• Dallas Greeley reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Dallas Greeley a reçu aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire, lors de la réunion du Conseil municipal. Le prix lui a été remis par le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Rivière, Riley Brockington.

    Dallas Greeley a commencé à faire du bénévolat il y a 12 ans, au salon de thé du Lieu historique national du domaine Billings. Elle a depuis élargi ses activités bénévoles pour appuyer les musées de la Ville d’Ottawa dans d’autres sphères, notamment au sein des programmes pour enfants, de l’entretien des domaines (peinture des clôtures, jardinage), des Portes ouvertes Ottawa, ou lors des entrevues, de la formation et du mentorat des bénévoles potentiels. Elle nous a montré que l’on pouvait compter sur elle et nous a convaincus de sa passion pour le service à la clientèle. Dallas Greeley est une ambassadrice précieuse auprès du public et des autres bénévoles.

    Ayant effectué plus de deux mille heures de bénévolat, Dallas Greeley est un modèle en matière d’engagement communautaire au sein des musées. Son service à la clientèle est exceptionnel et elle n’hésite pas à fournir des commentaires, des idées et des suggestions pour améliorer le fonctionnement des musées.

    Les heures de bénévolat de Dallas Greeley au musée, au cours de ces douze années, demeurent inégalées. Elle s’applique toujours à faire en sorte que les visiteurs de tous les âges sont bien accueillis et que l’on reste bien à leur écoute pendant leur visite du musée. Nombreux sont ceux qui demandent de ses nouvelles lors de leurs prochaines visites.

  • Jacob Baylin reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Jacob Baylin a reçu aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire, lors de la réunion du Conseil municipal. Le prix lui a été remis par le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Baie, Mark Taylor.

    Peu de jeunes âgés de 16 ans penseraient à faire don de leur argent à un club sportif. Toutefois, en voyant les difficultés financières auxquelles se heurtaient de nombreuses familles du club de football Bell Warriors, Jacob Baylin a décidé d’agir. Jacob remportait de nombreux titres lorsqu’il jouait pour le club. Et même s’il ne joue plus, il continue à faire des dons. Récemment, il est devenu la plus jeune personne, au cours des 62 années d’existence du club, à être nommée commanditaire « Amis des Warriors ».

    L’une des missions principales du club de football Bell Warriors est de rendre ce sport « accessible à tous ». Le club cherche également à inculquer des valeurs telles que montrer l’exemple par ses propres actions. Cette notion figure maintenant au cœur des stratégies de communication du club et plus d’une demi-douzaine de commanditaires se sont manifestés depuis pour aider ce club sportif pour jeunes, à but non lucrative.

    Les vrais leaders s’efforcent de trouver en eux-mêmes une partie de la solution. Et c’est bien la raison d’être de Jacob. Sa contribution altruiste est un exemple de leadership et de prévenance. Devenu tout récemment ancien joueur de l’équipe, il a appris en suivant l’exemple et est maintenant un catalyseur du changement.

     

  • Osman Naqvi reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Osman Naqvi a reçu aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire, lors de la réunion du Conseil municipal. Le prix lui a été remis par le maire Jim Watson, le conseiller du quartier Gloucester-Nepean-Sud, Michael Qaqish et le conseiller du quartier Baie, Mark Taylor.

    Leader né, Osman Naqvi est un entrepreneur social et un ardent défenseur de l’autonomisation des jeunes. Il a fondé le Club Kiwanis de Barrhaven et participé à la mise sur pied de l’initiative YOUth Heroes, une campagne qui outille les jeunes locaux pour qu’ils puissent générer des changements sociaux positifs dans leur collectivité. M. Osman a été un chef de file actif au sein de l’Échange cœur et partage, de l’Association des jeunes libéraux de l’Université Carleton, de la Société canadienne de l’ouïe et du Repaire Jeunesse d’Ottawa.

    Il a été finaliste pour le prix du meilleur bénévole de soutien pour son travail dans le programme Aide aux jeunes de la communauté. En mars 2016, l’organisme de M. Osman, YOUth Heroes, a obtenu l’aval de la Ville d’Ottawa pour la tenue officielle de la Semaine des superhéros. Durant cette semaine, des activités sont organisées pour offrir aux jeunes à risque le mentorat et les ressources dont ils ont besoin pour réaliser leurs rêves.

