Prix de bâtisseur de la Ville

Le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire est une distinction civile qui vise à reconnaître un particulier, un groupe ou un organisme qui, par ses services bénévoles exceptionnels ou ses initiatives exemplaires, a fait preuve d’un engagement profond envers notre Ville afin d’en faire un meilleur endroit aujourd’hui et pour l’avenir. Le Prix peut récompenser l’ensemble des réalisations, des actes de bonté remarquables, des activités de bienfaisance inspirantes, de développement d’une conscience communautaire ou tout autre réalisation exemplaire.
Le Prix sera présenté au début de chaque réunion du Conseil municipal d’Ottawa.

Mise en candidature

Des particuliers, des groupes ou des organismes peuvent être mis en nomination par les membres du Conseil municipal ou par le public. Pour soumettre une candidature, le proposant doit remplir le formulaire où il décrira les initiatives et les réalisations du candidat.
Les candidatures doivent être envoyées à :

Sélection

Le récipiendaire du Prix recevra un certificat de la part du maire et du conseiller de son quartier. Le bureau du maire veillera à ce que le récipiendaire soit présent à la réunion du Conseil. Les lauréats seront choisis par le maire et informés par le bureau de celui-ci. Les candidatures seront valides pendant l’année qui suit la date de leur soumission, période pendant laquelle le candidat peut être choisi aux fins de reconnaissance.

le 10 décembre, 2014 - Le maire Jim Watson et le conseiller Eli El-Chantiry ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Patricia Tait en reconnaissance de ses 20 années d’action communautaire dans le quartier West Carleton, notamment son bénévolat au sein de Sentinelle Outaouais.

Mme Tait est une bénévole dynamique qui aide à préserver la Morris Island Conservation Area depuis plus de 20 ans et qui surveille depuis 10 ans la santé de la rivière des Outaouais près du barrage de la Chute-des-Chats en tant que membre de l’équipe des 50 surveillants de la rivière pour le compte de Sentinelle Outaouais. Elle a joué un rôle de premier plan dans la recherche d’une solution écologique pour les bateaux-navettes autour du barrage. La voie de contournement pour bateaux à  Mohr’s Landing près du quai d’accostage de Quyon a été ouverte en juillet 2006. Mme Tait a reçu en 2009 le Prix Daniel-Brunton du bénévole de l’année décerné par Sentinelle Outaouais.

Cette chef de file communautaire aide les résidents des deux côtés de la rivière des Outaouais à comprendre pourquoi il est important de protéger la rivière et ce qu’ils peuvent faire pour y contribuer. On la voit souvent aux activités communautaires dans le quartier West Carleton-March, vêtue de son tee-shirt de Sentinelle Outaouais, partageant ses connaissances et prônant avec passion des voies navigables propres, saines et durables  ̶  et ce, toujours le sourire aux lèvres. 

Mme Tait est également une bénévole enthousiaste dans le cadre de la campagne de collecte d’aliments de la banque alimentaire de West Carleton et de celle d’Arnprior et du District en plus d’être une bénévole passionnée des Amis de la rivière Carp


le 26 novembre, 2014 - Le maire Jim Watson et le conseiller Peter Clark ont aujourd’hui remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Carol Burrows pour les cinq décennies où elle a défendu les droits des aînés et travaillé sans relâche, comme bénévole, à améliorer la qualité de vie des aînés et des personnes âgées d’Ottawa.

Madame Burrows, âgée de 78 ans, ne coule pas ses vieux jours au soleil. Elle continue plutôt à travailler avec de nombreux organismes d’Ottawa venant en aide aux aînés. Son cheval de bataille est l’octroi de logements abordables en milieu de soutien aux aînés, surtout aux femmes et à ceux qui ont un faible revenu ou qui sont sans-abri.

Elle a commencé à œuvrer pour l’amélioration de la qualité de vie des aînés dans les années 1970, alors qu’elle était dans la vingtaine. Elle était responsable d’un Programme phare à une école de la région, où elle a organisé une activité de soir afin d’enseigner aux gens à prendre soin de leurs parents âgés. Elle a également conçu un projet pilote dans le but d’encourager les élèves de sixième année à passer au moins un après-midi par semaine avec des aînés de la maison de soins infirmiers située près de l’école. Le projet pilote a connu un tel succès qu’il est devenu permanent.

Elle a travaillé et dirigé bon nombre d’organismes, dont ceux-ci : 

  • Le Pilier, un refuge et un établissement de logements en milieu de soutien pour les femmes sans-abri
  • Centre d’accès aux soins communautaires
  • Conseil sur le vieillissement d’Ottawa
  • Carefor Services & soins de santé communautaires
  • Réseau local d’intégration des services de santé de Champlain
  • Groupe de travail sur les logements en milieu de soutien pour les personnes âgées de Centraide Ottawa

Madame Burrows a reçu de nombreux prix et reconnaissances pour son travail, y compris le prix Margaret Griffiths, qui lui a été décerné en 2008 par le Conseil sur le vieillissement d’Ottawa.


le 27 août, 2014 - Le maire Jim Watson et la conseillère Marianne Wilkinson ont remis aujourd’hui à Bill Robinson le Prix de bâtisseur de la ville décerné par le maire, afin de souligner le dévouement dont il a fait preuve au cours des trente dernières années afin d’améliorer la vie des enfants et des jeunes à risques ainsi que des nouveaux Canadiens.

M. Robinson a vraiment changé la vie des nouveaux immigrants et des jeunes les plus vulnérables de notre collectivité en leur consacrant d’innombrables heures à titre de bénévole à la Maison communautaire Michelle Heights, au Centre de santé communautaire Pinecrest-Queensway, au Centre de traitement Dave Smith, à Bénévoles Ottawa, au District 7040 du Rotary et au Club Rotary de Nepean-Kanata.

Son travail bénévole a surtout visé à favoriser la réussite scolaire et à contribuer à inculquer les rudiments nécessaires pour obtenir un travail et se faire une brillante carrière.

En tant que membre du Club Rotary, il a collaboré à de multiples initiatives de service à la collectivité qui ont eu des effets directs positifs sur les résidents d’Ottawa. Il est membre du conseil d’administration de l’Ottawa Rotary Home, maison de soins de répit pour enfants et adultes atteints de handicaps complexes. Chaque mois de décembre, il organise la livraison de plus de 300 paniers de Noël pour l’Échange Cœur et Partage.


le 9 juillet, 2014 - Le maire Jim Watson et la conseillère Katherine Hobbs ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la ville à Mme Catherine Burns pour la contribution exceptionnelle qu’elle a apportée à la culture à Ottawa en y établissant et en y développant le secteur du chant traditionnel et de la contredanse au cours des 25 dernières années.

En sa qualité de fondatrice et de bénévole inlassable de l’Old Sod Society et d’Ottawa Contra Dance, Mme Burns a contribué à former un dynamique groupe de musiciens, de chanteurs, de « câleurs » et de danseurs qui profitent de danses, de concerts et d’ateliers à prix abordables tout au long de l’année.

Avec l’aide d’autres bénévoles, Mme Burns dirige chaque année pour l’Old Sod Society une cinquantaine d’événements axés sur le chant et la danse. Elle a récemment lancé une série de danses familiales de même qu’une série de danses communautaires mensuelles, et elle assure la formation de câleurs bénévoles locaux par l’intermédiaire de l’Ottawa Callers’ Collective.

Mme Burns a agi comme câleuse bénévole pour des contredanses à l’occasion du Bal de Neige, du Festival folk d’Ottawa, du Grassroots Festival et du Westfest, entre autres événements communautaires. Elle a récemment étendu cette activité à des danses qu’elle a conçues à l’intention des adultes handicapés de notre région.

La contredanse, qui englobe plusieurs danses traditionnelles avec partenaires, puise ses origines dans les styles de danse anglaise, française et irlandaise du 17e siècle. Elle est conçue et dirigée par un « câleur » sur de la musique de chants traditionnels irlandais, écossais ou canadiens-français. Le violon en est l’instrument clé, mais on utilise également la guitare, la mandoline et d’autres instruments acoustiques.


le 25 juin, 2014 - Le maire Jim Watson et le conseiller Allan Hubley ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Mme Laura Dubois pour services exceptionnels rendus à la collectivité de Kanata. Mme Dubois a soutenu des dizaines d’écoles, d’organismes caritatifs et communautaires.

Laura est la propriétaire de l’épicerie Laura - Your Independent Grocer au centre commercial  Hazeldean. Elle a commencé sa carrière dans l’épicerie comme caissière à l’âge de 15 ans. Elle a gravi les échelons pour devenir gérante de service, adjointe au gérant, gérante, puis, il y a sept ans, elle a acheté sa propre épicerie de la chaîne Your Independent Grocer. Elle et son mari ont vendu leur maison d’Orléans pour déménager avec leur fille, leur fils et leurs quatre chats à Bridlewood.

En étant propriétaire d’une épicerie de quartier, Laura a trouvé de bons moyens de soutenir sa communauté. Elle a donné de son temps et des aliments à de multiples causes dont les écoles, le Kanata Food Cupboard, le tournoi de balle commémoratif Scott Tokessy, les Bergers de l’espoir, la collecte annuelle d’aliments de la Ville et à de nombreux événements et collecte de fonds.

Elle donne des aliments, des prix et offre de l’espace à l’intérieur du magasin à divers organismes pour la tenue d’activités de financement en appui à la communauté de Kanata.

Elle est membre du conseil de l’école John Young et donnera des aliments pour un nouveau programme de petits déjeuners destinés aux enfants dans le besoin.

Elle offre également un service gratuit de magasinage aux aînés et aux personnes qui ont des besoins spéciaux et pour lesquels il devient difficile de sortir pour faire les courses.


le 11 juin, 2014 - Le maire Jim Watson et la conseillère Jan Harder ont décerné aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Mme Doreen Lebano pour sa contribution exceptionnelle à la santé publique en tant que fondatrice du dîner de gala annuel mère et fille du Club Lions de Barrhaven, qui amasse des fonds pour les soins aux patients atteints du cancer à l’Hôpital Queensway-Carleton (HQC).

Doreen est, depuis 24 ans, une survivante du cancer du sein et, depuis 11 ans, d’une maladie rare du sang appelée purpura thrombopénique thrombotique (PTT).

Pendant les longues heures de traitement que Doreen a dû subir pour guérir du PTT, Angela, sa fille, lui a tenu compagnie. Doreen a apprécié le temps calme en tête-à-tête qu’elle a passé avec sa fille et estime que cela a contribué à son rétablissement. Après avoir recouvré la santé, elle a décidé d’organiser un événement de collecte de fonds pour l’HQC. Sa fille lui a proposé d’organiser un dîner de gala mère et fille, et Doreen, membre de longue date des Lions de Barrhaven, a pensé que le Club Lions serait une excellente organisation pour accueillir le gala.

C’est ainsi que le gala mère et fille a lieu en mai de chaque année depuis dix ans. Doreen, qui est la principale organisatrice de l’événement, passe d’innombrables heures à la recherche de commandites. À ce jour, l’événement a réuni plus de 100 000 dollars qui ont permis d’améliorer les soins offerts aux patients atteints du cancer à l’HQC. Récemment, une salle de consultation pour les patients du Centre de cancérologie Famille Irving Greenberg a été dédiée au gala mère et fille du Club Lions de Barrhaven en reconnaissance de son soutien.

Doreen est également bénévole pour de nombreuses autres initiatives communautaires de collecte de fonds organisées par le Club Lions de Barrhaven et travaille au Téléthon de Jerry Lewis depuis 12 ans ainsi qu’à l’organisation de l’événement Barrhaven Fun Day (journée de plaisir à Barrhaven) qui a lieu durant le week‑end de la fête du Travail depuis 18 ans. Elle a reçu deux prix prestigieux de l’Association internationale des Clubs Lions : le prix Compagnon de Melvin Jones et le prix Helen Keller.


le 28 mai, 2014 - Aujourd’hui, le maire Jim Watson et le conseiller Keith Egli ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville à Susan MacLatchy en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle dans le domaine de la santé publique pour la création du Tournoi annuel du Club de curling Carleton Heights au profit du cancer du sein.

Susan MacLatchy a inauguré cette activité en 2000, amassant 6 000 $ pour la Fondation canadienne du cancer du sein lors de cette première année. Depuis, avec l’aide de son comité organisateur, elle travaille sans relâche pour que cette activité prenne de l’ampleur d’année en année.

La 15e édition du tournoi annuel au profit du cancer du sein a eu lieu le 29 mars et près de 100 curleuses d’Ottawa y ont participé. L’édition de cette année a permis d’amasser plus de 40 000 $. Au total, le Tournoi annuel du Club de curling Carleton Heights au profit du cancer du sein a permis d’amasser environ 400 000 $ pour la Fondation canadienne du cancer du sein tout en aidant à sensibiliser la population aux mesures de prévention et au traitement du cancer du sein dans notre communauté.


le 14 mai, 2014 - Aujourd’hui, le maire, M. Jim Watson, et le conseiller Keith Egli ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville à Citoyens pour la sécurité en vélo (CfSC) en reconnaissance de la contribution exceptionnelle de l’organisme bénévole à la sécurité publique au cours des 30 dernières années. M. Hans Moor, président de CfSC, a accepté l’honneur au nom de l’organisme.

