• Glenn Mooney reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Ottawa – Aujourd’hui, à l’occasion de la réunion du Conseil municipal, le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Osgoode George Darouze ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Glenn Mooney afin de souligner ses nombreuses années de service au sein de Camp Quality, un organisme national de bienfaisance visant à offrir aux enfants atteints d’un cancer des séjours en camp gratuits ainsi que d’autres activités tout au long de l’année.

    Glenn Mooney est le directeur de Camp Quality pour l’est de l’Ontario; lui et sa femme Pam s’engagent au sein de l’organisation depuis plus de 15 ans. Camp Quality Canada fait partie d’un groupe international d’organisations fondé en Australie en 1983, dont la présence au Canada remonte à 1988. Sa mission est d’offrir des programmes de soutien aux enfants atteints de cancer et à leur famille, un secteur qu’aucune autre organisation ne couvre. L’objectif est de faire vivre des expériences réconfortantes aux enfants cancéreux, et l’accent est mis sur la création de programmes pour encourager ces enfants extraordinaires et, surtout, leur procurer du plaisir.

    Glenn affiche une attitude chaleureuse et enjouée auprès des campeurs, des parents, des bénévoles et de tous ceux avec qui il interagit. Il résout les conflits et gère les situations difficiles avec une patience et un tact admirables. Il aime les gens, travaille fort et cherche toujours à remonter le moral de ceux qui l’entourent. Sa volonté de prendre en charge des projets ambitieux, comme amasser des dizaines de milliers de dollars pour diriger les camps, et travailler en coordination avec les équipes de bénévoles pour les voir réussir, est impressionnante.

  • Patrick Lin reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Ottawa – Au cours de la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui, le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Gloucester ̶ Nepean-Sud Michael Qaqish ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville à Patrick Lin, fondateur du RideauStone Arts Centre, organisme sans but lucratif établi à Ottawa, en reconnaissance de ses activités de promotion des échanges entre le Canada et la Chine. Sa contribution à la Fondation du cancer de la région d’Ottawa, à Investir Ottawa et à de nombreux programmes visant à attirer les investissements chinois à Ottawa a également été soulignée.

    M. Lin et sa femme sont des donateurs actifs de la Fondation du CNA et des partenaires participants de la Tournée Canada 150 de l’Orchestre du Centre national des Arts. Patrick Lin a également organisé le 12 février 2017 un concert de l’Orchestre symphonique d’Ottawa et de l’Orchestre symphonique de Beijing soulignant en musique le 150eanniversaire du Canada.

    Né en 1966 en République populaire de Chine, M. Lin a obtenu un baccalauréat en droit à l’Université des relations internationales de Beijing en 1989. Il a occupé pendant 10 ans des postes de direction et des postes clés au sein du gouvernement central de Chine et de l’administration municipale de Beijing. En 1999, Patrick Lin a obtenu son diplôme en administration des affaires du Siemens Management Institute, où il s’est spécialisé en gestion des ressources humaines et en investissement stratégique.

    Patrick Lin s’est installé à Ottawa avec sa famille en 2011. Il a fondé sa société de placement, RideauStone Investment Inc, qui effectue de gros investissements à Ottawa. Il a également créé en Chine une société d’experts-conseils, Beijing Ottawa Summit, pour favoriser les échanges entre Beijing et Ottawa.

     

  • Lee Ann Napiorkowski reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

     

    Ottawa – L’engagement de Lee Ann Napiorkowski en tant qu’entraîneuse bénévole va plus loin que le seul fait d’encourager une attitude gagnante chez ses joueurs. Elle leur inculque les valeurs clés de loyauté, d’équité et de respect envers leurs coéquipiers et leur communauté. Le maire Jim Watson et le conseiller Riley Brockington ont reconnu son engagement et son dévouement en lui présentant le Prix de bâtisseur de la Ville lors de la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui.

    L’influence du respect, de l’inclusion et du travail d’équipe chez Lee Ann Napiorkowski découle de son travail à titre d’enseignante coordonnatrice à l’inclusion à l’école secondaire catholique St. Peter, qui se concentre sur l’inclusion des élèves dans le besoin dans tous les aspects de la vie à l’école secondaire.

