• Louis V. Patry le Prix de bâtisseur de la ville

    Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Innes, Jody Mitic, ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Louis V. Patry, qui a consacré plus de 35 années de travail bénévole à préserver et à promouvoir l’histoire et le patrimoine d’Orléans.

    Louis a cofondé le Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO) en 1979 ainsi que la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) en 2008. Au fil des ans, il a dirigé de nombreux comités, et a fait profiter des douzaines d’organisations et de projets de son expertise concernant l’histoire et la culture francophone d’Orléans. Voici quelques-unes de ses principales réalisations :

     – Il est devenu, en 1968, le premier conseiller bilingue en matière de politiques auprès du Bureau du vérificateur général du Canada.

     – Louis et son équipe de bénévoles ont organisé les premiers spectacles culturels en français offerts par le MIFO au début des années 1980. Ces activités populaires se poursuivent de nos jours au Centre des arts Shenkman; plus de 8 000 billets ont été vendus en 2014.

     – En 2011, il a créé et présidé le Comité pour l’amélioration de la place des noms francophones d’Orléans (CAPNFO), un comité de la SFOPHO qui a sensibilisé la population à l’importance de mettre les accents sur les mots français dans les noms de lieux publics, notamment l’accent aigu sur la lettre « e » du mot « Orléans ».

     – Comme membre du Groupe de travail du maire chargé de mettre à jour la politique sur les noms commémoratifs de la Ville en 2011-2012, il a fait des recherches et rédigé un document sur les politiques relatives aux noms commémoratifs en vigueur dans différentes provinces et grandes villes.

     – À la demande de la Gloucester Historical Society, il a écrit une histoire d’Orléans, que l’on peut se procurer dans les deux langues sur le site Web de la SFOPHO.

    L’apport de Louis a aidé à faire de la SFOPHO une organisation dynamique et active, vouée à la préservation et à la promotion du patrimoine francophone d’Orléans et d’Ottawa. Puisque la SFOPHO est la seule société historique francophone de la région d’Ottawa, on lui demande souvent de représenter la communauté de langue française d’Ottawa pour les questions relatives au patrimoine.

    15F-228 068

  • Helen Synek le Prix de bâtisseur de la ville

    Le maire Jim Watson et Riley Brockington, conseiller du quartier Rivière, ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Mme Helen Synek en reconnaissance de ses 30 années de travail bénévole au Centre familial Caldwell, à Carlington.

    En 1954, à 14 ans, Helen quitte son école de Youghal, en Irlande, afin d’aider sa famille en travaillant dans une usine textile. Elle immigre à Ottawa à 20 ans et n’oubliera jamais ses racines ouvrières ni la solitude qu’elle a ressentie en quittant sa petite localité pour une grande ville si loin de chez elle. Son éducation et les difficultés inhérentes à la vie dans un nouveau pays l’amènent à se faire des amis facilement et à bien comprendre les gens qui viennent chercher des services sociaux essentiels de même que de la compagnie au Centre familial Caldwell.

    Elle travaille toujours au programme de jour du Centre la majeure partie de la journée, en plus de donner un coup de main à la banque alimentaire du quartier et à la halte-accueil pour aînés. À près de 75 ans, elle n’a aucunement l’intention de prendre sa retraite : elle préfère rester occupée et active en aidant les centaines de gens qui fréquentent le Centre, et qu’elle accueille comme des amis.

    Le Centre familial Caldwell lui a remis récemment un prix pour ses 30 années de service. Elle a alors déclaré au reporter de l’Ottawa Citizen : « Le plus bel aspect du travail est de voir les gens tous les jours et d’essayer de leur donner un sentiment d’importance plutôt que de les utiliser pour se sentir mieux. »

    15F-213 052

  • Marie-Ève Chainey le Prix de bâtisseur de la ville

    Le maire Jim Watson, Mathieu Fleury, conseiller du quartier Rideau-Vanier et Tim Tierney, conseiller du quartier Beacon Hill-Cyrville, ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville à Marie-Ève Chainey pour les efforts inlassables qu’elle déploie afin de sensibiliser le public et de collecter des fonds en vue d’aider les personnes atteintes d’une maladie rénale chronique.