Fondé en 1984, CfSC est une association bénévole de cyclistes qui travaillent avec la Ville d’Ottawa, le Service de police d’Ottawa, le Programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa et d’autres organismes du domaine de la sécurité routière afin de plaider pour un cyclisme respectueux de l’environnement, plus sécuritaire et de meilleure qualité dans la région d’Ottawa. CfSC est dirigé par un conseil d’administration dont les membres bénévoles sont des cyclistes expérimentés et dévoués et est géré par de nombreux bénévoles actifs.

CfSC a toujours participé et contribué aux initiatives de sécurité routière à Ottawa. Par exemple, durant les mois de novembre 2012 et 2013, les bénévoles de CfSC ont aidé à distribuer un total de plus de 350 jeux de phares pour vélos gratuits aux cyclistes sur les sentiers du centre-ville. Ces bénévoles contribuent de nombreuses heures chaque année à l’éducation des cyclistes et des autres usagers de la route sur le partage sécuritaire de la chaussée.

Le maire Watson a souligné qu’il était de mise que CfSC reçoive le Prix de bâtisseur de la Ville au cours du mois du Vélo au boulot du fait que, durant cette période, la Ville organise avec ses partenaires du domaine du cyclisme de nombreuses activités mettant l’accent sur l’éducation des cyclistes et la sécurité à vélo.


le 23 avril, 2014 - Le maire Jim Watson et la conseillère Jan Harder ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Mme Shelby Hayter pour sa contribution exceptionnelle à la santé publique en tant que porte-parole, collectrice de fonds et fondatrice de programme pour la Société Parkinson de l’est de l’Ontario. 

Athlète accomplie depuis toujours, au début de 2005, elle s’entraînait en vue du marathon de Boston, lorsqu’on lui annonce qu’elle souffre de la forme précoce de la maladie de Parkinson. Mère de trois enfants âgés de 11 ans, 8 ans et 6 ans, elle avait elle-même à peine 40 ans. Bien déterminée à ne pas se laisser ralentir par la maladie, elle décide de continuer à s’entraîner et de courir le marathon avec sa sœur Andrea. Le marathon est devenu pour elle l’occasion de devenir porte-parole pour les personnes souffrant de la maladie de Parkinson, et de collecter des fonds pour la recherche sur le Parkinson. 

Sa campagne de collecte de fonds en parallèle du marathon de Boston lui a permis d’amasser 33 000 $ pour le Consortium pour la recherche sur le Parkinson de l’Université d’Ottawa. Elle a ensuite fait des démarches auprès de la Société Parkinson de l’est de l’Ontario dans l’intention de créer un programme destiné aux élèves de l’école primaire et intermédiaire, appelé Pass the Baton (Passe le flambeau). L’organisme a décidé d’appuyer son plan avec enthousiasme. 

Ce programme éducatif unique enseigne aux écoliers ce que ça veut dire de vivre avec la maladie de Parkinson et les motive à créer des campagnes de collecte de fonds pour venir en aide à la recherche sur le Parkinson. Jusqu’à maintenant, dans le cadre du programme Passe le flambeau, Shelby a visité plus de 65 écoles; elle est devenue un modèle pour plus de 34 000 écoliers et écolières et des centaines d’enseignants; et elle a recueilli plus de 80 000 $ pour le Consortium pour la recherche sur le Parkinson. 

Elle affirme que son but est d’aider à trouver un traitement, de sorte que ses enfants, qui sont maintenant adolescents, et les autres enfants de leur génération n’auront jamais à faire face au  Parkinson. 


le 26 mars, 2014 - Le maire Jim Watson, le conseiller du quartier Steve Desroches et le conseiller Mathieu Fleury ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville à M. John Therien pour son engagement pendant de nombreuses années afin de faire de Vanier une communauté saine, sécuritaire et prospère. 

M. Therien a été président de la ZAC du quartier Vanier pendant huit ans. Il y a dirigé un groupe de propriétaires motivés pendant une période de croissance et de changement communautaire sans précédent. Sous sa gouverne, la ZAC est venue en aide à nombre de causes charitables locales, notamment un refuge pour femmes, plusieurs projets organisés par les organismes confessionnels locaux, des projets scolaires, des Chevaliers de Colomb et une collecte de jouets de Noël. 

Il a été un promoteur enthousiaste de Vanier en tant que communauté abordable, diversifiée et sécuritaire, un quartier situé à proximité du centre-ville. En 2006, il a déclaré au Ottawa Business Journal que Vanier serait bientôt le « prochain quartier à la mode pour y vivre et y travailler. »

Pendant 42 ans, il a été le propriétaire de Therien Jiu-Jitsu et Kickboxing ainsi que l’instructeur-chef. L’école exploite huit dojos, dont un sur la rue Selkirk à Vanier. Au cours de ces années, il a initié des milliers de jeunes d’Ottawa à la discipline des arts martiaux, une activité physique très bénéfique. 


le 26 février, 2014 - Aujourd’hui, le maire Jim Watson était accompagné de la conseillère de quartier Jan Harder pour remettre à M. David Vesey le Prix de bâtisseur de la Ville, en reconnaissance de son bénévolat exceptionnel en tant qu’entraîneur, moniteur et mentor des enfants de Barrhaven qui jouent dans les ligues de balle molle et de hockey.

Maintenant à sa retraite, M. Vesey a enseigné les sciences au secondaire pendant 35 ans à Ottawa.

Depuis les 18 dernières années, M. Vesey préside la ligue de balle molle pour enfants de Barrhaven. Au cours de son mandat, la ligue a pris de l’expansion pour devenir la plus grande du genre en Ontario.

Il a également consacré d’innombrables heures de bénévolat à l’association de hockey mineur de Nepean. D’ailleurs, au cours des deux dernières années, il a entièrement renouvelé le programme d’initiation des plus jeunes joueurs de la ligue, qui sont âgés de quatre à six ans, en plus d’être l’entraîneur en chef de ce programme. Il a su faire profiter le programme d’initiation de nouvelles activités interactives amusantes ainsi que de matériel didactique unique permettant de mobiliser et de motiver les jeunes joueurs.

M. Vesey a aussi coordonné les activités pour enfants des deux dernières célébrations de la fête du Canada à Barrhaven.


le 12 février, 2014 - Le maire Jim Watson et le conseiller Doug Thompson ont décerné aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Mme Wendy Daniels pour ses exceptionnels services bénévoles à titre de promotrice, d’organisatrice d’événements et d’animatrice au nom de nombreux événements culturels et caritatifs locaux, et à titre de fière partisane des hommes et des femmes des Forces armées canadiennes.

Mme Daniels est la personnalité qui anime l’émission du retour à la maison en après-midi de la station radiophonique BOOM 99.7. Auparavant, on pouvait l’entendre comme DJ à Ottawa sur les ondes des stations The Bear et CFRA.

Mme Daniels met sa voix publique à contribution pour de bonnes causes, par exemple aider de nombreux organismes et événements caritatifs à amasser des fonds et à offrir toutes sortes de services publics. Elle ne cesse d’encourager les activités philanthropiques et de vanter les mérites d’Ottawa, sa ville d’adoption.

Chaque année, elle fait du bénévolat, que ce soit à titre d’animatrice ou de coanimatrice de divers événements, par exemple le Téléthon de CHEO, le Quille-o-thon Max Keeping de CHEO, le Défilé Dickinson Days à Manotick, la Course aux miracles et la Course de l’Armée. Elle organise aussi divers événements associés aux vendredis rouges pour les familles des militaires, en plus d’avoir fait deux voyages en Afghanistan.

Elle est la porte-parole pour les médias de l’organisme Hopeful Hearts Dog Rescue et une ancienne membre du conseil d’administration de la Société protectrice des animaux d'Ottawa.

Elle a joué un rôle primordial dans le sauvetage d’un chien dans un village de la baie d’Hudson. Après qu’un auditeur l’a avisée de la situation critique du chien, elle a organisé un vol pour lui à bord d’Air Inuit depuis le Nord jusqu’à Montréal (elle s’est rendue en voiture à Montréal et a ramené le chien à Ottawa), elle s’est procuré une caisse de transport auprès de Hopeful Hearts Dog Rescue et a aidé à amasser plus de 3 000 $ pour lui prodiguer des soins.


le 22 janvier, 2014 - Le maire Jim Watson et le conseiller Stephen Blais ont décerné aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Mme Nicole Fortier pour son dévouement exceptionnel envers la communauté francophone. Elle a participé à la création du Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO) et siégé comme présidente de la Société franco-ontarienne du patrimoine et l’histoire d’Orléans (SFOPHO).

Nicole Fortier fait montre d’un engagement inlassable envers sa communauté et la langue française. Professeure de français au gouvernement fédéral, Mme Fortier, inspirée par son amour du français et d’Orléans, a contribué en 1979 à créer MIFO, afin de promouvoir la culture et les arts francophones à Orléans. Elle a d’ailleurs été la première présidente de l’organisme. Depuis, en tant que défenseur de la langue française, elle a siégé à de nombreux comités aux paliers municipal, provincial et fédéral et a participé à plusieurs livres et publications faisant la promotion d’Orléans.

Mme Fortier continue de faire la promotion de la langue française. Elle a fondé en 2011 la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) pour promouvoir la culture et l’histoire francophones à Orléans. Elle a reçu en 2012 une Médaille du jubilé de diamant de la Reine pour sa contribution à sa communauté. 


le 11 décembre, 2013 - Le maire Jim Watson et la conseillère du quartier Kitchissippi, Mme Katherine Hobbs, ont décerné aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Mme Karen Secord pour les services exceptionnels qu’elle offre aux familles et aux membres de la collectivité qui reçoivent de l’aide de la banque d’alimentation du Centre alimentaire Parkdale.

En tant que coordonnatrice du Centre alimentaire Parkdale, à Mechanicsville, Mme Secord a fait don avec enthousiasme de centaines d’heures de son temps afin de transformer l’installation en un centre alimentaire polyvalent et en espace de rassemblement et d’éducation sur l’alimentation pour les résidents du quartier.

En septembre, elle a déclaré au Ottawa Magazine : « Nous avons besoin de solutions durables et non pas uniquement de solutions pour atténuer la pauvreté ».

C’est pourquoi elle a établi le fonds pour la nutrition du Centre Parkdale afin de fournir des aliments frais et plus sains aux clients de la banque d’alimentation. Inlassablement, elle amasse des fonds et sensibilise la population à sa cause, en plus de solliciter des dons auprès des fournisseurs locaux de produits alimentaires. Elle demande aux chefs locaux de donner des cours de cuisine et renvoie les étudiants à la maison à la fin de leurs cours avec des ingrédients, des ustensiles et même des mijoteuses afin qu’ils puissent cuisiner eux-mêmes des plats frais, nutritifs et délicieux.

Pour les fêtes de cette année, elle a créé un fonds spécial qui permettra de fournir des œufs, du lait, du yogourt et du fromage aux résidents du quartier dans le besoin.

Après avoir remarqué que certains clients du Centre alimentaire portaient des sandales en plein hiver, elle a sollicité des dons de vêtements chauds et de chaussures auprès de la communauté.

Seule et presque sans aide, Mme Secord a changé la définition de ce que peut être et doit être un centre alimentaire dans le quartier Kitchissippi. 


le 13 novembre, 2013 - Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Alta Vista Peter Hume ont présenté aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire au lieutenant-colonel à la retraite Guy Robitaille qui a donné sa vie au service de la collectivité et de son pays, le tout ayant commencé en juillet 1943 en Sicile où il a fait preuve d’un courage valeureux malgré des blessures graves.

Guy Robitaille, âgé de 93 ans, est né à Lévis-Lauzon, au Québec, en 1920. Lui et ses sept frères et sœurs sont devenus orphelins en 1936. Peu après, âgé de 16 ans, il a joint les rangs de l’armée et a alors été transféré au Royal 22e régiment de Québec, les Van Doos.

Il est devenu officier en 1941 et en juillet 1942, il a été envoyé au front pendant la Deuxième Guerre mondiale, tout juste après son mariage avec son amour de jeunesse, Annie Fox.

En juillet 1943, alors qu’il menait trois pelotons à l’assaut de la colline de Santa Maria dans le centre de la Sicile, il a été atteint trois fois par une balle et des éclats d’obus, mais a continué à assumer le commandement de ses troupes qui montaient à l’assaut de quatre positions de défenses allemandes près du sommet. Il a d’ailleurs reçu la Croix militaire pour sa bravoure. Voici la citation inscrite sur la médaille : « pour sa bravoure, son courage et son sang-froid de meneur au combat ».