    À l’école secondaire St. Peter, Lee Ann Napiorkowski fait profiter l’équipe de rugby des garçons (cycle supérieur) de ses compétences en leadership en tant qu’entraîneuse-chef. En inculquant à ses joueurs des valeurs fondamentales et gagnantes, elle leur a permis de remporter plusieurs championnats municipaux et a favorisé leur participation à des collectes de fonds et des événements de charité.

    En plus d’être présente sur la scène du sport scolaire, Lee Ann est également entraîneuse-chef bénévole du club de rugby football Beavers-Banshees d’Ottawa et d’autres équipes provinciales et régionales, y compris l’équipe masculine de l’Université Carleton.

    Sa passion et son engagement envers l’inclusion et le respect l’ont également menée à établir un programme d’ambassadeurs qui permet de mieux relier les clubs de rugby Beavers et Banshee avec les joueurs juniors, afin de s’assurer qu’aucun joueur n’est jamais laissé pour compte. Lee Ann a recueilli des fonds pour des joueurs en difficulté financière qui ne pouvaient pas se permettre de payer les frais d’inscription et l’achat d’équipement. Elle a même aidé à recueillir des fonds pour un joueur qui s’était qualifié pour le Championnat de l’Est de l’Ontario, mais qui ne pouvait pas se permettre l’inscription, l’équipement et les frais de voyage.

    Toujours prête à donner un coup de main, Lee Ann a accepté d’aider la famille d’un élève de St. Peter, décédé tragiquement, à établir une bourse commémorative au nom de leur fils. Grâce à son dévouement, la bourse commémorative John Kelly et un tournoi de rugby à son nom demeurent un hommage vivant à leur fils et aident d’autres élèves à réaliser leurs rêves de jouer au rugby suite à la graduation.

  • Bob Easy reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Ottawa – Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Rideau-Goulbourn ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville à Bob Easy à la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui.

    Depuis les années 1970, Bob Easy épaule les jeunes dans les communautés de Munster et de Richmond. On a pu observer en 2012 dans de tristes circonstances le sentiment d’appartenance à la communauté et le sens de la famille qu’il insufflait aux équipes qu’il dirigeait quand l’un de ses joueurs est mort tragiquement pendant un match en raison d’un problème cardiaque. De sa propre initiative en tant qu’entraîneur principal, M. Easy a soutenu la famille du garçon, son équipe et les entraîneurs ainsi que l’équipe adverse, en organisant un service de soutien psychologique. Il organise également des activités de financement pour aider des joueurs locaux dont les parents ne peuvent assumer entièrement les frais associés à une saison de hockey. Il s’agit de jeunes qui se sont vus offrir la possibilité de jouer à un niveau compétitif supérieur, mais dont les parents ne sont pas en mesure de payer les frais qui en découlent.

    En 2001, M. Easy a reçu de l’Association du hockey mineur du district d’Ottawa une plaque en reconnaissance des services exceptionnels qu’il a rendus au hockey mineur. En 2009-2010, l’Association de hockey mineur de Richmond Munster lui a décerné le titre d’« Entraîneur de l’année » pour son dévouement exemplaire au développement des joueurs et au jeu d’équipe. En 2014, Bob Easy a reçu le prix Bill-Kitchen pour le temps et les efforts qu’il consacre au renforcement du hockey mineur dans la communauté.

    M. Easy a aussi été arbitre de balle rapide à Kanata pendant de nombreuses années et de balle lente à North Gower, Richmond et Munster au cours des dernières années. Il participe en outre au tournoi de balle annuel de la Munster Co-operative Nursery School, qui a lieu en juin. En 2003, avec l’aide de Sharon Shouldice de Stittsville, Bob Easy a organisé un tournoi au bénéfice de Tori Carswell, une fillette atteinte du cancer dans la région. Il personnifie également le père Noël bénévolement et l’an dernier, il a incarné ce personnage dans le premier défilé du père Noël de Munster.

