a déclaré le maire Jim Watson. Les ententes conclues ne représentent que la pointe de l’iceberg : d’autres partenariats sont à venir dans le domaine des technologies de l’information. »

    Le maire Watson a également rencontré son homologue à Bangalore, de même que le ministre du Développement de Bangaluru, et la secrétaire principale des TI, Science et Technologie, tous deux du gouvernement du Karnataka. Ils ont discuté des défis en administration municipale, de l’importance du transport en commun, et d’occasions de collaboration en innovation et entreprenariat.

    Kivuto Solutions – Ottawa
    « Nous sommes enthousiastes à l’idée de travailler avec Edukinect à ce moment crucial où l’Inde se joint à la vague numérique, a affirmé Richard White, président de Kivuto. Edukinect est bien établie, jouit d’une excellente réputation et connaît le secteur de l’éducation en Inde sur le bout des doigts. L’entreprise est le partenaire parfait pour nous à long terme. »

    Edukinect – Inde
    « Les bons outils et une bonne formation permettent d’offrir un meilleur enseignement, a indiqué Phani Krishna, président-directeur général d’Edukinect. Kivuto partage notre engagement à l’égard de l’aide pratique directe. Nous sommes impatients d’aider plus d’écoles à passer au numérique en les accompagnant à chaque étape du processus. »

  • Nouveaux partenariats grâce à la mission commerciale d’Ottawa en Inde

    Le maire Jim Watson et les délégués ont annoncé une série de partenariats lors des deux journées de visites et de réunions tenues à New Delhi et Mumbai, dans le cadre de la mission commerciale d’Ottawa en Inde.

    Le maire Watson et certains membres de la délégation ont rencontré les trois maires de New Delhi hier et ont discuté des possibilités de coopération, particulièrement dans les domaines des « Villes intelligentes », la technologie, l’éducation et le tourisme.

    À Mumbai, épicentre financier du pays et cœur de l’industrie bollywoodienne, les représentants de qEW Films Inc, une maison de productions créative pour tous les supports commerciaux et de communication, avec une expertise multidisciplinaire et une couverture diverse des marchés au Canada, en Inde et aux États-Unis, ont signé un protocole d’entente avec Anmol Pictures afin de joindre les forces créatives des deux compagnies par rapport à une coproduction qui vise un tournage à Ottawa en 2017. Ce partenariat ouvre la voie à la promotion d’Ottawa comme destination de production cinématographique et télévisuelle en Inde, tout en offrant des occasions de perfectionnement professionnel aux équipes ottaviennes et la possibilité de travailler avec des artistes et des techniciens internationaux.

    Le maire Watson et la délégation ont également visité l’un des plus grands studios de production de films de Bollywood en Inde, Yash Raj Films, où le maire Watson a fait la promotion d’Ottawa comme un lieu idéal de tournage de films de Bollywood, en raison de ses faibles coûts et de ses paysages impressionnants.

    « La mission commerciale d’Ottawa en Inde nous ouvre des portes et nous donne accès aux décideurs et aux grands chefs d’entreprises, ce qui génère des investissements et des partenariats et suscite beaucoup d’intérêt pour les occasions d’affaires à Ottawa, a déclaré le maire Watson. Je suis impressionné par le sens aigu des affaires de nos homologues indiens, le degré d’interaction que nous avons avec eux ainsi que le travail consciencieux des représentants de la Ville et des délégués de la mission, qui ont véritablement su saisir cette occasion. »

    EION Inc., une entreprise de technologie sans fil d’Ottawa, et Adino Telecom Limited, une entreprise indienne, ont annoncé avoir établi un partenariat stratégique pour offrir des solutions sans fil en matière de gouvernance électronique aux villes intelligentes ainsi qu’aux collectivités rurales et isolées de l’Inde. Les deux entreprises introduiront en Inde une technologie sans fil de calibre mondial, encadrée par les pratiques exemplaires en la matière, et espèrent pouvoir créer plus de 500 emplois, pour une valeur de plus de 50 millions de dollars, pendant la durée de ce partenariat mutuellement avantageux.

    SKILLSdox, une entreprise d’éducation en ligne comptant 22 employés à Ottawa, a présenté son partenariat d’affaires avec School of Skill et Times of India. L’entente d’investissement média signée, évaluée à 30 millions de dollars, permettra de faire connaître School of Skill à des centaines de millions de personnes partout en Inde par l’intermédiaire de publicités dans les journaux, à la radio, à la télévision et sur support numérique.