Après avoir subi cinq chirurgies et passé un an de convalescence dans divers hôpitaux, il reprend le service dans l’armée. Il a ainsi effectué du service en France, en Belgique, au Kansas, à Washington D.C. et à Montréal; il est finalement muté à Ottawa. Lui et son épouse Annie ont acheté une maison sur le croissant Bonnie dans le secteur ouest d’Ottawa, où ils ont élevé deux filles et un fils. Il a pris sa retraite des forces en 1960 et s’est joint à la fonction publique fédérale au Commissariat des langues officielles.

Après avoir pris sa retraite de la fonction publique en 1971 à l’âge de 65 ans, il est devenu un bénévole très aimé dans une garderie pour enfants d’âge préscolaire au parc Copeland.

En 2010, il a déménagé au Perley and Rideau Veterans’ Health Care Centre, où il est président du conseil des anciens combattants. Il livre les journaux à ses voisins et offre son aide partout où il le peut. Les enfants de la garderie du parc Copeland le visitent encore au centre Perley and Rideau Centre. Annie, qui a été son épouse pendant presque 70 ans, est décédée en mars 2012.  


le 23 octobre, 2013 - Le maire Jim Watson et le conseiller Tim Tierney ont décerné aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Monsieur Harley Bloom, afin de reconnaître son service communautaire exceptionnel, ses activités philanthropiques, ainsi que son enthousiasme et son dévouement à l’organisation de nombreux événements ayant enrichi notre ville.

M. Bloom s’est dévoué pour sa communauté pendant plus de 25 ans, et ce, à divers titres. En tant qu’homme d’affaires assidu, il a été un fervent défenseur de programmes locaux d’éducation coopérative au niveau secondaire, en plus de soutenir de nombreux organismes communautaires, y compris la Société d’aide à l’enfance d’Ottawa et la Banque d’alimentation d’Ottawa.

En sa qualité de leader communautaire, il a été directeur de longue date de la Gloucester Agricultural Society et de la Foire de Gloucester, où il siège au conseil d’administration depuis plus de 30 ans, dont à titre de trésorier, de directeur général et d’ancien président. Il a également été membre du Club Kiwanis d’Orléans pendant plus de 20 ans, y compris à titre d’ancien président.

M. Bloom a assumé un rôle de premier plan en tant que gestionnaire de projet du Kiwanis Adventure Playground, avec l’objectif de rassembler enfants et adultes pour la construction du plus grand terrain de jeu accessible d’Ottawa, au parc Millenium dans le quartier de Cumberland. Le principal moteur financier de ce parc – lequel est devenu, depuis lors, l’un des accomplissements les plus réussis à ce jour – est « Skreamers », une expérience de type « maison hantée » créée pour les jeunes de tous âges. Organisée par le Club Kiwanis d’Orléans, elle représente désormais un engagement toute l’année durant, alors que plus de 175 jeunes bénévoles sont mis à contribution, sans compter des dizaines de membres du Club Kiwanis et leur famille. En 2011, Harley a dirigé les efforts d’expansion du village récréatif en ajoutant une nouvelle structure de jeux accessible.


le 9 octobre, 2013 - Mayor Jim Watson and Ward Councillor Peter Clark, today presented the Mayor’s City Builder Award to Ms. Laura Bouchard for her dedication, enthusiasm and commitment to providing residents of Ottawa with local, organic, and secure food sources.

Laura Bouchard is described by those who know her as a visionary. She believed that people within cities could live differently by taking unused land and making it productive and sustainable by growing vegetables and selling them to the people who lived here.

Over the past two-years, Laura has overseen a two acre farm consisting of land sprinkled throughout front and back yards around the city providing young and old alike with knowledge and experience about farming, growing and preparing healthy organic food. Her produce has made it on to numerous dinner plates throughout Ottawa, which includes donations to the Ottawa Food Bank, the Catholic Centre for Immigrants, and to other residents in need.

Laura has become a valuable resource for new entrepreneurs by teaching them how to start a business on a shoe-string including small business marketing. She also shares her skills with volunteers and those who want to learn more about organic gardening. She truly is an inspiration and has become the voice for urban agriculture.


le 11 septembre, 2013 Le maire Jim Watson et le conseiller David Chernushenko ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Mme Allison Dingle pour les services exceptionnels qu’elle a rendus à la communauté, son aptitude au financement et ses nombreuses contributions à l’Orchestre symphonique d’Ottawa (OSO).

On décrit Allison Dingle comme le « cœur et l’âme » de l’OSO, travaillant en coulisse sans jamais se fatiguer. Membre du conseil d’administration de l’OSO depuis 1978 et présidente du comité de financement depuis 1986, Allison a grandement contribué à garantir la participation de commanditaires privés et de donateurs individuels. Elle a également veillé à ce que l’orchestre continue de remplir son rôle de phare culturel à Ottawa en engageant des musiciens de la ville et de la région et des solistes canadiens, ainsi qu’en présentant régulièrement des œuvres canadiennes pour encourager le talent d’ici.

Allison donne également de son temps au Centre de dépannage alimentaire du centre-ville et a fait du porte-à-porte pendant plus de 20 ans en tant que chef d’équipe pour la Société canadienne du cancer. Elle aide la communauté de son quartier, Glebe, et participe au Centretown Churches Social Action Committee.


le 28 août, 2013 - Le maire Jim Watson et le conseiller de quartier Eli El-Chantiry, ont remis aujourd'hui au major (retraité) William (Bill) Berry le Prix du bâtisseur de la Ville pour son engagement remarquable au sein de l'Armée canadienne et pour son dévouement infatigable auprès de la collectivité et son rôle de défenseur du public.

Le major Berry a entrepris sa carrière militaire à l'âge de 16ans comme artilleur dans la 181e batterie antiaérienne légère (Réserve de l'Armée canadienne) tout en poursuivant ses études au Collège d'agriculture de Kemptville.

Ses réalisations militaires sont nombreuses. Il a notamment combattu en Corée pendant 13 mois dans laPrincess Patricia Canadian Light Infantry, ce qui lui a valu une citation présidentielle des États-Unis. Il a obtenu un diplôme de technicien en communications (ARC) et a été responsable des opérations (à Saint-Hubert). Il a ensuite été agent des télécommunications (à la BFC de Montréal) et commandant de l'escadron des communications 702 (à Petawawa).

Activement engagé dans sa communauté, le major Berry est un des membres fondateurs du March Historical Society et de la Fondation Pinhey’s Point. Il a aussi siégé pendant neuf ans au Comité d'ajustement de Kanata à titre de président et a été conseiller de la Ville de Kanata pendant deux ans. Durant cette période, il a négocié la création de la Légion de Kanata, où il a été tour à tour secrétaire, sergent d'armes, commandant de défilé et président du Comité de la campagne du Coquelicot – Souvenir.

À 83 ans, le majorBerry conduit toujours sa motocyclette dans l'Unité de motocyclettes des anciens combattants de l'armée, exploite deux véhicules comme sous-traitant en transport adapté et a mis au point un établissement hélioélectrique raccordé au réseau électrique dans le cadre du programme MicroFIT


 

le 17 juillete, 2013Le maire Jim Watson et la conseillère Jan Harder ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Chris Hughes, qui se distingue depuis de nombreuses années par les services exceptionnels qu’il rend à la communauté et par son action bénévole.

Le maire Watson a souligné les services que M.Hughes rend à Christie Lake Kids, organisme de bienfaisance local fondé en 1922 qui vient en aide aux enfants et aux adolescents défavorisés d’Ottawa en leur permettant de relever des défis, d’acquérir des compétences et de s’épanouir.

Depuis plus de 38 ans, M.Hughes favorise le mieux-être des jeunes et de toute la collectivité d’Ottawa en mettant gracieusement ses compétences en affaires et en gouvernance au service de nombreux organismes communautaires, dont le YM-YWCA, le Bureau des services à la jeunesse, Centraide Ottawa, la Société de l’aide à l’enfance, l’Association d’Ottawa-Carleton pour les déficients mentaux, l’Organisation des services aux immigrants d’Ottawa-Carleton, la Société canadienne du cancer, l’Hôpital Royal Ottawa et Christie Lake Kids.

M.Hughes préside actuellement le conseil d’administration de Christie Lake Kids. Il a aussi longtemps été membre, puis président, du conseil d’administration du Bureau des services à la jeunesse. Il a également fait beaucoup de bénévolat pour Centraide Ottawa, comme membre de l’Impact Council for Children et président du Groupe de travail sur les «heures critiques».

M.Hughes a également trouvé le temps de faire une remarquable carrière comme cadre supérieur. Il est premier vice-président d’ITNet, filiale de KPMG. Il a préalablement été conseiller-cadre en gestion pour de nombreux ministères fédéraux, dont le Bureau du Conseil privé et le Cabinet du premier ministre, Transports Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada et le ministère de la Défense nationale.


le 26 juin, 2013 - Le maire Jim Watson et le conseiller de quartier Rainer Bloess ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville aux frères Dubé (Quinn, Jan et Liam) pour souligner leur réussite dans l’industrie de la musique, leurs activités philanthropiques et leur rôle en tant que source d’inspiration auprès des jeunes, les incitant à se servir de leur créativité et de leur passion pour changer le monde.

Le parcours musical de Quinn, Jan et Liam a commencé en 2006, alors qu’ils n’étaient âgés que de six, huit et dix ans. Leur mère souffrait d’un cancer, et pour lui remonter le moral, ils interprétaient ses chansons préférées et publiaient ensuite ces extraits sur YouTube. Après le décès de leur mère en 2008, les garçons ont commencé à chanter dans les rues d’Ottawa pour inspirer les gens avec leur histoire et leur talent exceptionnel. Les trois frères ont rapidement été surnommés la « formation rock la plus jeune du Canada » et sont devenus des philanthropes et des activistes sociaux engagés. Grâce à des spectacles extraordinaires, ils ont amassé plus de 150 000 $ pour différentes causes auxquelles ils s’identifient, notamment celle des orphelins d’Haïti, leur réalisation la plus remarquée.

Les frères Dubé produisent maintenant leurs propres spectacles de musique rock, qui attirent des milliers de personnes. Ils participent aussi à certains des festivals de musique les plus importants et les plus courus, notamment le Bluesfest, Osheaga et le festival POP Montréal. Leur musique a également pu être entendue dans certaines émissions de télévision canadiennes primées, notamment Degrassi.

Ces trois jeunes musiciens extrêmement talentueux ont reçu plusieurs distinctions pour leurs activités communautaires et de bienfaisance, notamment le Prix de bâtisseur communautaire de l’année de Centraide (en 2011), le Trophée « Cœur en Or », une mention élogieuse du premier ministre du Canada, et une mise en candidature pour le jubilé de diamant de la reine et le Prix du Gouverneur général.


le 12 juin, 2013Le maire Jim Watson et le conseiller municipal Doug Thompson ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Mark O’Neill pour les services exceptionnels qu’il a rendus à la collectivité et pour son travail de sensibilisation ayant conduit à la mise en place du service911, numéro de téléphone d’urgence universel, du système de paramédics de soins avancés et de la formation obligatoire en RCR dans les écoles locales.

Le 22 juin 2013 marque le 25e anniversaire du service911 à Ottawa et dans la région de la capitale nationale. Auparavant, les résidents devaient se débrouiller avec 27 numéros d’appel d’urgence.

En 1984, alors qu’il avait 21 ans, qu’il étudiait les sciences politiques à l’Université Carleton et qu’il faisait de l’action communautaire, Mark O’Neill s’est joint au docteur Justin Maloney, de l’Hôpital Général d’Ottawa, et au frère de celui-ci, Mark, ainsi qu’à Geri Migicovsky pour former Action911, organisme local qui n’avait qu’un seul but: convaincre les dirigeants locaux de doter la région de la capitale d’un système911.

Au cours des quatre années qui ont suivi, le groupe a gagné l’appui de la population et, le 22 juin 1988, le système911 prenait son premier appel. En 2012, le centre d’appels911 a répondu à 290976 demandes de services urgentes.

En 1993, M.O’Neill a encore une fois contribué à lancer une campagne de sensibilisation, appelée Action Paramedic, qui visait à faire pression sur le ministère de la Santé de l’Ontario afin qu’il augmente les compétences des ambulanciers pour en faire des paramédics de soins avancés, de façon à assurer des soins du niveau de ceux prodigués dans les hôpitaux sur le site même des interventions d’urgence et à sauver ainsi davantage de vies.

