• Giuseppe Nicastro reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Le 28 septembre 2016 – Le maire Jim Watson et Riley Brockington, conseiller du quartier Rivière, ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Giuseppe Nicastro lors de la réunion du Conseil municipal aujourd’hui.

    Nicastro, qui compte parmi les meilleurs entrepreneurs d’Ottawa, est grandement respecté à la fois pour son sens des affaires et pour la générosité dont il témoigne envers sa communauté. Animé de convictions profondes pour ce qui est de bâtir une solide communauté italo-canadienne à Ottawa, il est devenu la personne vers laquelle se tournent les organismes qui recherchent aide et soutien.

    En tant qu’administrateur du Centre de soins de longue durée Villa Marconi, M. Nicastro a déployé de grands efforts afin d’établir sa vision d’excellence pour les soins aux résidents. Il a même pris le temps de se joindre au comité des bénévoles afin d’améliorer la vie de tous les résidents de l’établissement. M. Nicastro appuie également l’église St. Anthony’s et un grand nombre d’autres associations communautaires et organismes de bienfaisance locaux.

    Nicastro est un homme d’affaires établi et son entreprise à succès Nicastro Fine Foods s’est hissée au rang de pilier de la communauté, offrant la culture italienne à tous. Il a également mis son leadership et ses compétences en affaires au service du Circolo Recreativo Cleto et du Milan Club of Ottawa. M. Nicastro est véritablement parvenu à bâtir l’économie locale avec une sensibilité internationale.

  • Frances et Ronald MacDonell reçoivent le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

     Le 31 août 2016 – Le maire Jim Watson et le conseiller d’Osgoode, George Darouze, ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Frances et Ronald MacDonell lors de la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui.

    M. et Mme MacDonell ont consacré beaucoup de temps et d’énergie à leurs activités caritatives essentielles au sein de la communauté. Ils ont passé plus de deux décennies à recueillir, à nettoyer et à distribuer toutes sortes d’articles pour le compte de nombreuses œuvres de bienfaisance locales, et ce, tout en conservant admirablement leur bonne humeur, beau temps, mauvais temps.

    Parmi leurs activités caritatives notables, le couple a contribué sans relâche au bazar de la Résidence Saint‑Louis, organisé deux fois par an. Au fil des ans, grâce à l’aide des MacDonell, ces bazars sont devenus les activités de financement les plus importantes pour la Résidence Saint-Louis, les fonds réunis visant à améliorer directement la vie et le confort des résidents. Les MacDonell prennent également le temps de magasiner au bazar et encouragent leurs petites-filles à y participer.

    Entre les différents bazars de la Résidence Saint-Louis, les MacDonell récupèrent toutes sortes d’objets, tels que vêtements, articles de cuisine, aliments et beaucoup plus pour de nombreux autres organismes de bienfaisance, tels que l’Ottawa Mission et les Sœurs de la Charité d’Ottawa. Grâce aux MacDonell, de nouveaux arrivants ont reçu des vêtements qui leur ont permis de supporter leur premier long hiver canadien.

    Les MacDonell sont connus pour leur vision toujours positive, leur très bon caractère et leurs cœurs généreux. Leur travail acharné a assurément permis à la communauté qu’ils desservent de s’améliorer.

  • Girls + Skate 613 reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Le 13 juillet – Le maire Jim Watson et la conseillère du quartier Somerset, Catherine McKenney, ont présenté le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à l’organisme de planchistes Girls+ Skate 613 lors de la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui.

    L’organisme Girls+ Skate 613 favorise la diversité et l’inclusion dans la communauté en offrant un milieu sécuritaire pour des personnes de tout âge, de toute capacité et de genres différents qui veulent pratiquer la planche à roulettes dans un environnement confortable et stimulant.

    L’organisme a commencé à organiser des séances réservées aux filles en 2006 au centre communautaire McNabb. Girls+ Skate 613 est maintenant une initiative permanente appuyée par la Ottawa Skateboard Community Association (OSCA), et le nombre de ses membres double chaque année depuis 2013.

    En reconnaissant que les filles, les femmes, les membres de la communauté GLBTQ+ et d’autres groupes marginalisés n’ont pas les mêmes possibilités que les autres résidents dans les sports, la OSCA et l’organisme Girls+ Skate 613 déploient des efforts afin d’habiliter les personnes qui pourraient ne pas avoir l’occasion de pratiquer ce sport. Girls+ Skate 613 et la OSCA travaillent de concert afin d’assurer l’accessibilité à la pratique de la planche à roulettes pour tous en offrant de l’équipement, des espaces pour se pratiquer, des activités organisées, la prestation de ressources et de cours de formation, ainsi que des activités de collecte de fonds.

