• La mise à l’essai des véhicules légers sur rail marque une étape déterminante pour la Ligne de la Confédération de l’O-Train

    Ottawa – Une étape déterminante du projet de la Ligne de la Confédération du train léger sur rail (TLR) d’OC Transpo vient d’être franchie aujourd’hui, suivant le début des essais sur la voie entre les stations Cyrville et Blair du premier véhicule léger sur rail (VLR) assemblé à Ottawa. Les essais le long du tracé entre les stations Blair et Tunney’s Pasture se poursuivront jusqu’à la mise en service de la Ligne de la Confédération de l’O-Train en 2018.

    David McGuinty, député d’Ottawa-Sud, au nom du ministre fédéral des Infrastructures et des Collectivités, l’honorable Amarjeet Sohi, l’honorable Steven Del Duca, ministre des Transports de l’Ontario, Jim Watson, maire d’Ottawa, ainsi que d’autres dignitaires de tous les ordres de gouvernement ont participé à une séance photos avec le véhicule de train léger afin de souligner cette étape.

    La Ligne de la Confédération est un projet de 2,1 milliards de dollars financé conjointement par le gouvernement du Canada, le gouvernement de l’Ontario et la Ville d’Ottawa. Les gouvernements du Canada et de l’Ontario allouent chacun au projet jusqu’à 600 millions de dollars. La Ville d’Ottawa y allouera jusqu’à 161,5 millions de dollars du transfert fédéral pour la taxe sur l’essence au projet et 287 millions de dollars du transfert provincial pour la taxe sur l’essence. Le reste du financement proviendra des redevances d’aménagement et du fonds de réserve de la Ville pour le transport en commun.

    Le Rideau Transit Group est le partenaire du secteur privé chargé de la réalisation de cette première étape du réseau de train léger d’Ottawa. Cette ligne de train électrique de 12,5 km fournira un service de transport en commun rapide entre la station Blair à l’est et la station Tunney’s Pasture à l’ouest et il y aura une correspondance à la Ligne Trillium de l’O-Train à la station Bayview. Le parcours compte treize stations et un tunnel de 2,5 km qui réduira la congestion au centre-ville.

    Citations

    « Le gouvernement du Canada s’est engagé à travailler en partenariat avec tous les ordres de gouvernement pour soutenir des projets d’infrastructures qui créent de l’emploi et permettent à la classe moyenne de croître et de prospérer. La Ligne de la Confédération de l’O-Train transformera en toute sécurité et efficacement la façon dont les gens se déplacent et je suis heureux de constater à quel point le projet se déroule bien grâce aux efforts considérables déployés par tous et toutes ».
    David McGuinty, député d’Ottawa-Sud, au nom du ministre fédéral des Infrastructures et des Collectivités, l’honorable Amarjeet Sohi

    « Il s’agit d’une excellente nouvelle pour la ville d’Ottawa – nous franchissons un pas de plus en vue d’offrir une option efficiente et de calibre mondial aux navetteurs. La réalisation du projet de la Ligne de la Confédération va dans le sens des objectifs que nous nous sommes fixés, soit de mettre en place à la grandeur de l’Ontario un réseau de transport intégré qui aidera à gérer la congestion, à rapprocher les gens des emplois et à améliorer l’économie et notre qualité de vie. »
    L’honorable Steven Del Duca, ministre provincial des Transports

    « L’étape franchie aujourd’hui est marquante, alors que le premier véhicule léger sur rail assemblé à Ottawa est mis à l’essai, car elle illustre que nous maintenons le cap et que nous livrerons à notre population un système de transport en commun de calibre mondial en 2018. Nous célébrons aujourd’hui tout le travail accompli à ce jour et nous avons un aperçu de l’avenir du transport en commun dans notre ville ».
    Maire Jim Watson, Ottawa

    Quelques données en bref

     Trente-trois des 34 véhicules légers sur rail (VLR) CITADIS d’Alstom sont assemblés présentement dans l’installation de remisage et d’entretien du chemin Belfast.

    • Les essais des véhicules et du système ont commencé cet automne et se poursuivront jusqu’à la mise en service de la Ligne de la Confédération de l’O-Train en 2018.
    • Un des premiers essais consiste à réaliser des essais dynamiques sur l’enveloppe du véhicule. En fait, on fixe des coussins de mousse sur le véhicule qui se déplace sur la voie alimentée par le système de suspension caténaire (SSC) afin de s’assurer que le dégagement est suffisant entre le véhicule et les câbles suspendus, les poteaux du SSC, les branches d’arbres, etc.
    • Les résidents verront des véhicules sans passagers à bord se déplacer sur diverses distances au cours de ces essais dynamiques.
    • On rappelle à la population de ne pas s’approcher des voies ferrées et de ne pas pénétrer dans le périmètre, car le SST électrifié et les véhicules en mouvement présentent un réel danger.
    • Les déplacements de véhicule entre les stations Cyrville et Blair se poursuivront à basse vitesse afin de vérifier les fonctions de leurs diverses composantes et des systèmes.
    • Certains des derniers panneaux et les marques sur les véhicules seront ajoutés plus tard au cours des essais.
    • Les essais se poursuivront au besoin jusqu’en 2018, de sorte que les résidents auront de nombreuses occasions d’apercevoir les véhicules sur la voie d’essai (de la station Blair jusqu’à l’est de la station Tremblay) d’abord et, plus tard, sur l’ensemble du tracé.
    • Environ 100 emplois ont été créés à Ottawa pour l’assemblage des VLR.

    Site Web

    Projet de la Ligne de la Confédération du TLR de l’O-Train

    Vidéo

    VTLR

  • Le bulletin de l’automne de la Ligne de la Confédération de l’O-Train

    Cliquez sur chaque page afin de l’agrandir.

    O-Train Confederation_Line_Newsletter_Fall_2016_FR_print_Page_1 O-Train Confederation_Line_Newsletter_Fall_2016_FR_print_Page_2 O-Train Confederation_Line_Newsletter_Fall_2016_FR_print_Page_3 O-Train Confederation_Line_Newsletter_Fall_2016_FR_print_Page_4 O-Train Confederation_Line_Newsletter_Fall_2016_FR_print_Page_5