     

  • Sharon Roper reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Ottawa – Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier West Carleton-March Eli El-Chantiry ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville à Sharon Roper à la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui.

    Mme Roper contribue avec dévouement à la direction et au fonctionnement du West Carleton Food Access Centre. Bénévole et membre de la communauté de longue date, elle a consacré de nombreuses heures et années à s’assurer qu’aucun résident de Carp et du secteur voisin de West Carleton ne soit laissé dans le besoin.

    En plus de son travail direct, elle joue un rôle dans la formation et la mobilisation d’autres personnes qui donnent de leur temps au sein de la communauté. La banque d’alimentation répond aux besoins de 66 familles de West Carleton et Mme Roper s’assure qu’elle ne manque pas de nourriture. Elle est un formidable modèle à suivre pour son implication auprès des élèves et des Pathfinders de l’endroit.

    Pendant des années, Sharon Roper a été coordonnatrice du programme de l’Arbre des anges à West Carleton. En collaboration avec des commerces locaux, elle commence bien avant Noël à distribuer les anges afin de recueillir des jouets adaptés à l’âge des enfants pour des familles de West Carleton. Les jouets sont recueillis, triés et distribués avec des paniers de nourriture juste avant Noël.

    En février dernier, une résidence pour personnes âgées locale a eu un problème avec ses conduites d’eau et il a fallu couper l’eau. Mme Roper a jugé nécessaire d’agir et a fait la lessive pour plusieurs aînés. C’est pour cet aspect de sa personnalité qu’elle est grandement respectée et admirée.

  • John Brummell reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Ottawa – Le maire Jim Watson, le conseiller du quartier Stittsville Shad Qadri et le conseiller du quartier Rideau-Goulbourn Scott Moffatt ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville à John Brummell à la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui.

    John Brummel est un membre exceptionnel de la communauté de Stittsville depuis plus de 30 ans. L’intégrité journalistique, l’indéfectible initiative et la jovialité de ce journaliste-photographe du Stittsville News ont accentué l’intérêt des résidents pour les nouvelles locales et ont donné un sens à ces dernières. La présence de John et de son fidèle appareil est devenue légendaire. Ses reportages et ses photos ont d’ailleurs joué un rôle dans l’édification d’un esprit et d’une fierté communautaires.

    John a contribué à de nombreux projets collectifs, comme le gala annuel des Stittsville Appreciation Awards et les expositions d’animaux d’élevage des clubs 4-H aux foires de Carp et de Richmond. Récemment, il a prêté main-forte pour la cérémonie de retour de la médaillée d’or olympique Erica Wiebe, née à Stittsville, et pour le projet de renommer le gymnase en son honneur.

    Bon nombre de parents et de grands-parents ont éprouvé de la fierté quand ils ont vu leur rejeton dans un journal stittsvillois. Et quand les gens y voient leurs voisins et leurs concitoyens, c’est toute la communauté qui se resserre. Mais le rôle de John ne s’arrête pas là! Il est aussi l’un des grands alliés du club de patinage de Goulbourn, et son travail communautaire a été reconnu il y a quelques années lorsqu’il a reçu le prix de résident de l’année de la Chambre de commerce de Kanata pour Goulbourn. En 2013, il a reçu le prix d’aîné de l’année pour sa contribution au mieux-être de Stittsville. Il a été membre actif et président du Club Lions de Stittsville, et il a contribué à l’implantation du club Rotary d’Ottawa-Stittsville, dont il demeure membre honoraire.

    John a aussi eu le privilège d’inaugurer officiellement l’édition 2016 de la foire de Richmond, lors de laquelle il a reçu la distinction honorifique de l’Ontario Association of Agricultural Societies. Avec l’enthousiasme qu’on lui connaît, il continue de soutenir la vie communautaire de Stittsville et d’y participer. Quoi qu’il fasse, il affiche un sourire jovial et une attitude coopérative. Il se passionne en outre pour la préservation de l’identité stittsvilloise et ne se gêne pas pour rappeler aux promoteurs immobiliers et aux gens d’affaires de la communauté qu’ils sont à Stittsville, et non à Kanata.