    En plus de la Semaine des superhéros, l’organisme YOUth Heroes a offert un programme après la fin des classes pour les jeunes à risque, en collaboration avec YouthREX. Intitulé Noise Superhero School, ce programme insiste sur l’importance de la philanthropie et de l’éducation pour inspirer, guider et accompagner les jeunes afin qu’ils apportent des changements sociaux dans leur collectivité. Entre autres réussites, ce programme a donné lieu à la création de l’événement YOUth in the Hall, lors duquel les jeunes ont passé une journée à l’hôtel de ville en compagnie du maire suppléant Mark Taylor et d’autres conseillers municipaux. Ces initiatives ont pu voir le jour grâce au travail assidu de M. Osman, ainsi qu’à son dévouement sincère et aux amitiés qu’il a nouées au fil de son parcours.

    Titulaire d’une maîtrise en gestion de l’École commerciale Schulich, M. Osman n’hésite jamais à mettre son talent et sa détermination au service du bien commun. Il travaille en ce moment à la mise sur pied d’une entreprise à vocation sociale qui fournira des produits hygiéniques aux populations vulnérables.

     

  • Catherine Kelly reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Catherine Kelly a reçu aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire, lors de la réunion du Conseil municipal. Le prix lui a été remis par le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Capitale, David Chernushenko.

    En tant que vice-présidente, Affaires internes de l’Association étudiante de l’Université Carleton, Catherine Kelly a travaillé fort pour s’assurer que le conseil étudiant fonctionne de façon transparente et que les 300 clubs sur le campus sont appuyés.  En tant que féministe, elle a tiré parti de son poste et est allé bien au-delà de la description de ses fonctions pour appuyer les victimes de violence sexuelle et prévenir les agressions sexuelles sur le campus et à l’extérieur.

    Catherine a collaboré avec l’organisme étudiante ‘OurTurn’ afin d’élaborer des politiques qui permettront de former plus de 1 000 étudiants dans les domaines du soutien entre pairs et de la prévention de la violence sexuelle. La formation de vise à créer une conversation sur le consentement entre d’autres leaders étudiants.  L’initiative de OurTurn dont Catherine a suivi, sera modélisée dans les écoles partout au pays dans le but de créer un mouvement progressiste à l’échelle du pays.

    En plus de sa plateforme politique, Catherine aspire à devenir journaliste. Elle espère pouvoir écrire des articles qui renforcent le sentiment d’appartenance à la communauté et font la promotion des bonnes choses qui se passent ici à Ottawa. Il y a deux ans, Catherine est devenue la rédactrice en chef d’un site Web qui célèbre Ottawa et les nombreux événements fantastiques qui se produisent dans la ville. Elle a couvert tout ce qui se passait, depuis les concerts jusqu’aux expositions d’art, et elle a utilisé le site Web afin de promouvoir des activités à Ottawa, dans l’espoir de rapprocher les résidents des événements qui se produisent dans leurs quartiers. À titre de rédactrice en chef, elle a également guidé une équipe de 14 stagiaires.

    Catherine s’est jointe au Centretown News comme journaliste et directrice de la publicité. Ses articles dans Centretown mettent l’accent sur des entrepreneurs qui favorisent un changement social positif à Ottawa, comme l’Ottawa Tool Library et l’épicerie Nu Grocery. Son objectif consiste encore à promouvoir la culture unique d’Ottawa et à célébrer les leaders communautaires.

    Elle a également fondé un fonds philanthropique pour les groupes et les personnes sur le campus qui souhaitent faire de la philanthropie, mais n’ont pas de ressources de financement. De plus, Catherine et OurTurn s’efforcent de rendre obligatoire la présence d’un agent de l’équité dans chaque club sur le campus, dont le but sera de promouvoir le caractère d’intersection, la diversité et l’égalité au sein de ces organisations. Elle se soucie de son campus et de la ville et elle a recours à ses talents pour les améliorer tous les deux.

  • Albert Tang reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Albert Tang a reçu aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire, lors de la réunion du Conseil municipal. Le prix lui a été remis par le maire Jim Watson et la conseillère du quartier Gloucester-Southgate, Diane Deans.