Un des membres d’Action Paramedic était Dalton McGuinty, qui était alors député provincial d’Ottawa-Sud. Il y a cinq ans, en sa qualité de premier ministre de l’Ontario, il a parlé en ces termes du succès d’Action Paramedic:

«Voilà qui en dit long sur le pouvoir d’une collectivité», a-t-il déclaré, ajoutant que l’expérience qu’il avait vécue au sein de l’organisme Action Paramedic avait contribué à la décision du gouvernement provincial d’implanter la formation en RCR dans les écoles secondaires en 1994 et au lancement à Ottawa du programme pilote d’installation de défibrillateurs dans les écoles. «Tout a débuté en raison de l’expérience que nous avions acquise au niveau local à Ottawa.»

Les paramédics sont devenus la norme à Ottawa en 1994, à la suite d’une étude qui a mené à l’approbation des paramédics non seulement pour Ottawa, mais aussi pour 12 autres municipalités de l’Ontario.

Un projet de RCR a incité le gouvernement de l’Ontario à faire de la formation en RCR un élément du curriculum à l’échelle de la province en 1999.

M.O’Neill a affirmé n’avoir jamais oublié les leçons qu’il a tirées du travail accompli au sein d’Action911 et d’Action Paramedic: «Si la cause est bonne, un petit groupe de citoyens responsables peut réellement exercer une énorme influence.»

Aujourd’hui, M.O’Neill est président-directeur général de la Société du Musée canadien des civilisations, qui comprend le Musée canadien de la guerre.

Tout au long de sa carrière, M.O’Neill a été un bénévole enthousiaste et dévoué. Il est membre du Club Kiwanis d’Ottawa, dont il est le secrétaire-trésorier depuis 2011. Il s’implique activement dans sa paroisse, St. John the Evangelist, à Osgoode, depuis 1998.

En 2012, il a reçu la Médaille du jubilé de diamant pour son engagement auprès des Amis du Musée canadien de la guerre.


le 22 mai, 2013 – Le maire Jim Watson et les conseillers Steves Desroches et Allan Hubley ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville aux animateurs de l’émission du matin de la station Majic 100, Stu Schwartz (plus connu sous le nom de Stuntman Stu), Angie Poirier et Trisha Owens pour les services exceptionnels qu’ils ont rendus à la communauté et pour leur travail de sensibilisation au problème de l’intimidation.

Lui-même victime d’intimidation au secondaire, Stu ne connaît que trop bien les répercussions de cette menace sur les jeunes. En septembre 2011, après avoir entendu trop d’histoires sur l’intimidation dans les médias, Stu et ses deux coanimatrices, Angie et Trisha, ont décidé d’agir pour sensibiliser le public à cette réalité et pour aider les jeunes aux prises avec ce problème.

Depuis la création du mot-clic #NoMoreBullies (mettre fin à l’intimidation), Stu, Angie et Trish passent presque tous leurs mardis matins dans les écoles de la région d’Ottawa pour discuter d’intimidation avec les jeunes. Les trois animateurs et leurs conférenciers invités parlent de leur propre combat contre l’intimidation et de l’aide qu’ils ont obtenue. Grâce à ces discussions, les jeunes obtiennent de précieuses ressources communautaires vers lesquelles ils peuvent se tourner s’ils ont besoin d’aide, notamment certains programmes de prévention de la violence et des mauvais traitements, la ligne d’écoute téléphonique du Bureau des services à la jeunesse et Jeunesse, J’écoute.

La campagne #NoMoreBullies est très présente sur les réseaux sociaux et a même sa propre pageFacebook, qui compte près de 2 000 abonnés et une centaine de récits sur l’intimidation. Les médias locaux se sont aussi intéressés à la campagne, tout comme certaines célébrités, ce qui a permis de diffuser le message à un public encore plus vaste.

L’équipe de l’émission matinale de la station Majic 100 dirige depuis maintenant deuxans la campagne #NoMoreBullies et elle n’a pas l’intention de ralentir. En plus d’aider les victimes d’intimidation, l’équipe encourage les autres à faire partie de la solution en participant activement à la prévention de l’intimidation.


le 8 mai, 2013 - Le maire Jim Watson et la conseillère de quartier Diane Holmes ont décerné aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Mme Floralove Katz pour les services exceptionnels qu’elle rend à sa collectivité, pour ses actions philanthropiques, pour ses prises de position à la défense de l’intérêt public et pour ses nombreuses contributions dans le domaine des arts et de la culture.

Résidente d’Ottawa depuis 45 ans, Mme Katz a donné bénévolement des milliers d’heures à la promotion des arts et de la culture dans notre ville et les régions avoisinantes. Mme Katz a joué comme violoncelliste dans l’Orchestre symphonique d’Ottawa pendant 23 ans, a chanté comme soprano pendant 20 ans dans le chœur de l’Opéra Lyra Ottawa et, en 1978, a fondé son propre groupe, Ottawa Klezmer Band, qui a eu l’honneur de présenter en mars dernier son 35e concert anniversaire au Centre national des Arts.

Mme Katz a également enseigné bénévolement aux enfants dans des camps de vacances et à l’école du dimanche, a été Grande Sœur, a joué pour les personnes âgées, a agi à titre de mentor pour des musiciens de la relève et a offert des séances de musicothérapie à une jeune femme souffrant de lésions au cerveau.

En 2011-2012, Mme Katz a produit, édité, réalisé et présenté une entrevue filmée de deux heures qu’elle a préparée avec un survivant de l’holocauste de la région devant un public de 300 personnes. Elle a également élaboré une trousse d’enseignement pour accompagner ce DVD, qui a été utilisée dans les écoles secondaires et les groupes communautaires pour susciter une discussion sur l’intimidation, la responsabilité sociale, l’éthique, le génocide et l’holocauste.

Mme Katz est la digne récipiendaire de nombreux prix de distinction parmi lesquels figurent la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, le Prix du Gouverneur général pour l’entraide, le prix humanitaire Richard Zubrycki et le prix « Femme de distinction » décerné par le YM-YWCA dans la catégorie des arts et de la culture.


le 24 avril, 2013 - Le maire Jim Watson et le conseiller de quartier Peter Hume ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à M. Gilles LeVasseur pour souligner ses nombreuses contributions philanthropiques, ses ouvrages et son bénévolat pour la communauté francophone de l’Ontario.

M. LeVasseur a grandi dans le quartier Alta Vista d’Ottawa, une collectivité qui compte un grand nombre de francophones. Étant lui-même francophone, il reconnaît qu’il est important de défendre, de maintenir et d’assurer la qualité du français dans notre ville.

Grâce à ses diverses activités professionnelles et bénévoles, M. LeVasseur a accumulé un nombre impressionnant de réalisations.

À titre d’avocat et de professeur de droit, de gestion et d’économie, M. LeVasseur s’occupe activement des dossiers se rapportant aux droits linguistiques garantis par la constitution. Il est membre de l’Association du Barreau de l’Ontario et du Barreau du Québec, et possède de nombreux diplômes universitaires. Il est président du Conseil de la coopération de l'Ontario et du Regroupement des organismes du patrimoine franco-ontarien. Il a publié huit livres, don trois sur la situation des francophones en Ontario et au Canada. Depuis plus de 25 ans, il est un membre actif d’organismes qui jouent un rôle fondamental dans la promotion du français en Ontario et au Canada. Il a obtenu le Prix du lieutenant-gouverneur de l’Ontario pour les réalisations en matière de conservation du patrimoine de même que la Médaille du jubilé de la reine Elizabeth pour sa contribution à la francophonie canadienne. Il a également reçu le prix Séraphin-Marion pour sa contribution exceptionnelle à l’essor de la francophonie hors Québec.

Grâce à sa passion et à son dévouement, M. LeVasseur a joué un rôle déterminant non seulement pour faire reconnaître les droits des francophones dans la collectivité, mais également pour assurer la protection de notre patrimoine franco-ontarien.


le 10 avril, 2013Le maire Jim Watson et la conseillère du quartier Kitchissippi, Katherine Hobbs, ont honoré aujourd’hui les sœurs Gay (Grace) Cook et Grete (Marguerite) Hale, deux sommités locales, en leur remettant le Prix de bâtisseur de la Ville pour leur engagement dans les domaines des affaires, de l’éducation, de la philanthropie et du bénévolat, ainsi que pour leur contribution exceptionnelle dans la ville d’Ottawa.

Mme Cook, spécialiste culinaire et « matriarche de la cuisine », est bien connue pour son travail d’ancienne rédactrice de la chronique sur l’alimentation du Ottawa Sun et de chroniqueuse gastronomique hebdomadaire pour le Ottawa Citizen. Elle a remporté le prix Sandy Sanderson pour son travail exceptionnel à titre de journaliste gastronomique. Elle est aussi connue pour son travail de journaliste à la pige dans plusieurs autres publications, notamment les magazines Fifty-Five Plus et food & leisure.

Mme Cook siège au conseil d’administration de la National Capital Sommelier Guild et est également membre de Cuisine Canada. Membre honoraire de la Fédération canadienne des chefs et cuisiniers, elle est aussi connue pour son livre Mrs. Cook’s Kitchen, Basics and Beyond.

Mme Cook a obtenu son diplôme en 1953. Elle fait partie de la première cohorte d’étudiants inscrits au programme de gestion d’hôtels, de centres de villégiature et de restaurants de l’Institut polytechnique Ryerson de Toronto. Elle a fait fructifier son talent en Europe, en Amérique du Sud et aux États Unis. De plus, elle a reçu le Prix de bâtisseur communautaire de l’année de Centraide.

Mme Hale, grande philanthrope et femme d’affaires de la région d’Ottawa, a été décorée de l’Ordre du Canada en 2006 en reconnaissance du travail bénévole auquel elle s’est consacrée toute sa vie. Elle est devenue présidente émérite de l’entreprise familiale, Morrison Lamothe Inc., une société nationale d’aliments surgelés dont le siège social a été transféré à Toronto en 2005. Elle a aussi siégé à de nombreux conseils d’administration nationaux et provinciaux.

Mme Hale est bien connue pour son travail bénévole auprès de dizaines d’organismes d’Ottawa, notamment le cimetière Beechwood, dont elle assure la présidence. Elle est aussi l’un des membres fondateurs du conseil de la Fondation communautaire d’Ottawa.

Mme Hale est dépeinte comme l’une des résidentes les plus actives de la ville. Voici quelques-unes de ses nombreuses récompenses et reconnaissances : le titre de sénatrice de l’Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem; le prix « Femme de mérite » décerné par le maire d’Ottawa pour son travail auprès des groupes communautaires; le prix de mécénat d’Ottawa-Carleton; le prix de la bénévole de l’année, pour son travail bénévole exceptionnel; le prix de la femme entrepreneur de l’année au Canada, pour l’ensemble de ses réalisations; le prix d’excellence pour l’ensemble des réalisations, du YM-YWCA; le Prix de bâtisseur communautaire de l’année; l’Hommage national de la Fondation Scouts Canada; et des doctorats honorifiques de l’Université d’Ottawa et de l’Université Carleton. Elle s’est vu décerner en 2012 le premier prix humanitaire de l’Association des diplômés de l’Université Concordia pour sa contribution exceptionnelle à la société et son travail bénévole significatif auprès de groupes communautaires.


le 27 mars, 2013 - Le maire Jim Watson, accompagné du conseiller du quartier Knoxdale-Merivale Keith Egli, a remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Brian Mulligan, soulignant ainsi son travail bénévole exceptionnel et son altruisme au sein de notre collectivité, particulièrement auprès d’organisations œuvrant dans le domaine de la santé mentale chez les enfants.

M. Mulligan a utilisé ses compétences et son talent de comptable professionnel pour aider des organismes communautaires. Il a travaillé avec passion, sans relâche – et avec humilité – pour leur permettre d’atteindre la stabilité financière.

Actuellement trésorier du Centre Roberts/Smart Centre, il a siégé aux conseils d’administration de nombreuses autres organisations, telles que le Crossroads Children’s Centre et le Bureau des services à la jeunesse. 


le 13 février, 2013 Le maire Jim Watson et Marianne Wilkinson, conseillère du quartier Kanata-Nord, ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Mme Sarah Dehler pour ses nombreuses années de dévouement à la cause de la protection de l’environnement et pour sa capacité d’éduquer et d’inspirer les résidents de tous âges au sujet du recyclage, de la durabilité et de nombreuses autres questions environnementales soulevées dans la collectivité.

Mme Dehler est vice-présidente de la Briarbrook and Morgan’s Grant Community Association(BMGCA). Elle participe à de nombreux projets communautaires visant à faire connaître les espèces non indigènes et à faciliter l’élimination des plantes envahissantes dans le secteur. Elle est une source d’inspiration pour les bénévoles. Elle prend régulièrement part aux campagnes du Grand ménage de la capitale, et elle contribue à l’information de la population sur le recyclage et la gestion des déchets sauvages. Elle assiste souvent à des pique-niques ou autres événements communautaires afin de recueillir des fonds et de faire de la sensibilisation relativement à des questions environnementales, de même qu’elle a formé des équipes de bénévoles pour planter des arbres le long du ruisseau Shirley, dirigé la production de nouvelles enseignes communautaires et organisé la plantation de végétaux grâce à des fonds du Trinity Developments Group.