     

     

     

     

     

  • Zachary Graves reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Le 14 décembre 2016 – Le maire Jim Watson et Keith Egli, conseiller du quartier Knoxdale-Merivale, ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Zachary Graves à la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui.

    Zachary Graves est à la tête de Tools With Impact, organisation à but non lucratif dirigée par des étudiants qui appuyait au départ le développement local du village de Mossuril, au Mozambique, grâce au don d’outils à main et d’équipement de bâtiment indispensable. Il est fier d’apporter aussi sa contribution à des personnes ayant des besoins spéciaux en tant qu’entraîneur de natation bénévole des Olympiques spéciaux de l’Ontario et membre de l’équipe responsable de l’accès des personnes handicapées pour le Bluesfest RBC. En plus d’être entraîneur bénévole des 77 athlètes des Ottawa Otters des Olympiques spéciaux de l’Ontario, M. Graves est sauveteur et moniteur au Camp Misquah, réservé aux personnes ayant une déficience intellectuelle

    Au cours de ses deux premières années d’activité, Tools With Impact a recueilli plus de 21 000 $ et des outils d’une valeur totale supérieure à 65 000 $. L’organisation à but non lucratif de M. Graves a mis sur pied avec succès grâce à ces ressources sa première « outilthèque » à Mossuril et a l’intention d’en ouvrir plusieurs autres dans le nord du Mozambique quand le deuxième envoi arrivera. Les résidents locaux ont ainsi accès à des outils d’aménagement paysager et de l’équipement de bâtiment de qualité. Ayant recueilli suffisamment d’outils pour répondre aux besoins de Mossuril et de plusieurs villages voisins, M. Graves a décidé d’ajouter un volet à la mission de Tools with Impact en offrant à des élèves défavorisés des fournitures scolaires et des outils pédagogiques. À ce jour cette année, 375 élèves ont uni leurs efforts pour recueillir 20 000 $ qui serviront à l’achat de fournitures pour des élèves dans le besoin au Mozambique, au Mali et en Équateur.

  • Debbie Heuchert reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Le 23 novembre 2016 – Le député maire Mark Taylor et Eli El-Chantiry, conseiller du quartier West Carleton-March, ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Debbie Heuchert à la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui.

    Mme Heuchert fait du bénévolat dans de nombreux secteurs de la collectivité. Elle est notamment entraîneuse de soccer récréatif et aide à gérer l’équipe de patinage synchronisée Starlight. Elle siège au comité de direction de la West Carleton Minor Hockey Association et du West Carleton Skating Club où elle assume des responsabilités qui vont au-delà de ses fonctions. Debbie Heuchert organise notamment l’habillement et les photos d’équipe ainsi que la formation supplémentaire pour les adjoints de programme et apporte son soutien à divers comités au sein des organisations. Pour toute activité spéciale comme un spectacle sur glace, une journée de test ou un tournoi, elle s’avère un atout inestimable qui assure le bon déroulement des choses.

    Debbie Heuchert consacre également une grande partie de son temps à l’école publique Huntley Centennial. Elle organise le programme de repas chaud et de lait, fournit une aide pour le barbecue de rentrée des classes et organise le bazar de Noël, pour ne citer que quelques exemples. Cette cuisinière hors pair passe de nombreuses heures dans la cuisine à préparer des gâteries pour les solliciteurs ou pour des activités spéciales tout au long de l’année.

    Mme Heuchert incarne des valeurs comme la générosité désintéressée, le soutien et l’engagement extraordinaire à faire de notre petite collectivité de Carp un endroit où il fait bon vivre, en particulier pour nos enfants.

  • Gina LaPointe, CD reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Le 9 novembre 2016 – Le maire Jim Watson, Bob Monette, conseiller du quartier Orléans et Stephen Blais, conseiller du quartier Cumberland, ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Gina LaPointe lors de la réunion du Conseil municipal aujourd’hui.