    Il y a plus de 40 ans, le jeune Albert Tang quittait Hong Kong pour s’établir au Canada, désireux de se bâtir un avenir dans son pays de prédilection. Avec détermination, il a travaillé comme serveur dans divers restaurants, jusqu’au jour où il a ouvert le sien sur la rue Somerset. Le succès de son établissement est venu confirmer sa pleine intégration. Il tient depuis à aider d’autres nouveaux arrivants à recevoir le soutien nécessaire pour bien s’établir au Canada, dont il partage les valeurs.

    Membre actif et figure de proue de la communauté chinoise d’Ottawa, M. Tang a siégé au conseil de la Chinese Community Association et de la Chinese Building Association, en plus d’avoir été membre de la Free Mason Association, organismes qui ont tous contribué à l’intégration sociale des immigrants chinois. M. Tang jouit d’une telle renommée dans la communauté qu’en raison de sa participation au comité consultatif de production d’un ouvrage traitant de l’établissement des immigrants chinois au Canada, l’Ottawa Chinese Community Services Centre (OCCSC) a demandé une subvention pour sa publication. Ce livre, écrit par Denise Chong, est maintenant disponible dans les bibliothèques, les écoles et les événements grand public.

    À titre d’homme d’affaires et de leader de la communauté, M. Tang comprend bien l’importance d’établir des liens durables avec la Chine. Il se réjouit toujours de visiter ce pays afin d’y rencontrer des gens qui, comme lui, ont à cœur de promouvoir la bonne entente internationale et de créer des occasions d’affaires. Il a également pris part à la planification et à la construction de la porte d’entrée du quartier chinois, pour laquelle il a déniché le constructeur chinois qui a réalisé l’œuvre.

  • Les bénévoles d’Ottawa 2017 reçoivent le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Ottawa – Le maire Jim Watson, accompagné des conseillers Mathieu Fleury et Jean Cloutier, a rendu hommage aux bénévoles d’Ottawa 2017 lors de la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui en leur remettant le Prix de bâtisseur de la Ville.

    Ottawa 2017 compte plus de 2 500 bénévoles, et le prix vise à reconnaître le dévouement de tous ceux qui ont donné de leur temps au cours des 12 derniers mois. Au total, plus de 25 000 heures de bénévolat ont été enregistrées cette année à l’occasion de plus de 100 événements, dont le Red Bull Crashed Ice, les prix JUNO, le Village de l’inspiration, l’expérience Kontinuum, le théâtre de rue La Machine, la Tablée du Canada, Ottawa accueille le monde et Mìwàte.

    Les bénévoles d’Ottawa 2017 ont incarné sans relâche des qualités exemplaires telles que la force, l’esprit d’initiative, la bienveillance, l’hospitalité, le leadership et l’esprit d’équipe. Sans eux, Ottawa 2017 n’aurait pas vu le jour. Ils ont fait preuve de dévouement et ont gardé le sourire pendant de longues heures de travail à l’extérieur, par des températures oscillant entre -30 °C lors du Red Bull Crashed Ice et plus de 30 °C durant les journées de 14 heures de l’événement La Machine.

    Ces bénévoles ont su inspirer tous ceux qui les ont côtoyés, de l’équipe d’Ottawa 2017 aux millions de touristes qui ont visité la ville au cours de l’année. Ils ont donné un nouveau sens au bénévolat, et leur contribution aura des échos des années durant.

  • Don Winchester reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Aujourd’hui, le maire Jim Watson, la conseillère de Barrhaven, Jan Harder, ainsi que le conseiller de Gloucester-Nepean-Sud, Michael Qaqish, ont profité de la réunion du Conseil municipal pour décerner le Prix de bâtisseur de la Ville à Don Winchester, président du Conseil des aînés de Barrhaven, en reconnaissance de son apport considérable à la collectivité.

    M. Winchester et son épouse Marilyn s’investissent dans leur communauté depuis leur déménagement de Calgary, en 2011. C’est peu après qu’il a communiqué avec la conseillère Harder, qui souhaitait créer un groupe pour les aînés à Barrhaven. Leur collaboration a porté fruit en décembre 2013, lorsque le maire Watson, la conseillère Harder et des aînés de la collectivité se sont réunis pour discuter du besoin des personnes âgées de Barrhaven pour des programmes et des services bien à eux.