Mme Dehler est bien connue pour son bénévolat. Au cours des cinq dernières années, elle a joué un rôle important dans la création et l’entretien de magnifiques jardins à l’École élémentaire publique Kanata. Elle a motivé de nombreux bénévoles du secteur, recueilli des fonds, produit des demandes de subvention et trouvé des commanditaires pour un grand nombre des fournitures et articles requis pour les jardins scolaires. Elle a montré comment se servir de journaux pour fabriquer des paniers à compost, et elle participe à des projets qui rendent les sciences intéressantes pour les enfants. Elle est aussi bénévole lors des célébrations de la fête du Canada à Kanata depuis 2009. Elle a favorisé l’écologisation de cette fête dans le but d’en faire un événement « zéro déchet, zéro carbone ».


le 23 janvier, 2013Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Rideau-Rockcliffe Peter Clark ont remis aujourd’hui à M. Joseph Cull le Prix de bâtisseur de la Ville pour ses réalisations en tant qu’entraîneur bénévole dans des groupes de mise en forme du programme pour personnes âgées du YMCA et du YWCA, ainsi que pour son implication à titre de bénévole et ses efforts de collecte de fonds pour la maison de soins Maycourt et différents organismes de bienfaisance d’Ottawa.

M. Cull, entraîneur dévoué et fort sympathique, n’a jamais peur de se moquer de lui-même et est bien connu pour sa capacité à inspirer les autres et susciter leur engagement. Entraîneur bénévole au YMCA et au YWCA depuis2003, il travaille également à la maison Abbottsford du centre Glebe, ainsi qu’au Centre communautaire Jack-Purcell. M. Cull est depuis plusieurs années bénévole et responsable de collectes de fonds à la maison de soins Maycourt, et bénévole au centre communautaire culturel Crighton. Appuyant de nombreux organismes de bienfaisance à Ottawa, il est bien connu pour sa capacité exceptionnelle à encourager les autres à s’impliquer, à se porter bénévoles et à verser des dons pour différentes causes.


le 19 décembre, 2012 - Le maire Jim Watson et Rick Chiarelli, conseiller du quartier Collège, ont aujourd’hui remis le Prix de bâtisseur de la Ville à Mme Kathy Yach et à M. Hi Carswell pour leur travail bénévole considérable, leurs services communautaires et leurs nombreuses contributions à la collectivité de Copeland Park.

Mme Yach et M. Carswell travaillent en étroite collaboration comme présidente et vice-président de l’association communautaire de Copeland Park. Au fil des ans, ils ont misé sur de nombreuses réussites pour préserver la sécurité et la tranquillité de leur collectivité tout en assurant un accès facile à des installations récréatives bien entretenues dans le secteur.

Mme Yach et M. Carswell sont bien connus pour leurs qualités de chef, leur bénévolat et leur dévouement envers la collectivité, ainsi que pour de nombreuses réalisations attribuables à leur détermination et à leur démarche axée sur les solutions. Ce duo dynamique a réglé des problèmes de circulation et de sécurité dans le secteur du chemin Merivale et de l’avenue Clyde, par l’intermédiaire de la Commission des affaires municipales de l’Ontario. Il a réussi à faire en sorte que l’avenue Maitland demeure une voie sans camions et ont travaillé assidûment pour améliorer la sécurité d’intersections où la circulation est intense dans le secteur.

En plus de se pencher sur de nombreux dossiers concernant leur collectivité, Mme Yach et M. Carswell ont présenté des mémoires au gouvernement de l’Ontario et au Comité de l’urbanisme de la Ville d’Ottawa au sujet du Plan officiel. Ils ont empêché l’aménagement d’un parc aquatique sur la pente de ski Carlington, afin de préserver d’importants équipements communautaires. De plus, ils se sont employés à atténuer l’incidence de l’aménagement des SmartCentres, à l’emplacement de l’ancienne école secondaire Laurentian (angle du cheminBaseline et de l’avenue Clyde), sur la collectivité de Copeland Park.

Parmi leurs réalisations, Mme Yach et M. Carswell comptent la collecte de plus de 50 000 $ pour le recours à des avocats et à d’autres professionnels afin de mener diverses initiatives. Ils sont très fiers de leur collectivité. L’héritage le plus précieux qu’ils y laissent est la qualité de vie dont bénéficient les résidents de longue date et leurs nombreux enfants et membres de leurs familles élargies qui ont choisi de vivre dans ce secteur. 


le 28 novembre, 2012Le maire Jim Watson et Maria McRae, conseillère du quartier Rivière, ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Frank Licari, en reconnaissance des nombreuses années de bénévolat qu’il a consacrées à divers organismes et de son travail exceptionnel auprès de la communauté de Ridgemont et des résidents d’Ottawa.

M. Licari est connu pour son engagement envers la Ridgemont Community Association, pour laquelle il a occupé divers postes au cours des 30 dernières années, jusqu’à en devenir le président. En 2010, la Ville d’Ottawa l’a honoré en donnant le nom de Parc Frank-J.-Licari au parc Ridgemont, afin de souligner ses réalisations pour le développement d’une conscience communautaire, la préservation des espaces verts et l’amélioration des programmes et des installations de loisirs locaux, tels les merveilleux ajouts apportés à la structure de jeu du parc.

Son enthousiasme, son engagement et sa modestie sont connus de tous. Beaucoup ont été inspirés par son travail bénévole et son dévouement envers de multiples causes et organismes: Villa Marconi, Petite Italie, Festival des courses de bateaux-dragons d’Ottawa, St. Anthony Italia Soccer Club, plan de réaménagement de la rue Bank, programme de patinage dans les parcs, équipe de balle molle de Saro, Clifford Bowey Public School, Centraide, programmes de hockey et de patinage de Ridgemont, et bien d’autres.

Il a aussi travaillé de concert avec ses collègues et ses voisins afin de mettre en œuvre le programme de surveillance de quartier et a organisé au fil des ans de nombreuses activités sociales pour les résidents du coin, dont de la danse de rue, des ventes-débarras communautaires et un carnaval d’hiver.

Le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire est une distinction civile créée par le maire Watson qui vise à reconnaître un résident, un groupe ou un organisme qui, par ses services bénévoles exceptionnels ou ses initiatives exemplaires, a fait preuve d’un engagement profond envers notre Ville afin d’en faire un meilleur endroit aujourd’hui et pour l’avenir. Le prix peut récompenser l’ensemble des réalisations, des actes de bonté remarquables, des activités de bienfaisance inspirantes, le développement d’une conscience communautaire ou toute autre réalisation exemplaire. Des résidents, des groupes ou des organismes peuvent être mis en nomination par des membres du Conseil municipal ou par le public. Le prix est décerné au début de chacune des réunions du Conseil municipal d’Ottawa.


le 14 novembre, 2012 - Le maire Jim Watson et Peter Clark, conseiller de Rideau-Rockcliffe, ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Margaret Lister pour ses services exceptionnels à la communauté à titre de présidente de la résidence avec services de soutien pour femmes Le Pilier, un organisme de premier plan voué à l’amélioration des conditions de vie des femmes sans-abri à Ottawa.

Margaret œuvre depuis plus de 40 ans à l’amélioration de la qualité de vie à Ottawa et est réputée pour sa capacité à réunir les gens pour mener à bien de grands projets. Assurant depuis près de 10 ans la présidence de la résidence Le Pilier, elle travaille sans relâche pour accroître l’offre de logements abordables pour les femmes sans-abri, en plus d’avoir mené le projet de développement d’installations novatrices offrant des soins de santé et du soutien à 42 femmes jeunes et âgées aux besoins complexes.

Leader motivée et pleine de sollicitude, Margaret a permis à la résidence Le Pilier de renforcer sa capacité organisationnelle et son efficacité à produire des résultats qui influent de façon concrète sur la vie de beaucoup de femmes dans le besoin. D’abord composé de deux résidences, Le Pilier en compte maintenant quatre. L’organisme est également passé de la prestation de services d’hébergement d’urgence à une offre plus efficace et mieux ciblée de logements abordables, sûrs et permanents où l’on fournit des services de soutien et de santé personnalisés.

Le Pilier demeure donc un organisme phare en matière de sensibilisation à l’itinérance et aux solutions connexes, en plus de jouer un rôle très dynamique dans les activités de défense des droits et auprès des coalitions locales visant l’accroissement de l’offre de logements abordables à Ottawa. Margaret et ses collègues ont adopté une vision, soit la capacité de toute femme à Ottawa d’accéder à un logement abordable et sûr dans une collectivité qui l’appuie et lui permet de concrétiser son plein potentiel. 


le 24 octobre, 2012 - Le maire Jim Watson et la conseillère de Kitchissippi Ward Katherine Hobbs ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Chris Henderson, pour ses services à la communauté et sa contribution exceptionnelle à la préservation de l’environnement.

M. Henderson est bien connu pour sa participation inspirante à de nombreuses initiatives d’importance, y compris comme coresponsable du célèbre Sommet sur la durabilité et du dîner du Cercle stratégique d’Ottawa et comme principal organisateur du défi des 1000 Solar Rooftops, le défi des panneaux solaires.

Chris Henderson est président de la société Lumos Energy et fondateur du Delphi Group, firme conseil canadienne spécialiste des stratégies d’exploitation durable et des solutions aux problèmes du changement climatique. Il mérite en outre le titre de Bâtisseur de la Ville pour avoir organisé avec succès diverses activités de financement, y compris pour la lutte contre l’itinérance à Ottawa et pour la construction d’une école au Kenya. Il trouve aussi le temps d’entraîner bénévolement des équipes de jeunes sportifs, une activité qui lui permet d’être proche de ses deux fils.

Chris met ses nombreux talents au service d’activités bénévoles nombreuses et variées et siège à de nombreux conseils d’administration, dont la Fondation communautaire d’Ottawa et le Ottawa Sustainability Fund. Il se passionne en effet pour l’environnement et de nombreuses questions sociales. Il compte parmi ses succès l’intensification des efforts de plantation d’arbres et le recours à des énergies renouvelables à Ottawa. Chris est surtout connu pour la diversité de ses compétences et de son expérience et sa capacité remarquable d’inspirer et de mobiliser les autres et de stimuler leur fibre bénévole d’une manière prodigieuse.


le 10 octobre, 2012 - Le maire Jim Watson a remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Michael Hanna pour sa générosité exceptionnelle et les services qu’il rend à la collectivité.

M. Hanna, entrepreneur accompli, a immigré à Ottawa en 1968 en provenance du Liban, avec peu d’argent et sans parler anglais. Il a d’abord travaillé comme commis débarrasseur, puis comme serveur, à l’hôtel Skyline. Il a appris l’anglais et a économisé assez d’argent pour faire venir sa famille au Canada.

En 1974, deux de ses frères l’ont rejoint à Ottawa. Quelques années plus tard, ses parents et ses trois autres frères les ont aussi rejoints. En 1977, la famille Hanna a fondé le désormais célèbre restaurant Gabriel Pizza sur le boulevard Saint-Joseph à Orléans. Encore aujourd’hui, il s’agit d’une entreprise familiale fière, à propriété locale, qui redonne à la collectivité en signe de gratitude.

Au cours des deux dernières années, l’association de Gabriel Pizza avec CHEZ 106 a recueilli 13500$ pour les salles d’opération du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario. Cette année, l’objectif est de recueillir 10000$. De même, Gabriel Pizza, sous la direction de M. Hanna, s’est associée à A&W et au Metroland Media Group pour soutenir la Banque d’alimentation d’Ottawa. Les Gabriel Pizza d’Ottawa et de Gatineau ont recueilli plus de 3000$ pour la Banque d’alimentation.

Grâce à la direction de M. Hanna, Gabriel Pizza a apporté un soutien précieux à nombre d’associations sportives, organismes de bienfaisance, campagnes de financement et programmes d’éducation à l’échelle locale, soit par des dons de pizzas, soit par des contributions aux campagnes de financement, pour un total de plus de 40000$ chaque année au cours des cinq dernières années seulement.


le 26 septembre, 2012 - Le maire Jim Watson, en compagnie du conseiller de Knoxdale-Merivale Keith Egli, a décerné aujourd’hui le prix de bâtisseur de la Ville à Gord Jenkins pour les services bénévoles qu’il a rendus à sa collectivité.

Monsieur Jenkins est le président sortant du General Burns Community Association qui compte présentement 20bénévoles œuvrant à resserrer les liens au sein de la collectivité. Monsieur Jenkins est considéré comme une personne déterminée, qui sait résoudre efficacement les problèmes et qui a eu un impact positif au niveau de la collectivité en encourageant les membres exécutifs du General Burns Community Association à créer des événements communautaires.