    Mme LaPointe est la présidente du jardin communautaire d’Orléans, qui loue actuellement 70 lots à des jardiniers du quartier. Depuis qu’elle a pris sa retraite, en 2006, cette ancienne agente de police militaire consacre beaucoup de son temps au jardin communautaire, dont elle a été élue présidente en novembre 2010. Depuis, le jardin s’est grandement développé, notamment grâce à la construction de deux remises pour les jardiniers, à l’installation d’un système de pompage à énergie solaire – une première à Ottawa – et plus récemment à l’ajout de ruches, ce qui est permis vu que le terrain se trouve en zone agricole. D’ailleurs, outre les fonctions qu’elle occupe au jardin, Mme LaPointe est apicultrice et s’occupe des abeilles depuis leur arrivée.

    La passion de Mme LaPointe pour son jardin communautaire est source d’inspiration pour de nombreux membres de la communauté, dont le conseiller du quartier Orléans, Bob Monette, qui participe au projet depuis le tout début. Jardinier depuis plusieurs années, le conseiller Monette était fier de souligner le travail de Mme LaPointe, en 2011, à l’occasion de la Soirée de reconnaissance des bénévoles, événement tenu aux deux ans.

    Au cours des trois dernières années, le jardin communautaire d’Orléans a ouvert ses portes au grand public dans le cadre des Journées du jardin d’Ottawa. Cette année, Mme LaPointe a joué un rôle important dans la venue de Mark Burleton, le jardinier en chef de la résidence du gouverneur général. Il s’agit là d’un coup de maître, puisque M. Burleton fait très peu d’apparitions publiques.

    Le jardin communautaire d’Orléans a été aménagé dans le but d’offrir un espace où les résidents d’Orléans pourraient faire pousser leurs propres fruits et légumes biologiques, d’éduquer les gens à propos du jardinage et de ses bienfaits, et d’en faire la promotion en tant qu’activité économique bénéfique pour la santé. De plus, le jardin redonne à la communauté : en effet, il fait don de fruits et de légumes à The Ottawa Mission, qui s’en sert pour préparer de délicieux repas nutritifs pour ses clients. Les jardiniers qui le désirent laissent une partie de leur récolte dans l’une des remises, puis Mme LaPointe les nettoie avant de les livrer personnellement à The Ottawa Mission tous les mardis matin.

     

  • Louise Staranczak et Frances Kane reçoivent le Prix de bâtisseur de la Ville

    Le 12 octobre 2016 – Le maire Jim Watson et Michael Qaqish, conseiller du quartier Gloucester-Sud-Nepean ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Louise Staranczak et à Frances Kane aujourd’hui, lors de la réunion du Conseil municipal.

    Au cours des quatre dernières années, Madame Staranczak et Madame Kane ont été le moteur des efforts de remise à neuf des jardins qui entourent le foyer de soins de longue durée Carleton Lodge, apportant ainsi une paix et une beauté immenses à cette installation. Grâce à leur travail acharné, ces jardins impeccables débordant de couleur et de vie sont une source d’inspiration pour tous ceux qui s’y promènent.

    Rien que cette année, elles ont officiellement consacré ensemble plus de 700 heures à embellir ces jardins, mais, au foyer, ce n’est un secret pour personne qu’elles y ont passé bien plus de temps que cela. Les deux femmes sont aussi connues pour l’humilité dont elles font preuve au sujet de leur travail, pour lequel elles ne recherchent ni louanges ni remerciements.

    Madame Staranczak et Madame Kane ont joué un rôle essentiel dans la reconstruction totale de la volière à l’entrée principale du foyer; elles ont aussi ajouté un jardin à l’entrée, près des jardins des rampes d’accès, et complètement refait une cour et le potager. En plus de s’occuper chaque jour de l’aménagement paysager, elles supervisent et encadrent un groupe de jardiniers bénévoles comptant des personnes de tous âges, de l’adolescence au troisième âge.

    Ces deux femmes extraordinaires ne se reposent pas pendant l’hiver, elles en profitent pour multiplier des plantes et entretenir les nombreuses plantes d’intérieur. Elles procurent réellement de la joie aux résidents, au personnel et aux visiteurs de la Carleton Lodge, et ce, à longueur d’année.

     

     

Page 2 sur 712345...Dernière page »