    Le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire est une distinction civile visant à reconnaître une personne, un groupe ou un organisme qui, par ses services bénévoles exceptionnels ou ses initiatives exemplaires, a fait preuve d’un engagement profond envers notre ville afin d’en faire un meilleur endroit aujourd’hui et pour l’avenir. Le prix peut récompenser l’ensemble des réalisations, un acte de bonté remarquable, une activité de bienfaisance inspirante, le développement d’une conscience communautaire ou toute autre réalisation exemplaire.

    Des personnes, des groupes et des organismes peuvent être mis en nomination par des membres du Conseil municipal ou par le public.

    Le prix est remis à un lauréat au début de chacune des réunions du Conseil municipal d’Ottawa.

    Pour en savoir plus, veuillez consulter ottawa.ca ou téléphoner au 3-1-1 (ATS : 613-580-9656). Vous pouvez également nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram.


     

    16G-269   094

    Trois hommes se voient attribuer des citations pour bravoure pour avoir apporté leur secours lors d’un incendie

    Ottawa – Aujourd’hui, dans le cadre de la réunion du Conseil, le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Cumberland, Stephen Blais, ont remis une citation pour bravoure au courtier en immeubles Geoff Walker et aux asphalteurs Owen Cole et Alex Deschamps. Le 18 juin dernier, les trois hommes mis à l’honneur ont secouru deux hommes d’un incendie résidentiel sur le croissant Melette dans le quartier Avalon, à Orléans.

    Messieurs Walker, Cole et Deschamps s’adonnaient à passer lorsqu’ils ont entendu un chien japper et remarqué de la fumée s’échappant d’une maison en rangée. M. Walker a cassé une vitre et ils ont pénétré dans la maison pour voir s’il s’y trouvait des personnes incapables de sortir. Ils ont trouvé et évacué deux hommes, dont un était inconscient.

    Le feu a détruit quatre des six maisons en rangée et a causé des dommages importants aux deux autres ainsi qu’à une autre maison derrière la rangée d’habitations. Vingt personnes au moins ont été déplacées en raison de cet incendie.

    Pour plus de renseignements sur les programmes et services de la Ville, veuillez consulter ottawa.ca ou appeler le 3-1-1 (ATS : 613-580-9656). Vous pouvez également nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram.

     

  • Divya Massilamani, une jeune bénévole exceptionnelle, reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Innes, Jody Mitic, ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Divya Massilamani lors de la réunion du Conseil municipal.

    Mme Massilamani en est à sa troisième année au baccalauréat en sciences à l’Université d’Ottawa. Si elle sait depuis son plus jeune âge qu’elle veut devenir médecin, le travail bénévole qu’elle accomplit depuis 2011 auprès d’enfants en oncologie et en hématologie au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) l’a motivé à devenir pédiatre et de se spécialiser en oncologie.

    Voici quelques exemples de ses activités bénévoles variées :

    • Participer aux activités, aux repas et au transport des résidents du Madonna Care Community,centre de soins de longue durée (anciennement le Leisureworld Caregiving Centre), à Orléans.
    • Aider les jeunes patients en oncologie et en hématologie au CHEO.
    • Aider les enfants ayant des besoins particuliers dans le cadre des programmes préscolaire et d’été du Centre de traitement pour enfants d’Ottawa.
    • Faire du tutorat en anglais langue seconde auprès d’élèves de la Cairine Wilson Secondary School dans le cadre du programme des partenaires en alphabétisation, qui vise à aider les élèves du secondaire à se préparer au Test provincial de compétences linguistiques, une exigence pour l’obtention de leur diplôme.
    • Occuper les postes de trésorière du World Vision Club et de secrétaire-trésorière de The Abhilasha Project, deux associations sans but lucratif de l’Université d’Ottawa ayant pour objectif d’aider les familles et les enfants. World Vision lutte contre la pauvreté tandis que le projet Abhilasha contribue à assurer l’éducation des enfants ayant des besoins particuliers. Mme Massilamani est également bénévole au Laboratoire de recherche en pédagogie du piano.

    Elle a reçu de nombreux prix pour souligner son travail dévoué, son engagement et ses centaines d’heures de bénévolat. L’an dernier, elle a reçu le Prix du bâtisseur communautaire de Centraide pour son travail auprès des personnes âgées au centre de soins de longue durée Madonna. Son nom figure depuis peu sur le Mur de l’inspiration de Centraide, à l’hôtel de ville. Elle a aussi reçu en 2015, le prix étudiant de la Hospital Auxiliary Association of Ontario pour ses services au CHEO.