Le General Burns Community Centre, ainsi que les services et les programmes qui y sont offerts, ne seraient pas aussi bien connus et appréciés dans la collectivité sans les efforts et l’énergie déployés par notre lauréat. Il a rassemblé des bénévoles ayant des expériences diversifiées dans les domaines de la communication, des finances, des technologies de l’information, de l’immobilier et de l’éducation. C’est à lui que l’on doit la Journée commémorative en souvenir du général Burns et la création du site Web {C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}www.generalburns.ca.

La réalisation la plus importante de Gord Jenkins est probablement la création du Knoxdale-Merivale Council of Community Associations qui regroupe tous les présidents des différentes associations communautaires du quartier9, afin qu’ils puissent échanger leurs idées et discuter des préoccupations du quartier.


le 12 septembre, 2012 - Le maire Jim Watson, en compagnie du conseiller de Kanata-Sud Allan Hubley, a présenté aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Tom Flood pour les services bénévoles qu’il a rendus dans sa collectivité.

M. Flood est une figure de proue depuis de nombreuses années dans Kanata grâce à ses innombrables services au sein de divers groupes communautaires du quartier. Il a occupé des fonctions de premier plan dans les associations communautaires de Glen Caim et Katimavik Hazeldean; l’équipe de balle-molle pour hommes de Glen Caim; le comité de fondation de la Holy Redeemer Church; le Hazeldean Lions Club; le Goulbourn, Kanata and West Carleton Community Resource Centre et le Kanata Sports Club.

Il a siégé à titre de président de l’Ontario Funeral Service Association, a reçu deux fois le prix de bénévolat de Kanata, s’est vu accorder la Médaille du mérite civique de l’Ontario en 1999 et a été lauréat du prix Kanata Good Corporate Citizen en 2004.

Dans ses activités commerciales et bénévoles, M. Flood sert Kanata de façon exemplaire. Il fait des pieds et des mains pour faire briller Kanata et assurer une qualité de vie supérieure aux résidents du quartier.


le 29 août, 2012 - Le maire Jim Watson, accompagné de Scott Moffatt, conseiller du quartier Rideau-Goulbourn, a remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Hannah Hempinstall pour le dévouement dont elle fait preuve envers sa communauté en tant que bénévole.

En 2008, la meilleure amie d’Hannah a reçu un diagnostic de diabète de type1, ce qui allait nécessiter de multiples injections et analyses sanguines chaque jour uniquement pour survivre. Hannah a accumulé autant d’information qu’elle le pouvait sur cette maladie et, après avoir constaté qu’elle était incurable, elle a lancé une activité de financement sous le thème Dance 4 Diabetes (D4D). La première danse, tenue à l’école publique de Richmond, a permis de recueillir plus de 2800$. La totalité de cette somme a été remise à la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile afin d’aider à trouver un traitement contre cette maladie.

Hannah a promis de continuer d’organiser des danses jusqu’à ce qu’on ait trouvé une façon de guérir le diabète. Elle a tenu sa promesse et jusqu’à maintenant, elle a amassé plus de 28000$ lors d’activités menées dans ses écoles et à son studio de danse. Hannah, qui a maintenant 13 ans, constitue un excellent modèle, et elle incite d’autres jeunes à faire comme elle. Elle apporte chaque jour la preuve qu’une personne peut à elle seule contribuer à changer les choses, peu importe son âge.

Au cours des quatre années où elle a organisé des activités de financement, Hannah a constamment figuré au tableau d’honneur, a été élue au conseil des élèves trois années de suite, a participé à des concours de danse, a été monitrice adjointe à son studio de danse et s’est entraînée en vue d’obtenir sa ceinture noire de kung-fu. Elle est récemment devenue la plus jeune personne à faire partie du Comité consultatif jeunesse du Service de police d’Ottawa.

Malgré toutes ses réalisations, Hannah demeure les deux pieds sur terre, humble et sincère. Elle est une source d’inspiration pour de nombreuses personnes, non seulement en raison de ses activités de financement, mais aussi parce qu’elle est gentille et bienveillante, et qu’elle ne craint jamais de défendre ses convictions.

 


le 27 juin, 2012 - Le maire Jim Watson, la conseillère du quartier Kitchissippi, Katherine Hobbs et le conseiller du quartier Cumberland, Stephen Blais ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à David Truemner, pour sa contribution exceptionnelle de bénévole au sein de la collectivité.

Au fil des années, M. Truemner a donné temps et énergie pour contribuer grandement à la cause du Musée-village du patrimoine de Cumberland, du Lieu historique national du domaine Billings, du Cercle des voitures anciennes d’Ottawa et de Scouts Canada.

Il a soutenu les activités du Musée-village de Cumberland, mettant en valeur les vertus pédagogiques du garage Watson et le profil de la famille Watson. Il a participé à l’acquisition et à la conservation d’objets historiques et de voitures anciennes ayant servi à décrire l’époque des années 1920 et 1930.

M. Truemner a été administrateur et membre fondateur du Cercle des voitures anciennes d’Ottawa. Il a joué un rôle clé dans la collecte des fonds nécessaires à l’achat d’une Ford de 1934 pour le musée, et a réussi à convaincre d’autres propriétaires de voitures anciennes de participer à des expositions dans les deux musées.

Pendant plus de dix ans, il a été chef de file auprès de Scouts Canada, participant aux réunions hebdomadaires et aux camps de fin de semaine. Même après son départ de l’organisation, il continue de se porter bénévole pour diverses activités. Sa passion, son engagement, son sérieux et sa volonté d’accomplir ce qui doit l’être font de lui un modèle à imiter, tant pour les enfants que pour les adultes.


le 13 juin, 2012 - Le maire Jim Watson a fait savoir aujourd’hui que le Prix de bâtisseur de la ville avait été décerné à Patricia (Pat) Clark, pour sa contribution et son dévouement exceptionnels envers sa communauté.

Le maire Watson et Tim Tierney, conseiller municipal du quartier Beacon Hill-Cyrville, ont remis le prix à Pat mardi, à l’Hôpital général d’Ottawa, où elle reçoit des traitements.

Organisatrice de ligues de balle-molle dans les secteurs Pineview, Cyrville et Carson Grove, membre de l’Organisme de développement des loisirs de Gloucester et membre du conseil des centres communautaires pour le développement des installations, Pat a également siégé comme conseillère du quartier Cyrville au Conseil municipal de Gloucester, de 1992 à 2000. Elle a également été directrice générale de la Foire de Gloucester, à laquelle elle s’est consacrée pendant des décennies.

Pat a toujours été disposée à travailler en coulisse et elle est intervenue sans relâche en faveur des personnes qui, selon elle, avaient été traitées injustement. Sa détermination, sa persévérance et son engagement ont permis d’améliorer la qualité de vie de sa communauté.


le 23 mai, 2012 - Aujourd’hui, le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Collège, Rick Chiarelli, ont décerné le Prix de bâtisseur de la Ville à Peter Runia pour son dévouement extraordinaire envers le quartier Nepean et la Ville d’Ottawa.

En plus d’être membre de la Fédération des associations communautaires, M.Runia fait partie de l’Association communautaire de Cityview, dont il a été président durant plus de 30 ans et où il a agi comme moteur pour plusieurs projets, notamment le nouveau réseau d’égouts de Cityview, le plan d’installation de nouveaux trottoirs et le plan d’agrandissement de Centrepointe. Il a également été membre de l’équipe de transition lors de la fusion municipale.

Animé d’une foi profonde, M.Runia a joué un rôle très actif dans la Calvin Christian Reform Church, et a été un acteur clé de la mise sur pied de son comptoir d’articles usagés, le Bibles for Missions Thrift Store, au chemin Merivale.

M.Runia fait preuve depuis longtemps d’une préoccupation pour son quartier, d’un engagement et d’un leadership qui constituent un exemple admirable de l’énergie, de la générosité et du dévouement qui peuvent être déployés par un individu au profit de tous.


le 9 mai, 2012 - Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Kanata-Sud, Allan Hubley, ont décerné aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Emily Tieu pour sa collecte de fonds exceptionnelle et son travail dévoué comme bénévole au sein de la communauté.

À 14 ans, Emily a réussi à amasser plus de 74000$ pour la recherche sur la sialidose, un trouble des enzymes rare qui touche les enfants. Il n’existe aucun traitement contre cette maladie, qui est si rare qu’on ne connaît qu’un enfant qui en soit atteint au Canada : Tyler Huneault.

C’est en avril 2005 qu’Emily a pris connaissance de la maladie de Tyler et du fait qu’il est le seul enfant au Canada à en être atteint. Du haut de ses sept ans, elle a alors entrepris une série de ventes-débarras et de collectes de fonds. Au cours de cette première année, elle a recueilli 91$. En 2006, elle a tenu sa deuxième vente-débarras annuelle, qui lui a permis d’amasser 150$. Elle a ensuite amassé 2600$ en 2007, puis 4060$ en 2008, lors de sa quatrième vente-débarras. Au cours des années suivantes, les collectes de fonds et les dons se sont multipliés; jusqu’à maintenant, Emily a recueilli plus de 74000$.

C’est un professeur de biologie de l’Université McMaster, Suleiman Igdoura (Ph. D.), qui mène l’unique recherche s’intéressant à ce trouble. Tous les fonds amassés par Emily au moyen de ses ventes-débarras sont remis à cette université afin de financer la recherche sur la sialidose. L’équipe de recherche de M. Igdoura travaille au développement d’une thérapie génique qui permettrait de remplacer les gènes défectueux chez les personnes atteintes de cette maladie.

L’énergie positive d’Emily et sa conscience sociale très développée impressionnent tous ceux qui la côtoient. Son désir d’aider son prochain, son attitude positive et attentionnée ainsi que la générosité dont elle fait preuve en consacrant ses temps libres à cette cause sont un exemple pour ses pairs et une source d’inspiration dans sa communauté à Bridlewood. Emily est également bénévole pour la Fondation Flutter de Valérie, un organisme de bienfaisance qui fait de la sensibilisation pour la lutte contre tous les types de cancers, en particulier les plus rares, pour lesquels le financement est souvent limité.


le 25 avril, 2012 - Le maire Jim Watson, accompagné du conseiller du quartier Capitale David Chernushenko, a remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Diana Majury, pour ses activités altruistes et son engagement dans notre collectivité.

Diana est depuis six ans membre du conseil d’administration de la Société Elizabeth Fry d’Ottawa, une organisation caritative qu’elle fait profiter de son énergie, de son expérience et de son dévouement. Elle en est actuellement vice-présidente et représente l’organisation au sein du C.A. de l’Association canadienne des Sociétés Elizabeth Fry et du C.A. du Conseil des Sociétés Elizabeth Fry d’Ottawa.

La Société Elizabeth Fry fournit de l'assistance aux femmes aux prises avec le système de justice pénale et celles qui risquent d'entrer en conflit avec la loi. Elle offre des services de soutien aux femmes incarcérées dans des institutions provinciales et fédérales, et propose une variété de programmes et de services permettant d’offrir aux femmes un milieu de vie et d’apprentissage digne de confiance et favorable.

Diana consacre chaque année plus de 500 heures de son temps à des activités bénévoles à la Société Elizabeth Fry d’Ottawa, aidant les femmes à se réintégrer. Ces efforts contribuent à la sécurité de notre ville et à sensibiliser le public aux voies menant à la criminalité: pauvreté, itinérance, toxicomanie, manque d’accès aux services sociaux et victimisation des femmes et des enfants.

Au cours des six dernières années, Diana a ainsi consacré l’équivalent d’environ 79 semaines à l’amélioration de cette organisation, de ses clientes et de la ville d’Ottawa.


le 11 avril, 2012 - Aujourd’hui, le maireJim Watson et la conseillère du quartier Barrhaven, Jan Harder, ont décerné le prix de bâtisseur de la Ville à Jeanine et Dean Otto pour souligner leurs contributions altruistes à la collectivité.

Les Otto ne croyaient jamais se retrouver sous les feux des projecteurs – et ne l’avaient jamais souhaité –, mais la vie en a décidé autrement. Leur fille Maddy, cinq ans, qui était en parfaite santé le dimanche 15juillet 2007, est décédée deux jours plus tard des suites d’une tumeur inopérable au cerveau. Maddy, qui n’aura passé qu’une seule nuit à la Maison de Roger, s’est éteinte paisiblement le 17juillet 2007.

La famille Otto, qui tenait à rendre hommage à Maddy et à remercier la Maison de Roger, une maison de soins palliatifs de huit lits située sur les terrains du CHEO à l’intention des enfants et des jeunes atteints de maladies mortelles limitant l’espérance de vie et de leurs familles, a réussi à amasser plus de 125000$. La Maison de Roger a été construite à la mémoire de Roger Neilson, entraîneur nommé au Temple de la renommée du hockey et Membre de l’Ordre du Canada.

Maddy a brièvement fréquenté l’école publique Jockvale de Barrhaven, où la famille Otto a fait aménager un magnifique jardin à la mémoire de la jeune fille: le jardin de Maddy (Maddy’s Garden).