    En 2014, M. Winchester devenait cofondateur et président du Conseil des aînés de Barrhaven, un organisme populaire et actif dans sa communauté : désormais un organisme de bienfaisance enregistré, il compte près de 600 membres. M. Winchester est récompensé pour l’énergie, le leadership et l’enthousiasme qu’il voue à la prestation de programmes et de services aux aînés. Avant la création du Conseil, ces derniers devaient sortir de leur quartier pour participer à des programmes. Ils peuvent à présent se joindre à des clubs de bridge et d’euchre, profiter d’activités sociales et de programmes d’exercices avec chaise, et participer à différentes sorties, le tout près de chez eux.

    La motivation et le leadership avec lesquels M. Winchester conduit l’organisme sur la voie du succès ont suscité de nouvelles amitiés et un sentiment d’appartenance chez ses membres, au fil de leurs activités hebdomadaires et de repas-partage – les meilleurs du quartier. Siégeant à titre de conseiller principal au comité chargé du projet de centre communautaire et culturel de Barrhaven, M. Winchester rêve d’offrir aux aînés de Barrhaven de nouvelles installations de qualité pour leurs programmes et services.

  • Le cantor rabbin Daniel Benlolo reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    C’est à la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui que le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Kitchissippi, Jeff Leiper, ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville au cantor rabbin Daniel Benlolo afin de souligner son travail bénévole, particulièrement auprès des communautés juives et interconfessionnelles.

    Le cantor rabbin Daniel Benlolo Benlolo est cependant très actif dans la communauté. Outre ses fonctions d’enseignant à la Talmud Torah et de conseiller judaïque pour la Tamir Foundation, il visite fréquemment les établissements d’enseignement afin d’y transmettre des messages interconfessionnels d’espoir et de paix.

    La musique est réellement au cœur de tout ce que fait le cantor rabbin Benlolo; pour lui, c’est un moyen de rassembler les gens. Il chante régulièrement pour les malades et les personnes âgées qu’il va visiter. Il collabore aussi étroitement avec des adultes handicapés à l’aplanissement des obstacles par la chanson. D’ailleurs, cantor rabbin Benlolo a fondé la Tamir Neshama Choir, qui est entièrement composée d’adultes ayant des troubles du développement.

    Ce n’est pas la première fois que cantor rabbin Benlolo est récompensé pour son travail communautaire. En effet, il a reçu l’Elaine Rabin Social Service Award, le Prix du Gouverneur général pour l’entraide de 2013 et le Prix de bâtisseur communautaire de Centraide de 2004.

  • Ibrahim Musa reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Aujourd’hui, lors de la réunion du Conseil municipal, le maire Jim Watson, conseillers Catherine McKenney, Mathieu Fleury, Michael Qaqish et Marianne Wilkinson ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Ibrahim Musa, en reconnaissance de son travail de bénévolat et des efforts qu’il a déployés pour outiller et inspirer les jeunes d’Ottawa.

    Ibrahim Musa est le coordonnateur des communications et de l’engagement de Jeunesse Ottawa, un organisme de bienfaisance sans but lucratif fondé en 1997 dont la vision est celle d’une ville où les jeunes sont le moteur de changements positifs. Jeunesse Ottawa a été orienté par Max Keeping, qui souhaitait donner toute l’ampleur possible à ses travaux de sensibilisation à la cause des enfants et des jeunes. L’organisme offre aux jeunes d’Ottawa des ressources, de la formation et un soutien, leur permettant ainsi d’acquérir des compétences, de renforcer leur confiance et d’apprendre à élaborer des stratégies en vue de bâtir une meilleure collectivité pour eux‑mêmes et pour leurs pairs. En outre, Ibrahim est reconnu pour sa conviction selon laquelle chaque moment passé avec des jeunes est une occasion de les habiliter à agir et de les inspirer, un principe qu’il adopte d’ailleurs dans sa vie quotidienne.

    En 2002, Ibrahim est arrivé au Canada en tant que réfugié de l’Iraq et il vit, depuis, dans un logement de Logement communautaire d’Ottawa (LCO). Il est locataire ambassadeur de LCO et bénévole au sein du Comité d’engagement jeunesse d’Ottawa (CEJO), où il s’efforce d’accroître l’engagement des jeunes dans la prise de décisions par la Ville d’Ottawa. Le CEJO contribue à favoriser l’engagement des jeunes et veille à ce qu’ils se fassent entendre et soient représentés comme il se doit auprès de la Ville d’Ottawa.