  • Al et Betty Arseneault, bénévoles responsables de l’entretien des patinoires extérieures de Crystal Beach/Lakeview, reçoivent le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Le maire Jim Watson, accompagné du conseiller du quartier Baie, Mark Taylor, a remis le Prix de bâtisseur de la Ville à Al et Betty Arseneault aujourd’hui, lors de la réunion du Conseil municipal.

    Les Arseneault sont des résidents de longue date de Crystal Beach/Lakeview. Leur passion pour les sports de plein air – tout particulièrement le hockey, le patin et le curling –, leur amour pour leur quartier et leur esprit communautaire sont manifestes dans le dévouement dont ils font preuve en tant que bénévoles. Chaque hiver, en collaboration avec l’équipe des Loisirs saisonniers de la Ville, ils construisent et entretiennent une patinoire extérieure et une piste de curling à trois surfaces dans le parc Lakeview.

    Al est connu comme étant le premier bénévole chaque année à installer sa patinoire et à profiter des premières vagues de froid pour concocter une glace respectable. Il s’occupe méticuleusement de sa glace (son travail est presque digne de la LNH) et déblaie la neige en un temps record. Ce fonctionnaire à la retraite est donc disponible jour et nuit pendant la saison pour arroser et préparer ses patinoires, allant même parfois jusqu’à récupérer la glace déchargée par la resurfaceuse des arénas intérieurs avoisinants afin de remplir les trous créés par un dégel. Al aide également le personnel des Loisirs saisonniers à former et à superviser les bénévoles recrutés chaque automne pour l’entretien des patinoires durant l’hiver.

    La piste de curling comprend trois grandes surfaces de jeu, toutes bien marquées; les Arseneault y accueillent chaque année une foule de joueurs enthousiastes de toute la vallée de l’Outaouais dans le cadre de leur populaire bonspiel extérieur. Les clubs de curling intérieur prêtent alors leurs pierres aux équipes.

    Grâce à Al et Betty, les résidents de Crystal Beach/Lakeview et des environs – autant les tout-petits qui enfilent une paire de patins pour la première fois que les plus âgés qui se rassemblent pour une partie de shinny – peuvent s’adonner gratuitement à des activités hivernales sur une glace de la plus haute qualité, et ce, dans leur parc communautaire.

    Le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire est une distinction civile visant à reconnaître une personne, un groupe ou un organisme qui, par ses services bénévoles exceptionnels ou ses initiatives exemplaires, a fait preuve d’un engagement profond envers notre ville afin d’en faire un meilleur endroit aujourd’hui et pour l’avenir. Le prix peut récompenser l’ensemble des réalisations, un acte de bonté remarquable, une activité de bienfaisance inspirante, le développement d’une conscience communautaire ou toute autre réalisation exemplaire.

    Des personnes, des groupes et des organismes peuvent être mis en nomination par des membres du Conseil municipal ou par le public.

    Le prix est remis à un lauréat au début de chacune des réunions du Conseil municipal d’Ottawa.

  • Donna Gray reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Le maire Jim Watson et la conseillère du quartier Somerset, Catherine McKenney, ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Donna Gray lors de la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui. Cette distinction souligne la contribution de Mme Gray aux efforts de développement de la conscience communautaire dans la communauté de Rochester Heights de la Société de logement communautaire d’Ottawa (SLCO).

    Résidente de Rochester Heights depuis sept ans, s’avère une intermédiaire essentielle pour ses concitoyens qui cherchent toutes sortes de biens et services, qu’il s’agisse de transport en commun, de mobilier, voire d’aliments abordables et frais. Leader communautaire, elle valorise l’amitié, le sentiment d’appartenance, la dignité et le respect.

    En 2010, elle a été un des moteurs d’un effort communautaire visant la construction de deux structures de jeu pour les familles de Rochester Heights. Forte de son soutien, la communauté a recueilli 33 000 $ et aménagé les aires et structures de jeu.

    Mme Gray a également joué un rôle clé dans des projets de revitalisation de la communauté, tels que le resurfaçage des terrains de basketball et la demande de subventions d’immobilisations communautaires auprès de la SLCO afin d’installer des tables de pique-nique et des jardinières pour toutes les unités.

    Mme Gray travaille au Centre de santé communautaire Somerset-Ouest et coordonne Bons marchés de quartiers, qui favorise l’accès aux aliments sains, comme les fruits et légumes, dans des milieux à faible revenu. Pendant le projet pilote de Bons marchés de quartiers, en 2012, Mme Gray a mené la première évaluation des besoins, jetant des bases solides pour ce projet et assurant les meilleurs services qui soient aux familles.