Le prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire est une distinction civile créée par le maireWatson qui vise à reconnaître un particulier, un groupe ou un organisme qui, par ses services bénévoles exceptionnels ou ses initiatives exemplaires, a fait preuve d’un engagement profond envers notre Ville afin d’en faire un meilleur endroit aujourd’hui et pour l’avenir. Le prix peut récompenser l’ensemble des réalisations, des actes de bonté remarquables, des activités de bienfaisance inspirantes, le développement d’une conscience communautaire ou toute autre réalisation exemplaire. Des particuliers, des groupes ou des organismes peuvent être mis en nomination par des membres du Conseil municipal ou par le public. Il est décerné au début de chacune des réunions du Conseil municipal d’Ottawa.


le 28 mars, 2012 - Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Alta Vista Peter Hume ont décerné aujourd’hui le prix de bâtisseur de la Ville à Mme Suzanne Doerge, représentante de l’Initiative une ville pour toutes les femmes (IVTF), pour son leadership et son dévouement en tant que directrice, ainsi que pour le travail exceptionnel de son organisme dans la promotion de l’égalité des sexes et dans la création d’une ville plus inclusive.

L’IVTF est un groupe coopératif de femmes venant de collectivités, d’organismes et d’universités diverses qui collabore avec les décideurs municipaux afin de créer une ville plus inclusive et de promouvoir l’égalité des sexes. Les femmes du réseau de l’IVTF s’informent au sujet du fonctionnement de la Ville, tout en mettant à profit leurs compétences dans les domaines de la facilitation, des présentations et des communications. Elles se tournent ensuite vers leurs collectivités respectives pour faire part de ce qu’elles ont appris aux autres et les inciter à agir.

La Ville d’Ottawa et l’IVTF ont collaboré à la création et à la mise en œuvre de l’Optique d’équité et d’inclusion, un moyen systématique de tenir compte des besoins de tous les résidents dans tous les travaux qui se font à la Ville. Il permet à la Ville de fonctionner d’une manière qui adhère aux principes d’équité et d’inclusion au cours de l’élaboration et de la mise en œuvre des politiques, des programmes et des services.

L’Optique met l’accent sur 11 groupes qui se heurtent à des obstacles structurels, soit les Autochtones, les femmes, les personnes handicapées, les minorités visibles et les gais, lesbiennes, bisexuels et transsexuels, ainsi que six autres groupes à risque d’exclusion: les nouveaux immigrants, les francophones, les jeunes, les aînés, les personnes vivant sous le seuil de la pauvreté, les résidents à faible revenu et les résidents des milieux ruraux.

Les femmes de l’IVTF portent un foulard de couleur pêche quand elles participent au Conseil municipal pour symboliser leurs préoccupations communes, peu importe leurs différences. Elles cherchent à ouvrir des portes et à les garder ouvertes afin que d’autres puissent suivre leurs traces. Pour en savoir plus, veuillez visiter www.cawi-ivtf.org/.

Le prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire est une distinction civile créée par le maire Watson qui vise à reconnaître un particulier, un groupe ou un organisme qui, par ses services bénévoles exceptionnels ou ses initiatives exemplaires, a fait preuve d’un engagement profond envers notre Ville afin d’en faire un meilleur endroit aujourd’hui et pour l’avenir. Le prix peut récompenser l’ensemble des réalisations, des actes de bonté remarquables, des activités de bienfaisance inspirantes, le développement d’une conscience communautaire ou toute autre réalisation exemplaire. Des particuliers, des groupes ou des organismes peuvent être mis en nomination par des membres du Conseil municipal ou par le public. Il est décerné au début de chacune des réunions du Conseil municipal d’Ottawa.


le 22 février, 2012 - Aujourd’hui, le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Orléans, Bob Monette, ont décerné le prix de bâtisseur de la Ville à Madat Kara pour son travail bénévole exceptionnel et ses contributions à la collectivité à titre de bénévole et de collecteur de fonds pour La Popote roulante.

Lors de la tempête de verglas qui a touché l’est de l’Ontario en janvier1998, M.Kara a appris que certaines personnes âgées ou en convalescence ne pourraient avoir leurs repas quotidiens en raison des conditions météorologiques. Il a alors communiqué avec La Popote roulante pour offrir son aide. Depuis, il effectue la livraison de repas chaque vendredi, de 11h30 à 12h30.

La Popote roulante est un organisme à but non lucratif qui sert des repas à peu de frais aux personnes âgées et aux adultes ayant un handicap ou en convalescence. Chaque repas est complet d’un point de vue nutritionnel, et le service aide les personnes qui en bénéficient à garder leur autonomie et à rester en santé à la maison. Comme ils reçoivent la visite quotidienne d’un bénévole, les clients ont par le fait même l’occasion d’échanger avec un visiteur bienveillant.

M.Kara a rapidement constaté que les subventions gouvernementales ne suffisaient pas pour financer l’organisme: c’est pourquoi il a commencé à récolter des fonds en organisant plusieurs événements de grande envergure, qui ont grandement contribué au programme. Le premier événement qu’il a organisé, un encan silencieux et un dîner dansant, a permis d’amasser 13000$.

Au cours des dernières années, M.Kara et son équipe ont organisé de nombreux événements, dont un tournoi de golf, des croisières, des parties de hockey, des soupers gala et des danses sur le thème d’Elvis, et d’autres activités de financement. En 2010, 5000$ ont été amassés, et M.Kara a effectué plus de 500heures de bénévolat, pour un grand total de 4000heures. La Popote roulante a reconnu le travail de son équipe, la première à organiser des événements de grande envergure et à contribuer au succès du programme.

M.Kara est un modèle inspirant de persévérance, de créativité et de bienveillance. Il a reçu de nombreux prix et remerciements, et grâce à ses efforts, l’organisme a réussi à conserver des tarifs raisonnables et à maintenir la grande accessibilité des repas. Comme une grande proportion de clients a un revenu fixe, il s’agit d’un aspect important.

Le prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire est une distinction civile créée par le maire Watson qui vise à reconnaître un particulier, un groupe ou un organisme qui, par ses services bénévoles exceptionnels ou ses initiatives exemplaires, a fait preuve d’un engagement profond envers notre Ville afin d’en faire un meilleur endroit aujourd’hui et pour l’avenir. Le prix peut récompenser l’ensemble des réalisations, des actes de bonté remarquables, des activités de bienfaisance inspirantes, le développement d’une conscience communautaire ou toute autre réalisation exemplaire. Des particuliers, des groupes ou des organismes peuvent être mis en nomination par des membres du Conseil municipal ou par le public. Il est décerné au début de chacune des réunions du Conseil municipal d’Ottawa.


le 8 février, 2012 -  Aujourd’hui, le maire Jim Watson et la conseillère du quartier Somerset, Diane Holmes, ont décerné le prix de bâtisseur de la Ville à Jeremy Dias pour son travail bénévole exceptionnel et ses contributions à la collectivité.

Les inégalités sociales et politiques motivent Jeremy Dias à agir, et ce, depuis qu’il est tout jeune. C’est pour cette raison qu’il s’est engagé comme bénévole pour plusieurs organisations et organismes de bienfaisance. Ainsi, lorsqu’il fréquentait l’école secondaire, à Sault Ste. Marie en Ontario, Jeremy a fondé et dirigé de nombreux groupes, dont Stop Racism et Élèves ontariens contre l’ivresse au volant. Il a également mis en place et coordonné le premier regroupement de jeunes GLBTQ (gais, lesbiennes, bisexuels, transgenres, queer et en questionnement) de la région de Sault Ste. Marie.

Après avoir affirmé son identité sexuelle, Jeremy a dû faire face à la discrimination des élèves et des responsables de son école secondaire. Il a subi quotidiennement de l’intimidation, de la violence et d’autres formes d’agressions, tant de la part des autres élèves que des professeurs. À l’âge de 17 ans, il a entamé une poursuite contre son école et le conseil scolaire et a obtenu à 21 ans le deuxième règlement en matière de droits de la personne en importance au Canada.

Maintenant à l’Université d’Ottawa, Jeremy a utilisé le montant du règlement pour financer l’organisme Jer’s Vision : L’initiative canadienne des jeunes pour la diversité et son événement annuel, la Journée en rose. À cette occasion, les élèves sont invités à se présenter à l’école vêtus de rose pour sensibiliser les gens au problème de l’intimidation homophobe et transphobe. L’événement a connu un énorme succès en 2010 : plus de 7,2 millions de personnes ont porté du rose.

D’abord président du conseil de Jer’s Vision, Jeremy est actuellement le directeur bénévole de l’organisme et gère les finances tout en participant activement aux programmes, aux ateliers et aux activités quotidiennes. Jer’s Vision a débuté en tant que petit organisme de bienfaisance constitué de jeunes, et a créé une bourse d’études et un bureau de conférenciers. Le travail de Jer’s Vision au Canada est unique : il s’agit d’un des rares organismes dont les activités contre l’intimidation homophobe et transphobe s’adressent aux hétérosexuels et visent à transformer intimidateurs et témoins en alliés.

En cinq ans, ce petit organisme est devenu la troisième organisation GLBT en importance au Canada, et œuvre partout au pays et dans le monde pour offrir des ateliers et des conférences. Des bénévoles poursuivent le travail des conférenciers et continuent de guider les jeunes, les enseignants et les responsables des écoles pour créer des milieux plus sûrs et plus respectueux.

Les ateliers et conférences de Jer’s Vision joignent plus de 75 000 personnes, et l’organisme dispose d’un budget de 92 000 $. Jeremy a démontré une capacité remarquable à se remettre d’une expérience négative en mettant sur pied une organisation qui aide chaque jour des milliers de personnes et qui mobilise bénévoles, politiciens et célébrités.

En plus de son travail pour Jer’s Vision, Jeremy continue de faire du bénévolat pour bon nombre d’organismes, dont Aide-Logement, le Monument canadien pour les droits de la personne et l’International Imperial Court.

Le prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire est une distinction civile créée par le maire Watson qui vise à reconnaître un particulier, un groupe ou un organisme qui, par ses services bénévoles exceptionnels ou ses initiatives exemplaires, a fait preuve d’un engagement profond envers notre Ville afin d’en faire un meilleur endroit aujourd’hui et pour l’avenir. Le prix peut récompenser l’ensemble des réalisations, des actes de bonté remarquables, des activités de bienfaisance inspirantes, le développement d’une conscience communautaire ou toute autre réalisation exemplaire. Des particuliers, des groupes ou des organismes peuvent être mis en nomination par des membres du Conseil municipal ou par le public. Le prix de bâtisseur de la Ville est décerné au début de chacune des réunions du Conseil municipal d’Ottawa.


le 25 janvier, 2012 - Le maire Jim Watson, accompagné de Doug Thompson, conseiller du quartier Osgoode, a remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la ville à Kay Johnston pour son action bénévole et pour les nombreuses contributions qu’elle a apportées à la communauté.

Madame Johnston, qui a eu 80 ans en octobre, intervient en faveur des résidents depuis plus de 30 ans, faisant du bénévolat au Township of Osgoode Care Centre (centre de soins du canton d’Osgoode) et participant à tous les aspects de la collecte de fonds au Centre. Elle agit également comme bénévole pour le programme de soutien à domicile d’Osgoode, prenant des rendez-vous, répondant au téléphone et conduisant des patients à leur rendez-vous.

Parmi les autres organismes que Mme Johnston fait profiter de son énergie et de son dévouement, il convient de mentionner la Catholic Women’s League (ligue des femmes catholiques), dont elle est trésorière, et le conseil de sa paroisse, dont elle est administratrice. Elle est aussi présidente du club des aînés de Gloucester-Sud et membre du Comité consultatif du quartier d’Osgoode, mis sur pied par le conseiller Thompson.

Kay Johnston est membre de l’institut des femmes de Vernon depuis plus de 60 ans, elle siège au conseil de financement de l’hôpital de Winchester, elle fait partie du club de l’amitié de Greely, elle fait du bénévolat dans des soupes populaires durant les Fêtes, alors que pour Noël, elle prépare des boîtes destinées aux enfants dans le besoin. Dans ses rares temps libres, Kay aime bien jouer une partie de cribbage.

Le Prix de bâtisseur de la Ville est une distinction civile créée par le maire Watson qui vise à reconnaître un particulier, un groupe ou un organisme qui, par ses services bénévoles exceptionnels ou ses initiatives exemplaires, a fait preuve d’un engagement hors du commun à faire de notre ville un meilleur endroit aujourd’hui et pour l’avenir. Le Prix peut récompenser l’ensemble des réalisations, des actes de bonté remarquables, des activités de bienfaisance inspirantes, le développement d’une conscience communautaire ou d’autres réalisations exemplaires. Des particuliers, des groupes ou des organismes peuvent être mis en nomination par les membres du Conseil municipal ou par le public. Le prix est présenté au début de chaque réunion du Conseil municipal. 


le 14 décembre, 2011 - Aujourd'hui, le maire Jim Watson et la conseillère du quartier Gloucester-Southgate, Diane Deans, ont décerné le prix de bâtisseur de la Ville à Fran Squire pour son travail bénévole exceptionnel et ses contributions au sein de la communauté.