    Vers la fin de l’année 2001, pendant qu’elle était en Espagne dans le cadre d’un programme d’échange, Marie-Ève, alors une athlète montante, a reçu un diagnostic d’insuffisance rénale en raison d’une maladie du sang rare appelée « syndrome hémolytique et urémique atypique ». De retour au Canada en février 2002, elle a survécu grâce à des transfusions et à la dialyse, mais devait se déplacer en fauteuil roulant et était incapable d’effectuer les tâches de base seule. Sa situation a commencé à s’améliorer quand elle a opté pour la dialyse nocturne quotidienne. Elle a regagné des forces, a travaillé fort pour retrouver la forme, a étudié les sciences infirmières à l’Université d’Ottawa et s’est jointe à l’équipe d’athlétisme de l’Université. En juillet 2010, après avoir lutté contre la maladie rénale pendant huit ans, elle a pu participer aux Championnats nationaux d’athlétisme en saut en hauteur.

    Marie-Ève et ses médecins estiment que les patients atteints d’une maladie rénale s’en sortent mieux s’ils essaient d’être le plus en forme possible.

    C’est pourquoi elle a réuni quelques professionnels de la santé dévoués et des membres de sa famille pour créer l’organisme à but non lucratif Alive to Strive Kidney Fitness Project, organisme voué à l’éducation et à la sensibilisation du public au sujet des maladies rénales chroniques et de leur prévention.

    Dans le cadre de Alive to Strive, Marie-Ève participe au programme Active Living Grant, qui offre un financement afin d’aider les personnes atteintes d’une maladie rénale et qui vivent dans la région desservie par le Réseau local d’intégration des services de santé de Champlain à faire de l’activité physique.

    En avril 2015, la course annuelle Alive to Strive a permis de recueillir plus de 30 000 $ pour le programme Active Living Grant et plus de 15 000 $ pour trois organismes de bienfaisance œuvrant dans le domaine : la Fondation canadienne du rein, l’Association canadienne du diabète et le Centre de recherche sur les maladies du rein de l’Hôpital d’Ottawa.

    marie-evechainey

  • Daniel McCarthy le Prix de bâtisseur de la ville

    Aujourd’hui, le maire Jim Watson et le conseiller Jean Cloutier du quartier Alta Vista ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Monsieur Daniel McCarthy pour son dévouement à la mission du Scoutisme et à l’établissement d’une communauté saine et bienveillante dans le secteur sud-est d’Ottawa.

    Depuis les 20 dernières années, M. McCarthy est chef de groupes de Castors, de Louveteaux, de Scouts et de Pionniers au 101e groupe de Scouts d’Ottawa de l’église St-Aidan à Elmvale Acres, et il est commissaire de groupe depuis 13 ans déjà.

    M. McCarthy fait preuve d’un dévouement et d’un leadership remarquables, aidant des jeunes de tout âge à acquérir la formation et les compétences nécessaires à leur perfectionnement personnel, tout en montrant l’exemple aux autres chefs de groupe adultes. Il est un conseiller spécial du groupe des Pionniers, encadrant des jeunes qui vivent des moments difficiles dans leur vie. Il dirige également le 101e groupe qui offre un soutien exemplaire aux services communautaires de la région grâce à des initiatives telles que l’organisation d’une collecte de Noël pour venir en aide aux familles de la région qui sont dans le besoin et pour lesquelles les scouts amassent des dons.