    Clearford Water Systems Inc., entreprise ayant son siège à Ottawa qui fournit des systèmes unifiés de gestion et d’assainissement de l’eau, a annoncé qu’elle allait mettre en service sa première installation Clearford OneMD dans un village de l’État du Gujarat, en Inde. Ce système de démonstration d’une valeur approximative de 150 000 $, vise à saisir une partie d’une importante occasion d’affaires consistant à fournir des solutions d’hygiène et de gestion de l’eau dans l’Inde rurale.

    Investir Ottawa, l’organisme de développement économique de la Ville, a resserré ses liens avec Reliance GenNext, qui fait partie de Reliance Industries Ltd, un conglomérat Indien de plusieurs milliards de dollars, les parties s’étant entendues pour évaluer et explorer de façon commune les possibilités de marketing, de promotion et de croissance de leurs programmes d’accélération. Ce partenariat vise à aider les entreprises locales à étendre leurs activités en Inde et à offrir aux entreprises indiennes en démarrage une porte d’entrée dans le marché nord-américain.

    Les membres de la délégation ont ensuite fait un arrêt à Bangalore, carrefour des technologies de l’information, où ses industries privées bien en développées sont comparables aux grandes industries du genre à Ottawa. De nombreux chefs de file mondiaux – Intel, Microsoft, Bosch et Cisco – s’y sont installés.

     qEW Films Inc.
    « Saniya Ansari, productrice de qEw Films Inc., a le grand plaisir d’annoncer un partenariat avec Nina Bains et Michael Baker d’Anmol Pictures dans le cadre de la coproduction de The Betel Nut Warriors, un film du cinéaste de renom Shashanka Ghosh qui devrait être tourné à Ottawa en 2017. Le projet réunira les forces créatrices des industries cinématographiques de Bollywood et du Canada. » (Saniya Ansari, auteure et productrice)

    Anmol Pictures
    « Nous sommes heureux de participer à une coproduction Inde-Canada prévue pour 2017. Ce projet aidera à diversifier le paysage culturel du milieu de la production cinématographique d’Ottawa », a déclaré Navjot (Nina) Bains, productrice d’Anmol Pictures.

    EION Inc. (Ottawa)
    « EION est ravie du partenariat stratégique qui lui permettra de resserrer ses liens avec Adino pour offrir des solutions sans fil de calibre mondial en matière de réseaux sécurisés et de gouvernance électronique, a déclaré Kalai Kalaichelvan, président et chef de la direction, EION Inc. Les réseaux déjà établis d’Adino et ses activités sur le terrain créent une synergie naturelle pour EION, une occasion de mettre à profit sa propre expertise et d’introduire des solutions sans fil aussi utiles que novatrices, tant pour les villes intelligentes que pour les communautés rurales et isolées. »

    Adino Telecom Limited (Inde)
    « Adino et EION cultivent leur relation depuis 2004 avec ce partenariat stratégique qui les place à l’avant-garde pour ce qui est d’offrir une infrastructure technologique de calibre mondial dans les domaines du sans fil, des services basés sur les TI et des villes intelligentes et sûres. Faire équipe avec Adino, c’est rester à l’affut des nouveautés. »

    SKILLSDox (Inde)
    « Les services d’éducation figureront parmi les plus importantes exportations du Canada maintenant que SKILLSdox dispose du plus important marché, tout service pédagogique en ligne confondu. » a déclaré Brad Loiselle, président et chef de la direction, SKILLSDox.

    School of Skill (Inde)
    « Toute personne a le droit de recevoir une éducation de qualité, et nous offrons un accès incomparable aux meilleurs enseignants grâce à cette innovation canadienne. »

    Clearford Water Systems Inc. (Ottawa)
    « La mise en service de notre premier système en Inde marque une étape importante pour notre entreprise », a déclaré Kevin Loiselle, président-directeur général. « Nous croyons qu’un site opérationnel faisant la démonstration des avantages de notre technologie favorisera l’adoption sur une large échelle du système Clearford One en Inde, a-t-il ajouté. »

  • Mission commerciale d’Ottawa en Inde : déjà des signes de réussite

    La mission commerciale en Inde menée par le maire Jim Watson a connu un départ prometteur lundi avec l’annonce d’ententes entre des entreprises du Canada et de l’Inde dès la première journée à New Delhi. La délégation a pour mission de nouer des relations commerciales et d’attirer des investissements, un volet important de la Stratégie des partenariats pour l’innovation de la Ville.

    Un des points saillants de la journée a été une réunion avec le Ministre en Chef du Delhi, Arvind Kejriwal, pendant laquelle des sujets d’intérêt commun tel les « Smart Cities » ont été discutés. Le maire Watson a également informé le Chef sur la composition et objectifs de la mission commerciale.