    Elle est chargée du recrutement de bénévoles pour chaque jour de marché, offrant aux membres de la communauté une expérience de travail tout en nourrissant leur sentiment d’appartenance. Enfin, elle continue de militer pour un meilleur financement de Bons marchés de quartiers de sorte à accroître la sécurité alimentaire des familles à faible revenu.

  • Tysen Lefebvre reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Le 23 mars – Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Stittsville, Shad Qadri, ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Tysen Lefebvre à la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui. Cette distinction souligne les efforts inlassables et enthousiastes consentis par l’adolescent de 15 ans en vue de recueillir des fonds pour Fais-un-vœu de l’Est de l’Ontario, qui a pour mission de réaliser les souhaits les plus chers d’enfants atteints de maladies potentiellement mortelles.

    C’est en novembre 2012 que Tysen voit son propre vœu devenir réalité, alors qu’il s’envole vers Los Angeles pour rencontrer son héros, l’acteur Adam Sandler, qui trouve le temps de s’investir dans nombre d’activités philanthropiques tout en tournant des films et en élevant sa famille. Inspiré par la générosité et le travail acharné dont il a été témoin, Tysen lance l’année suivante Mission to a Million, une campagne de financement en cours visant à amasser un million de dollars pour Fais-un-vœu afin que 100 enfants de la région puissent voir leur souhait se réaliser.

    Ce projet n’est pas une mince affaire pour Tysen, lui qui est atteint du syndrome de Pfeiffer de type II, un trouble génétique rare qui touche le crâne, les traits faciaux et les membres. Il avait à peine neuf jours à sa première opération, et à l’âge de trois ans, il avait passé plus de la moitié de sa vie à l’hôpital. Toutefois, malgré les autres chirurgies qui l’attendent, il ne se détourne jamais de son objectif d’améliorer la qualité de vie des autres personnes.

    Si Tysen a un site Web (missiontoamillion.ca) et une page Facebook dédiés à la campagne, c’est bien le temps qu’il consent à se faire le porte-parole de Mission to a Million qui en fait un véritable succès. À ce jour, il a amassé plus de 360 000 $ grâce aux dons d’entreprises, d’écoles, de groupes d’enfants, d’organismes philanthropiques et de citoyens; c’est ainsi que le 14 mars, Tyler présentait le 46e vœu de sa campagne. Selon ses dires, chaque fois que Mission to a Million permet d’exaucer un vœu, c’est comme si le sien se réalisait à nouveau.

    16C-104   058

  • Elizabeth Dessureault reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    le 24 février 2016. – Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Kitchissippi, Jeff Leiper, ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Elizabeth Dessureault lors de la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui. Cette distinction souligne sa contribution à la sensibilisation au cancer du poumon, de même qu’à la recherche, au traitement et à la défense des droits des malades.

    En avril 2015, Elizabeth, qui n’a jamais fumé de sa vie, apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du poumon de stade IIIB (avancé). Âgée de 25 ans, elle est alors enceinte de 5 mois de son premier enfant. On lui annonce que son cancer est incurable et qu’elle a tout au plus un an à vivre.

    Enseignante, jeune mariée (épouse de Dax Dessureault, agent de la GRC) et future maman, Elizabeth refuse cette fatalité et fait envoyer un prélèvement de tissus aux États-Unis pour analyse génétique. Cette analyse montre qu’elle est atteinte d’une mutation génétique rare (translocation du gène ROS1), ce qui veut dire que sa tumeur peut être traitée avec une simple pilule.

    Elle effectue aussi des recherches poussées sur le cancer du poumon, ce qui lui permet de constater la stigmatisation associée à cette maladie. En effet, bien qu’il s’agisse du cancer le plus meurtrier, il est vu comme une maladie de fumeurs, d’où la part disproportionnellement faible des fonds de recherche qui y sont alloués. Elle décide donc de militer pour la sensibilisation au cancer du poumon et de faire tout en son pouvoir pour changer les perceptions et le discours sur le sujet.