    En 2013, M. McCarthy a préparé une demande au nom du 101e groupe de Scouts en vue d’obtenir une subvention auprès de la Fondation Trillium de l’Ontario. La demande a été approuvée en 2014 et les Scouts d’Elmvale ont reçu une subvention de 8 900 $ qui a servi à remplacer et à moderniser le matériel de camping et les tentes, à acheter de l’équipement pour des randonnées pédestres, en canoë et en raquettes, ainsi qu’à financer la formation de chefs et de 15 pionniers.

    danmccarthy

  • Madame Safaa Fouda reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Ottawa – Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Beacon Hill-Cyrville, Tim Tierney, ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à madame Safaa Fouda. Ce prix vise à souligner le travail bénévole qu’elle a accompli pour rassembler les Canadiens et les nouveaux immigrants ainsi que des groupes confessionnels de tous genres en vue de favoriser une compréhension et une compassion réciproques.

    Madame Fouda, qui détient un doctorat en génie chimique, est une ingénieure pionnière qui a quitté l’Égypte pour le Canada en 1969. Elle a pris sa retraite en 2005 alors qu’elle était directrice générale adjointe du Centre de la technologie de l’énergie de CANMET, administré par Ressources naturelles Canada.

    Durant sa carrière, elle a occupé un vaste éventail de postes bénévoles au sein de comités consultatifs pour divers ministères fédéraux, la police et la GRC, comme consultante sur les principes de la foi musulmane et comme conférencière dans le domaine des relations interreligieuses, toujours avec le souci d’aider les immigrants à s’intégrer à leur nouveau pays et à le servir, ainsi que de promouvoir le respect mutuel et les valeurs communes.

    Après son départ à la retraite, elle s’est impliquée davantage dans des activités philanthropiques et communautaires. En plus de chercher à aider les communautés vulnérables, elle s’intéresse au rapprochement interculturel, au renforcement de la paix, aux relations entre musulmans et non-musulmans; elle appuie aussi l’aide humanitaire, l’éducation et la promotion de la justice et des droits de la personne. Grâce à ses dons et à son bénévolat, elle soutient de nombreuses ONG qui se consacrent à ces causes. Elle a reçu plusieurs distinctions, dont la Médaille du jubilé de diamant de la reine Élizabeth II ainsi que le prix du Programme de reconnaissance des femmes chefs de file en développement communautaire de l’Ontario.

  • Mitch Kurylowicz le Prix de bâtisseur de la ville

    Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Osgoode George Darouze ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Mitch Kurylowicz pour souligner son travail bénévole auprès d’Enfants Entraide, le plus grand organisme d’aide aux enfants par des enfants au monde, et ses quatre années de collecte de fonds pour construire une école secondaire pour garçons dans le Kenya rural.

    Mitch, qui est âgé de 17 ans, fait du bénévolat depuis 10 ans auprès d’Enfants Entraide pour le bien des enfants des pays en développement. Inspiré par les philanthropes canadiens Craig et Marc Kielburger, fondateurs des organismes de bienfaisance Enfants Entraide et Me to We qui viennent en aide aux jeunes, Mitch a participé à des projets de développement communautaire au Kenya, en Inde et en Chine.

    Depuis 2011, il amasse des fonds par l’entremise de Project Jenga, un organisme de bienfaisance qu’il a fondé pour aider Enfants Entraide à construire une école secondaire pour garçons dans la région rurale du Narok du Sud, au Kenya, qui s’ajoutera à l’école Kisaruni pour filles qui a ouvert ses portes il y a quatre ans. Jenga signifie « construire » en swahili.

    Enfants Entraide a amassé 1,8 million de dollars des 2 millions nécessaires à la construction, à l’ameublement et à l’ouverture de l’école, et Project Jenga est le plus grand contributeur unique, ayant amassé à lui seul plus de 500 000 dollars jusqu’à présent. La principale activité de financement qu’organise Mitch est un gala annuel. Trois se sont tenus jusqu’à maintenant, et le gala de 2015 qui a eu lieu le 31 mars a permis d’amasser 117 000 dollars. Mitch s’est rendu au Kenya en août dernier pour le début des travaux de construction de l’école, dont l’ouverture est prévue à la fin de 2016.