    L’entreprise ottavienne d’apprentissage en ligne Kivuto Solutions a profité des séances de développement des affaires pour annoncer les détails de sa nouvelle collaboration avec l’Université Galgotias en Inde, qui leur permettra d’élargir l’accès aux manuels scolaires numériques en Inde grâce à la plateforme Texidium, déjà utilisée par de nombreux établissements d’enseignement au Canada.

    « Investir en Inde, c’est investir dans l’avenir de l’éducation. D’ici 2025, il y aura en Inde 120 millions de personnes prêtes à faire leur entrée à l’université, a déclaré Richard White, président de Kivuto. Nous sommes ravis de collaborer avec l’Université Galgotias pour façonner les salles de classe de demain. »

    « La plateforme Texidium répond bien à notre volonté d’offrir aux étudiants une formation de grande qualité en faisant appel à l’innovation, a indiqué Suneel Galgotia, chancelier de l’Université Galgotias. Nous sommes fiers d’utiliser des technologies révolutionnaires pour former des leaders transformationnels. »

    La Ville d’Ottawa a pour sa part annoncé un protocole d’entente avec l’Université Amity pour que celle-ci s’installe à Ottawa et explore la possibilité d’y ouvrir un campus en collaboration avec un établissement postsecondaire d’ici. Cet établissement privé réputé compte plus de 100 000 étudiants répartis dans différents campus et jouit de plus d’une centaine de relations avec des universités, des laboratoires et des centres de recherche de partout dans le monde. L’Université d’Ottawa signera elle aussi un protocole d’entente avec l’Université Amity au sujet d’un programme d’échange d’étudiants qui commencera en 2016.

    « Ces ententes nous aideront grandement à asseoir la réputation d’Ottawa sur la scène mondiale et à établir des relations entre nos entreprises et les vastes marchés et ressources financières de l’Inde, a affirmé le maire Watson. Ces annonces revêtent une importance capitale pour les entreprises et les organisations concernées : ces accords déterminants jettent les bases d’une relation durable et fructueuse. »

    L’entreprise indienne National Jewels a annoncé qu’elle collaborerait avec l’entreprise ottavienne InCa Synergies pour percer notre marché local avec sa marque canadienne ESENCIA JEWELRY. National Jewels investira donc à Ottawa en vue de positionner sa marque et d’embaucher du personnel de la région pour lancer ses activités à l’été 2016. La valeur estimée de l’investissement pourrait dépasser les 250 000 $.

    Une entente entre ASSOCHAM (Associated Chambers of Commerce of India) et Investir Ottawa a été signée afin d’organier des opportunités de développement de commerce entre l’Inde et Ottawa.

    Citation d’InCa Synergies (Ottawa)

    « Les fondateurs de National Jewels ont une approche très professionnelle et souhaitent connaître une croissance exponentielle au Canada. Nous sommes heureux de nous associer à eux », a déclaré Raj Narula, fondateur et directeur général d’InCa Syngergies.

    Citation de National Jewels (Inde)

    « InCa Synergies a une vision très claire de ce qu’est un partenariat d’affaires qui favorise une croissance économique pour nos deux pays. Nous sommes ravis de travailler avec cette entreprise et son fondateur d’expérience. »

  • Première mission commerciale d’Ottawa en Inde : un succès annoncé

    Le maire Jim Watson s’apprête à diriger une mission commerciale en Inde en vue d’attirer des investissements dans les entreprises ottaviennes et d’ouvrir de nouvelles perspectives en matière de formation, de recherche et de tourisme. Les 35 membres de la délégation sont des représentants d’entreprises technologiques, d’établissements académiques, d’associations de gens d’affaires et de tourisme ainsi que d’Investir Ottawa, l’organisme local de développement économique.

    Les membres de la délégation travailleront à attirer des investissements et à faire naître des occasions de formation et de recherche pour les établissements postsecondaires. Le maire Watson rencontrera les représentants du gouvernement et, de concert avec le président et chef des opérations de Tourisme Ottawa Michael Crockatt, promouvra le tourisme à Ottawa en vue du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, en 2017. Le maire Watson prévoit que plusieurs partenariats et ententes seront conclus pendant la mission.

    Cette mission de cinq jours, qui se déroulera du 17 au 22 avril, offrira un tremplin aux entreprises technologiques d’Ottawa qui conçoivent et fabriquent des systèmes cellulaires, satellitaires et fixes sans fil, de même qu’à celles spécialisées dans le matériel informatique, les logiciels et l’optique.