    Elle se propose comme porte-parole et collectrice de fonds auprès de Cancer pulmonaire Canada et de Team Draft, un organisme américain de sensibilisation, de recherche et de défense des droits en matière de cancer du poumon fondé en 2011 par Chris Draft, joueur de la NFL, et son épouse, feue Keasha Rutledge Draft. Le message au cœur de la démarche d’Elizabeth est le suivant : « Vous avez des poumons? Vous pourriez un jour avoir le cancer. »

    Elle a recueilli des fonds pour la sensibilisation au cancer du poumon en novembre et décembre grâce à des bracelets Just Breathe en cuir blanc, qu’elle a conçus et fabriqués, une initiative qui a rapporté plus de 10 000 $ à Cancer pulmonaire Canada, Team Draft et l’Hôpital général d’Ottawa pour le financement du futur laboratoire de diagnostic en oncologie moléculaire. La présence d’un tel laboratoire à Ottawa contribuera à faire du profilage génétique des tumeurs un élément standard des soins médicaux; les médecins pourront ainsi établir les médicaments convenant le mieux à tel ou tel patient.

    Elizabeth parle de sa lutte contre le cancer sur son blogue, à fromlizzieslungs.wordpress.com.

    16B-073   025

  • Pamela Tourigny le Prix de bâtisseur de la ville

    Le maire Jim Watson et David Chernushenko, conseiller du quartier Capitale, ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville à Pamela Tourigny lors de la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui, reconnaissant ainsi sa contribution au bien-être animal et aux communautés végétaliennes et végétariennes d’Ottawa.

    Sur son blogue du Huffington Post, Pamela se décrit comme une « bâtisseuse communautaire, écrivaine, végétalienne, consommatrice attentive, apprentie athlète, féministe, maman d’accueil de chiens, chercheuse de la vérité et semeuse de bonté ».

    Pamela se passionne pour le bien-être animal et les droits des animaux, et son dévouement à cette cause se traduit par du bénévolat, des activités de sensibilisation, le développement de la conscience communautaire et le blogage.

    Elle reçoit des chiens en accueil pour le refuge Sit With Me et s’occupe des bébés écureuils orphelins pour le Rideau Valley Sanctuary.

    Agente de liaison douée et habile, Pamela établit des relations et les met au profit de la santé, du bien-être et de la viabilité de la communauté, avec un intérêt particulier pour les styles de vie végétaliens et végétariens. Elle a donné des milliers d’heures pour appuyer les défenseurs et les organismes de végétarisme et de bien-être, établir des relations avec d’autres bénévoles chevronnés et encadrer les nouveaux bénévoles.

    Elle a été la présidente fondatrice de l’Association végétarienne de la capitale nationale en 2007 et elle a été membre du conseil de cet organisme jusqu’à l’an dernier. Elle a cofondé le Festi-Végé d’Ottawa en 2009 et continue à faire du bénévolat pour appuyer cet événement annuel.

    Elle écrit des articles de blogue sur le végétarisme, le végétalisme, la santé, le bien-être, le conditionnement physique et la durabilité sur pamelatourigny.com et sur huffingtonpost.ca/pamela-tourigny.

    16A-046 045

  • Marie McIntosh le Prix de bâtisseur de la ville

    Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Capitale, David Chernushenko, ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Marie McIntosh, pour souligner le fait qu’elle se consacre bénévolement depuis plus de 15 ans à l’amélioration de la qualité de vie des aînés qui habitent aux Clementine Towers. Elle intervient notamment au nom des aînés qui résident dans les habitations de Logement communautaire d’Ottawa (LCO) et aide à recueillir des fonds pour les secours aux sinistrés dans le monde entier.

    Marie, toujours jeune à 88 ans, habite depuis 1999 dans l’immeuble d’habitation pour aînés Clementine Towers situé dans le secteur d’Alta Vista, qui compte 258 logements et est exploité par LCO. L’année suivante, elle a accédé à la présidence du club social et de l’association des locataires de l’immeuble, poste bénévole qu’elle n’a cessé d’occuper depuis.

    Au cours des 15 dernières années, sous la direction enthousiaste et énergique de Marie, l’association des locataires a organisé des centaines d’activités sociales, dont des parties de cartes et de bingo, des séances d’exercice, des groupes de tricot, des thés, des soupers dansants et des activités de financement visant à venir en aide aux victimes de catastrophes naturelles dans divers pays. Les activités sociales et de financement sont importantes pour que les aînés qui habitent les appartements pour personnes autonomes restent actifs et engagés, et pour contrer la solitude ainsi que l’isolement.

    En 2010, l’association des locataires des Clementine Towers a obtenu un prix de reconnaissance de l’Association du logement sans but lucratif de l’Ontario après avoir recueilli 1 500 $ pour l’organisme Médecins sans frontières afin d’aider les victimes du tremblement de terre survenu à Haïti.

    mariemcintosh

Page 3 sur 712345...Dernière page »