    En plus d’être le capitaine de l’école au Collège Ashbury, Mitch organise des collectes pour La Banque d’alimentation d’Ottawa et amasse des fonds pour Christie Lake Kids. L’an dernier, il a fondé le club de service communautaire du Collège Ashbury. En 2014, il a reçu le Prix du Gouverneur général pour l’entraide pour son leadership au sein de la collectivité.

    council-1282medium

  • Jean Séguin le Prix de bâtisseur de la ville

    Le maire suppléant Bob Monette et le conseiller Stephen Blais ont remis aujourd’hui à Jean Séguin le Prix de bâtisseur de la ville décerné par le maire, pour ses nombreuses années de leadership et ses multiples contributions bénévoles à la population de Vars.

    De 2006 à 2009, il a été à la tête de la participation de Vars à un projet pilote de la Ville, l’Initiative de planification du voisinage. Parmi les programmes et projets en cours à Vars, nombreux sont ceux qui découlent du plan communautaire élaboré durant ce processus.

    Président sortant de l’Association communautaire de Vars et moteur infatigable de sa communauté, M. Séguin consacre son temps et ses talents diplomatiques à des initiatives et projets tels que le Marchémobile, le programme de camps d’été pour jeunes de Vars, la patinoire locale, le jardin communautaire, la restauration du cénotaphe et la cérémonie d’illumination du sapin de Noël du village, au son de chants entonnés en chœur.

    Il travaille auprès de paroisses anglicanes et catholiques et d’organismes de services francophones et anglophones; il collabore avec des partenaires financiers du secteur privé et de tous les ordres de gouvernement et, à vrai dire, avec toute personne prête à faire avancer les projets prioritaires dont profitera la communauté. En 2016, cela fera 130 ans que Vars figure sur la carte et M. Séguin s’attelle à la tâche de rédiger une histoire de la communauté, tout en attirant l’attention des parties prenantes sur l’avenir prometteur qui attend le village.

    jeancitybuilder

  • Chris Taylor le Prix de bâtisseur de la ville

    Le maire Jim Watson, accompagné de Rick Chiarelli, conseiller du quartier Collège, a remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Chris Taylor pour le travail exemplaire qu’il accomplit en présentant bénévolement des exposés éducatifs sur des sujets liés à l’informatique en tant que membre et actuel président de l’Ottawa PC Users’ Group (OPCUG).

    Membre actif de ce groupe sans but lucratif depuis 1984, M. Taylor a été élu président du comité de direction de l’organisation en 1986. Son implication soutenue dans le Programme d’activités communautaires de la Bibliothèque publique d’Ottawa depuis ses débuts, en 2008, a permis d’offrir des centaines d’exposés gratuits sur la technologie à la communauté dans diverses succursales de la bibliothèque aux quatre coins de la ville.

    Par l’intermédiaire de la Bibliothèque publique d’Ottawa, l’Ottawa PC Users’ Group a présenté plus de 220 exposés éducatifs gratuits de deux heures à la population d’Ottawa sur différents sujets liés à l’informatique, conformément au principe de base de ce groupe, soit « des utilisateurs au service des utilisateurs ». M. Taylor se dévoue inlassablement depuis plus de 10 ans, présentant souvent deux ou trois exposés par semaine, sur différents sujets pertinents, comme la façon d’acheter et de protéger un ordinateur ou la façon de sécuriser un réseau sans fil à domicile.