    Les participants pourront explorer de nouvelles occasions d’affaires avec leurs homologues indiens dans le secteur des technologies et d’autres domaines. Font également partie de la délégation des entreprises d’Ottawa dans les domaines de la production de films, de la formation et des solutions d’apprentissage en ligne, de la gestion de l’eau, du développement immobilier et des services juridiques. Le maire Watson rencontrera également certains homologues et représentants gouvernementaux.

    « L’Inde est un marché avec lequel il est important de nouer des relations afin d’établir un lien de confiance et de démontrer le sérieux de notre démarche, a déclaré le maire Watson. Je me réjouis du savoir-faire technologique, des services et de l’expertise des firmes participantes, et j’ai confiance que notre mission aidera les entreprises d’ici à ouvrir des portes et à asseoir leur crédibilité beaucoup plus rapidement que si elles s’étaient aventurées seules dans cet énorme marché. »

    Plus de 1700 entreprises du savoir à Ottawa offrent des technologies et des services de pointe partout au monde. Ils emploient plus de 68, 000 personnes dans notre communauté, dont 35, 000 qui travaillent uniquement dans le secteur des télécommunications.

    Notre bassin de talents spécialisés dans le matériel informatique, les logiciels et l’optique pourra favoriser la conclusion de partenariats et la réalisation d’investissements avec le secteur technologique indien en plein essor.

    Des représentants de l’Université d’Ottawa, de l’Université Carleton, du Collège Algonquin, de la Zone d’amélioration commerciale du parc d’affaires de Kanata-Nord et de la Global Education Academy de l’Université Trinity Western seront également du voyage pour faire la promotion d’Ottawa en tant que centre du savoir et de l’innovation de premier plan au Canada.

    Les participants à la mission auront l’occasion de prendre part à de grands événements et réceptions où ils pourront réseauter avec des décideurs, des représentants du gouvernement et des leaders de l’industrie et du milieu académique indiens. Des rencontres interentreprises dans chaque ville visitée ont été organisées en collaboration avec les délégués commerciaux du Haut-commissariat du Canada en Inde.

  • Le budget préliminaire de 2015 maintient la dynamique établie pour la poursuite des grands projets de la Ville

    Ottawa – Le Conseil municipal d’Ottawa a reçu et déposé aujourd’hui le premier budget de son mandat, qui vise à maintenir la dynamique établie pour la poursuite des grands projets urbains, comme le transport en commun par train léger sur rail, la Cour des arts et le Centre de l’innovation Bayview. Le budget préliminaire propose des investissements clés dans le logement abordable, les installations communautaires et la prévention du crime, tout en conservant les taxes et les frais d’utilisation à un niveau abordable.
    « Ce budget établit un juste équilibre en maintenant le coût de la vie dans les limites de l’abordable, et en continuant à faire des investissements intelligents dans l’économie d’Ottawa et la qualité de vie de ses résidents, a déclaré le maire Jim Watson. Les preuves du dynamisme sont partout autour de nous. C’est une période vraiment emballante pour la capitale. »
    Le budget restreint nos dépenses actuelles, tout en limitant l’augmentation des recettes fiscales à 1,75 %, ce qui se traduit par une augmentation de 2 % pour une propriété résidentielle. Il s’agit d’une hausse d’environ 67 dollars par année pour une maison en zone urbaine évaluée à 355 000 dollars et de 55 dollars par année pour une maison en zone rurale évaluée à 355 000 dollars.
    De plus, pour une quatrième année consécutive, le budget propose des réductions de poste équivalents temps plein, sans nuire aux services de première ligne. Les résidents vont constater que les augmentations des tarifs de transport en commun et des frais d’utilisation pour les services de loisirs ont été limitées à un niveau raisonnable, tandis que le gel des frais de collecte des ordures est maintenu pour une troisième année consécutive.
    Le budget prévoit aussi du financement pour répondre aux besoins actuels de la population : il améliore la mobilité, appuie une nouvelle stratégie de prévention du crime et augmente le nombre de logements abordables destinés à nos résidents les plus vulnérables.
    « Ce budget nous permettra de maintenir nos activités quotidiennes sur la bonne voie et aidera la Ville à faire face à ses obligations financières liées aux grands projets en cours, a expliqué le directeur municipal Kent Kirkpatrick. Je félicite le personnel municipal qui a réussi à mettre de l’avant un plan financier responsable comprenant des investissements dans bon nombre des nouvelles initiatives retenues en consultation avec le maire et les conseillers et conseillères. »
    Le total de 689,1 millions de dollars affecté aux projets d’immobilisations de la Ville financés par les taxes et les redevances comprend un volet pour des projets réalisés à l’échelle de la Ville, à hauteur de 448 millions de dollars, dont bénéficiera l’ensemble de la population, et un autre volet pour des projets réalisés dans un quartier en particulier ou plusieurs quartiers à la fois, d’une valeur de 241 millions de dollars. Plus de la moitié de ce montant total sera investie dans le renouvellement de nos routes et de nos réseaux d’aqueduc et d’égout.
    Le budget prévoit des investissements dans les secteurs importants suivants, qui font d’Ottawa une ville où il fait bon vivre pour tous ses résidents et ses entreprises :
    Une ville bienveillante

     – Financer une stratégie de prévention du crime et des activités liées aux gangs.