    Ibrahim est aussi le fondateur et le directeur général de la fondation Cuts for Kids, un organisme sans but lucratif qui offre un service gratuit de coupe de cheveux pour les enfants de familles à faible revenu d’Ottawa. Il poursuit actuellement des études en sciences politiques à l’Université d’Ottawa et s’emploie à mettre en pratique ce qu’il apprend en classe dans la vraie vie, jour après jour.

    Ibrahim est également passionné par les questions socioéconomiques de portée nationale qui concernent les jeunes et les familles à faible revenu; c’est d’ailleurs cette passion qui l’a inspiré à lancer Cuts for Kids, en 2015. Depuis la création de l’organisme, Ibrahim gère une équipe de huit bénévoles dévoués; il a su, en outre, mobiliser des membres de la collectivité, notamment des salons de coiffure locaux de tous types et même des avocats de la région, qui participent aux activités qu’il organise et fournissent bénévolement des conseils et de l’aide. Ibrahim inspire les jeunes, les encourage à poursuivre leurs objectifs jusqu’à ce qu’ils se concrétisent; dans cet esprit, Cuts for Kids aide les jeunes à avoir une apparence qui leur plaît et à se sentir bien dans leur peau. En août 2017, la fondation Cuts for Kids s’est vu attribuer le statut d’agent auprès de Jeunesse Ottawa, ce qui en a officiellement fait un organisme caritatif. Tous les dons reçus dans le cadre des activités de collecte de fonds de Cuts for Kids sont investis directement dans le programme, afin d’aider davantage de jeunes d’Ottawa.

  • Kay Dubie et Liz Tucker reçoivent le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Le maire Jim Watson, accompagné des conseillers Allan Hubley et Marianne Wilkinson, a reconnu le dévouement communautaire de Kay Dubie et de Liz Tucker lors de la rencontre du Conseil municipal d’aujourd’hui en leur remettant le Prix de bâtisseur de la Ville.

    Kay Dubie s’est mise au bénévolat dans le groupe d’artisanat du Centre des aînés de Kanata. Elle a commencé comme simple tricoteuse, mais elle est rapidement devenue la dirigeante du groupe, rôle qu’elle occupe encore aujourd’hui. Elle a pour tâche de coordonner les activités du groupe, ce qui comprend la commandite des services aux aînés dans la communauté, notamment le don de 10 000 $ fait à l’établissement local de la Maison des soins palliatifs d’Ottawa.

    En septembre 2010, Mme Dubie est devenue la vice-présidente du Kanata Seniors Council, une association communautaire qui défend les besoins des aînés. Dans ces fonctions, elle a notamment eu pour mandat de créer un programme annuel de loisirs pour les aînés.

    Elle est ensuite devenue la présidente du Kanata Seniors Council, veillant au bon déroulement de ses différents projets : le Counsil Café, le programme d’apprentissage par ordinateur et les voyages organisés, en plus des autres services offerts aux aînés locaux. Mme Dubie a depuis quitté la présidence du conseil.

    Son dévouement inébranlable au Kanata Seniors Council ainsi que le partenariat entre le conseil et la Ville d’Ottawa ont joué un rôle dans la grande qualité des services offerts aux aînés de la capital.

    Liz Tucker est une résidente de longue date de Kanata. Elle a commencé à faire du bénévolat au Centre des aînés de Kanata en tant que réceptionniste. Elle accueillait nombre de ses amis et voisins, ainsi que d’autres aînés, pour les guider vers les activités qui leur étaient offertes au Centre. Elle a rapidement accepté plus de responsabilités en se joignant à l’équipe des événements spéciaux du Centre, où elle a aidé à créer et à coordonner des projets ponctuels pour les membres du Centre. En janvier 2010, elle est devenue la trésorière du Kanata Seniors Council.

    En plus de ses responsabilités comme trésorière, Mme Tucker s’est aussi impliquée dans la mise en place du programme annuel de loisirs pour les aînés. Le Far West Fun Fest a été lancé en mai 2011, et 200 aînés ont participé à plus de 20 activités sur une période de deux semaines. Le programme se porte toujours bien. En plus de son investissement auprès des aînés, Mme Tucker est aussi bénévole au sein de l’Association des amis de la bibliothèque publique d’Ottawa, à la succursale Beaverbrook, où elle participe à des collectes de fonds pour améliorer les services offerts aux membres.

Page 1 sur 712345...Dernière page »