    Ayant jusqu’à maintenant présenté personnellement plus de 200 exposés, M. Taylor a fait preuve de leadership, d’un dévouement exceptionnel envers sa collectivité et d’une volonté ferme d’informer et d’éclairer les résidents d’Ottawa. Cet engouement pour l’éducation du public se manifeste encore dans l’engagement qu’il a pris de présenter cette année d’autres exposés en collaboration avec la Bibliothèque publique d’Ottawa sur des sujets tels que les appareils photos numériques, l’édition de photos, le fonctionnement d’Internet, la transmission en continu de médias et la sécurité informatique.

    christaylor

  • Kerry MacLean le Prix de bâtisseur de la Ville

    Le maire Jim Watson, accompagné de Tim Tierney, conseiller du quartier Beacon Hill-Cyrville, a remis aujourd’hui le Prix du bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Kerry MacLean, pour son engagement communautaire exceptionnel à titre d’entraîneur en école secondaire et président-fondateur du club de volleyball Maverick.

    M. MacLean est reconnu pour son leadership mobilisateur auprès du club de volleyball Maverick, qu’il a fondé en 1985 pour en faire le club de volleyball le plus vaste et le plus titré de l’est de l’Ontario, avec 27 équipes et plus de 75 bénévoles et entraîneurs.

    M. MacLean se consacre à la communauté du volleyball d’Ottawa depuis son arrivée comme enseignant à l’école secondaire Colonel By en 1984. Au cours de sa carrière, il a été entraîneur bénévole auprès de plus de 150 équipes, et a mené des groupes de garçons et de filles à des championnats de ligue, municipaux et provinciaux.

    Il a fondé le club de volleyball Maverick afin de donner aux enfants la chance de pratiquer un sport et d’y exceller, grâce au développement des capacités et de l’esprit de compétition, tout en acquérant de précieuses habiletés fondamentales et en leadership. Ses qualités de meneur et sa vision ont influencé et motivé des milliers d’enfants de notre ville, leur permettant de se développer en tant qu’athlètes et citoyens productifs et inspirés.

    Le fait qu’il ait pu inciter, grâce à la croissance et au succès incroyables du club, bon nombre d’anciens membres à revenir comme bénévoles et entraîneurs dans le club et à y inscrire leurs enfants témoigne véritablement de son grand talent de rassembleur.

    feb11-kerrymaclean

  • Margaret Knight le Prix de bâtisseur de la Ville

    Aujourd’hui, le maire Jim Watson et les conseillers Rick Chiarelli et Mark Taylor ont présenté le Prix de bâtisseur de la Ville à Margaret Knight, en reconnaissance de son dévouement. En effet, depuis plus de 35 ans, elle gère les programmes de déjeuner et de dîner gratuits au Centre communautaire Foster Farm et elle fait du bénévolat pour plusieurs autres organismes de bienfaisance communautaires.

    Souvent bien avant lever du soleil, cinq jours par semaine, Mme Knight est dans la cuisine de Foster Farm à préparer le déjeuner pour 40 à 45 enfants et, deux fois par semaine, elle planifie le dîner pour environ 35 adultes. Ses déjeuners nourrissants permettent aux enfants de bien commencer leur journée, et ses dîners ne sont pas une simple soupe et un sandwich. Elle prépare des repas complets comme des casseroles de dinde ou de poulet, de la lasagne maison et du pâté chinois, toujours avec des légumes et un dessert. Si, une journée, les fonds disponibles ne vont pas assez loin, elle achète souvent des fournitures supplémentaires avec son propre argent.

    Et sa générosité ne s’arrête pas lorsqu’elle quitte Foster Farm. Elle est également une bénévole enthousiaste dans les maisons de soins infirmiers Britannia Woods, Morrison Gardens et Starwood et à l’hôpital Saint-Vincent. Elle aide les membres de la communauté qui ont une déficience physique à se rendre à l’église le dimanche, elle prépare des paniers de Noël et, le vendredi, elle livre des repas avec La Popote roulante.

    Les résidents qui ont proposé la candidature de Mme Knight disent que sa nature accueillante et bienveillante contribue au moins autant à la communauté que son travail bénévole. Elle ne fournit pas que des repas, elle procure aussi de la compagnie. Elle aime présenter les gens qui sont seuls à d’autres, et elle crée une atmosphère positive de partage et d’encouragement.

    margaretknightcb