     – Augmenter le financement destiné à l’entretien des actifs de la Société de logement communautaire d’Ottawa.

     – Consolider et améliorer le financement du Programme de brigadiers scolaires.

     – Accorder du financement pour la commémoration des victimes du tragique accident de train et d’autobus de septembre 2013.

     – Faire participer la Ville au renouvellement de l’événement Fierté dans la capitale.

    Une ville durable

     – Soutenir le Plan sur le cyclisme d’Ottawa de 2013 pour agrandir et améliorer le réseau de voies cyclables et de sentiers polyvalents dans l’ensemble de la ville afin de faire du vélo un mode de transport sécuritaire et pratique pour les résidents.

      -Faire avancer le Plan d’action de la rivière des Outaouais en construisant le tunnel de stockage des égouts unitaires et en mettant la dernière main au financement attendu des partenaires fédéraux pour égaler les investissements dans cette initiative de la Ville et du gouvernement provincial.

     – Augmenter de 125 000 dollars les fonds attribués à la plantation d’arbres qui s’établira à 1,3 million de dollars.

    Une ville prospère

     – Moderniser le réseau de transport en commun d’Ottawa grâce à la mise en œuvre du réseau de train léger sur rail (étape 1 et étape 2).

     – Poursuivre la construction de la Ligne de la Confédération, la ligne de transport en commun par train léger sur rail qui reliera la station Blair à la station Tunneys’s Pasture, et qui constitue l’épine dorsale du réseau de train léger sur rail planifié par la Ville.

     – Préparer la transition depuis l’étape de la construction de la Ligne de la Confédération à l’étape de sa mise en service complète en 2018.

     – Lancer le prolongement du Transitway Ouest pendant que la Ville poursuit ses recherches de financement pour la mise en œuvre de l’Étape 2 du réseau de transport en commun par train léger sur rail, qui s’étendra vers l’est, l’ouest et le sud de la ville.

    Une ville abordable

     – Limiter à 6 % l’augmentation des frais pour les services d’aqueduc et d’égout financés par les redevances, ce qui a été approuvé dans le dernier Plan financier à long terme.

     – Geler les frais de collecte des ordures pour une troisième année consécutive.

     – Limiter l’augmentation moyenne des tarifs d’OC Transpo à 2,5 % tout en investissant 4,2 million de dollars pour de nouveaux services améliorés, y compris l’accroissement du nombre de circuits d’autobus et l’ajout de quelque 5 700 déplacements pour le service de Para Transpo.

    Réduire l’effectif municipal de vingt postes équivalents temps plein (ETP), à l’exclusion du Service de police.

    Comme les priorités du mandat du Conseil seront finalisées après l’adoption du Budget 2015, une enveloppe budgétaire de 5,4 millions de dollars est prévue dans le budget du Bureau du directeur municipal, et une autre de 32 millions de dollars dans le budget des immobilisations pour le financement des nouvelles initiatives stratégiques. Ces enveloppes nous procurent une certaine souplesse dans nos décisions pour l’année à venir et garantissent que les fonds publics dépensés correspondront aux priorités qui seront établies par le Conseil.
    Le public aura l’occasion de s’informer sur le budget proposé et de faire ses commentaires en participant à quatre consultations budgétaires régionales qui se dérouleront du lundi 9 février au jeudi 12 février prochain. Les résidents sont également invités à s’inscrire à titre de délégation publique pour participer aux rencontres des comités permanents, des conseils et des commissions de la Ville, dont les réunions se tiendront du mardi 17 février au jeudi 5 mars pour l’examen de leur budget 2015 respectif. Pour obtenir toute l’information sur le budget préliminaire de 2015, rendez-vous à ottawa.ca/2015budget.
    Le Conseil municipal prendra en considération toutes les recommandations provenant des consultations publiques, des comités permanents et des conseils pertinents à sa réunion régulière prévue le mercredi 11 mars.
Page 1 sur 212