Mme Squire a été présidente du conseil d’administration de la Société Parkinson d’Ottawa pendant sept ans, et vice-présidente du conseil d'administration de la Société Parkinson Canada pendant six ans. Elle a également été rédactrice en chef du bulletin d’information sur le parkinson, publié de façon trimestrielle aux quatre coins du Canada. La Société Parkinson d’Ottawa aide les personnes atteintes de cette maladie à mieux comprendre leur situation et à gérer leurs activités quotidiennes.

Au cours des 10 dernières années, Mme Squire est parvenue à récolter à elle seule 26 200 $ dans le cadre de la Grande randonnée Parkinson d’Ottawa. Ces fonds ont permis d’aider plus de 100 000 Canadiens atteints de la maladie de Parkinson grâce à des formations, à des services de soutien, à des activités de sensibilisation et au financement de la recherche.

Le prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire est une distinction civile créée par le maire Watson qui vise à reconnaître un particulier, un groupe ou un organisme qui, par ses services bénévoles exceptionnels ou ses initiatives exemplaires, a fait preuve d’un engagement profond envers notre Ville afin d’en faire un meilleur endroit aujourd’hui et pour l’avenir. Le prix peut récompenser l’ensemble des réalisations, des actes de bonté remarquables, des activités de bienfaisance inspirantes, le développement d’une conscience communautaire ou toute autre réalisation exemplaire. Des particuliers, des groupes ou des organismes peuvent être mis en nomination par des membres du Conseil municipal ou par le public. Il est décerné au début de chacune des réunions du Conseil municipal d’Ottawa.


le 23 novembre, 2011 - Le maire Jim Watson, accompagné de Diane Holmes, conseillère du quartier Somerset, a remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la ville à John Higgins pour souligner les extraordinaires services bénévoles et contributions à la collectivité de ce dernier.

Au cours des 10 dernières années, M.Higgins a joué un rôle actif au sein du conseil des parents de l’Elgin Street Public School, à titre de trésorier et de coprésident. Il occupe actuellement le poste de président de la campagne de financement de cet établissement. Il est également entraîneur adjoint de l’équipe féminine de soccer de l’école, représentant de l’école au sein du comité d’examen des locaux de l’Ottawa Carleton District School Board, et trésorier de l’Ottawa Carleton Assembly of School Councils.

Tous les élèves de l’école profitent de l’énergie sans borne avec laquelle M.Higgins recueille des livres et des dons dans toute la ville. Cette énergie assure à la campagne de financement annuelle un formidable succès et fait en sorte que les élèves peuvent assister à de nombreux événements spéciaux et en organiser.


Le 9 novembre, 2011 - Aujourd’hui, le maire Jim Watson et le conseiller du quartier West Carleton-March, Eli El-Chantiry, ont décerné le prix de bâtisseur de la Ville à Phil Nguyen pour souligner son travail bénévole exceptionnel et ses contributions au sein de la collectivité.

Avec sa femme, Amelia, M.Nguyen a cofondé le programme primé Bully Busters, qu’il a animé auprès de plus de 1000enfants d’âge scolaire. Il a également amassé 4000$ pour des organismes à but non lucratif comme le Centre de ressources communautaires d’Ottawa ouest et Ottawa: l’Amie de la jeunesse. Le programme Bully Busters enseigne aux enfants et aux jeunes des compétences en matière d’affirmation de soi, de communication et d’arts martiaux, ce qui leur permet de faire face à l’intimidation et à d’autres conflits pouvant survenir à l’école avec assurance, et sans user de violence physique ou verbale.

En outre, M.Ngyuen soutient activement la formation en entrepreneuriat chez les jeunes. À ce titre, il a été le conférencier principal de la Canadian Junior Achievement Conference(Conférence canadienne sur les réalisations des jeunes) de 2006 tenue à Ottawa, laquelle a attiré plus de 175étudiants de partout dans le monde qui ont l’esprit d’entreprise et connaîtront certainement du succès. Il a également été le conférencier principal à l’occasion des Young Entrepreneurs Business Awards (Prix d’entreprise des jeunes entrepreneurs) en 2007, motivant plus de 300élèves entrepreneurs du secondaire à vaincre leurs peurs et à réaliser leurs rêves.

Au nombre de ses activités communautaires et de motivation, M.Nguyen a été membre, président, gouverneur de secteur, mentor et champion de concours au sein de l’organisme à but non lucratif Toastmasters International. Il a ainsi dirigé, motivé et encadré des centaines de personnes pour les aider à améliorer leurs aptitudes de communicateurs et de leaders.

Qui plus est, sa femme et lui ont animé des ateliers d’autodéfense, présentant aux élèves des écoles ainsi qu’aux éclaireurs et aux guides de la région, en plus des techniques d’autodéfense, des conseils de sécurité et des stratégies d’autonomisation. En 2006, il a également animé la Journée Mondiale de la Religion à Ottawa, un événement qui attire les adeptes de différentes confessions pour promouvoir l’unité des religions dans le monde.


Le 26 octobre, 2011 - Aujourd’hui, le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Rideau-Goulbourn, Scott Moffatt, ont décerné le prix de bâtisseur de la Ville à Coralie Lalonde pour souligner son travail bénévole exceptionnel dans la collectivité.

Passionnée par son désir d’épauler la prochaine génération d’entrepreneurs et de leaders du monde des affaires, madame Lalonde est cofondatrice, membre du conseil d’administration, ancienne présidente et organisatrice bénévole du Tech Venture Challenge. Cette compétition stimule l’esprit entrepreneurial des étudiants postsecondaires d’Ottawa et de l’est de l’Ontario en les encourageant à réaliser leurs idées et en leur fournissant du mentorat de PDG prospères et des occasions de réseautage avec des entreprises de la région.

Mme Lalonde a aussi travaillé comme bénévole pour divers programmes de jeunes entrepreneurs, dont Jeunes Entreprises, à Ottawa-Carleton (où elle a été présidente du conseil), Shad Valley, le Centre d’entrepreneuriat, OCRI, le Carleton Biz Camp, la Lemonade Stand Competition, Lead to Win, l’Université Carleton, l’Université d’Ottawa, le Collège Algonquin, TIE, le Venture Creations Group, l’Ottawa Network et Adventures in High Tech.

En plus de son engagement dans le domaine de l’entrepreneuriat, Mme Lalonde a été bénévole au sein de Bénévoles Ottawa pendant 11 ans, y siégeant notamment comme présidente du conseil, et cofondatrice de «S’ENGAGER!», un programme dont le but est d’inciter les chefs d’entreprise à s’engager dans leur collectivité. Elle a aussi été bénévole pour la Fondation communautaire d’Ottawa, où elle a siégé au conseil pendant cinq ans, et cofondatrice du Social Venture Challenge, conçu pour pousser les étudiants à se servir de leurs talents pour résoudre les problèmes de leur collectivité.

Défenseure passionnée des animaux, Mme Lalonde a également travaillé comme bénévole à la Société protectrice des animaux d’Ottawa-Carleton et campagniste pour la nouvelle installation, et a fait don de son temps au Ottawa-Carleton Wildlife Centre, à Paws for Life, à Trinity of Hope, à la SPCA de l’Ouest du Québec et à la Navan Animal Rescue Corporation.

Également dévouée aux soins de santé de bonne qualité dans sa collectivité, Mme Lalonde a travaillé comme bénévole et membre du conseil à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa et à la Société de recherche de l’Institut de cardiologie d’Ottawa, ainsi que comme conseillère bénévole pour FM-SFC Canada.


Le 12 octobre, 2011 - Le maire Jim Watson et Peter Hume, conseiller du quartier Alta Vista, ont aujourd’hui décerné le prix de bâtisseur de la Ville à Pierre Gauthier pour le dévouement dont il a fait preuve envers la communauté en travaillant à la gestion et à l’entretien de l’anneau de patinage de vitesse et du parc de patinage du parc Brewer au cours des sept dernières années et en veillant à leur bon fonctionnement.

Tous les ans, d’octobre à mars, M. Gauthier investit généreusement temps dans l’entretien de l’anneau de patinage de vitesse et des deux patinoires de hockey du parc Brewer. Il s’est par ailleurs assuré le soutien de l’association locale de hockey, des Pacers, du club de patinage de vitesse Concordes de Gloucester, de la Ville d’Ottawa et de bénévoles.

L’anneau du parc Brewer est le seul anneau de patinage de vitesse sur longue piste desservant l’Est et le Sud de l’Ontario qui respecte les normes de Patinage de vitesse Canada, ce qui lui permet d’accueillir les championnats provinciaux de patinage de vitesse de l’Ontario tous les deux ans. La crème des patineurs de vitesse canadiens, dont Kristina Groves, quatre fois médaillée olympique et retraitée depuis peu, et Léo Landry, originaire de Chelsea au Québec, y ont glissé leurs patins. Au cours de l’hiver 2010-2011 seulement, 75% des patineurs de vitesse représentant l’Ontario aux Jeux d’hiver du Canada à Halifax venaient d’Ottawa et s’étaient entraînés sur l’anneau du parc Brewer.


Le 28 septembre, 2011 -  Le maire Jim Watson, accompagné de Mathieu Fleury, conseiller du quartier Rideau-Vanier, a décerné aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Ruweida Shire, pour ses activités bénévoles et altruistes menées à Ottawa.

Madame Shire a fondé le Club des devoirs de Strathcona Heights, constitué au départ que de deux participants. Grâce au succès de son projet au fil des années, elle est parvenue à accroître à plus de 150 le nombre d’élèves inscrits.

Installé au Centre de santé communautaire de la Côte-de-Sable, le Club des devoirs de Strathcona Heights propose aux élèves de la 1re à la 12e année un programme de soutien scolaire après les classes, tout au long de l’année et en journée pendant l’été. Le Club, qui leur offre gratuitement de l’aide aux études ainsi qu’un service de tutorat et de mentorat, est un outil essentiel pour les jeunes de notre collectivité.

La majorité des participants habitent Strathcona Heights, où l’on trouve la plus forte concentration de logements communautaires d’Ottawa. Le programme vise à éduquer les élèves et à leur offrir des activités sûres et amusantes, afin de lutter contre les influences sociétales négatives, en créant un havre de paix où les jeunes peuvent interagir avec leurs pairs et leurs modèles d’identification. Ce programme est entièrement mené par des bénévoles et les élèves comptent sur le soutien généreux d’intervenants comme madame Shire.


Le 14 septembre, 2011 - Le maire Jim Watson, accompagné de Peter Hume, conseiller du quartier Alta Vista, a remis aujourd’hui un Prix du bâtisseur de la Ville à Maurice Bilodeau pour son bénévolat et pour le caractère altruiste de la contribution qu’il a apportée à la ville d’Ottawa.

Maintenant âgé de 85 ans et ayant combattu en Europe au cours de la Seconde Guerre mondiale, Maurice est retourné en Hollande en 1995 afin de rendre hommage aux milliers de jeunes soldats canadiens qui ne sont pas rentrés au pays. Il a été étonné du vif intérêt qu’un grand nombre d’élèves hollandais ont manifesté pour la Seconde Guerre mondiale. Après qu’il leur eut parlé de la vie en 1944, ils lui ont remis une affiche géante portant le mot «Merci».

Une idée a alors germé dans l’esprit de Maurice et à son retour à Ottawa, il a communiqué avec quelques enseignants des écoles de la région pour leur offrir de rendre visite à des clases afin d’aider les élèves à comprendre les difficultés que doivent affronter les soldats et les horreurs de la guerre. Il a depuis visité de nombreuses écoles et contribué à renseigner les élèves, grâce à ses comptes rendus honnêtes et personnels de la vie au front.

Deux jours par semaine, Maurice fait aussi du bénévolat au Centre de santé Perley-Rideau pour anciens combattants, situé sur le chemin Russell, dans le quartier Alta Vista. Il accompagne et aide les résidents et partage patiemment ses expériences avec eux. En 2006, la gouverneure générale Michaëlle Jean lui a remis le Prix du gouverneur général pour l’entraide.


Le 25 août, 2011 - Le maire Jim Watson a remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Lionel Laurin d’Orléans pour son dévouement et sa contribution aux nombreuses activités bénévoles communautaires au cours des dernières années.

Depuis les années soixante, Lionel Laurin a consacré ses efforts bénévoles à l’appui de nombreuses causes au sein de la communauté. Il a travaillé avec CFRA et les écoles locales pour sensibiliser la population sur le sujet de l’alphabétisation et appuyer la mise en place de bibliothèques dans le nord.

Il a participé à des collectes de fonds pour la recherche sur le cancer du côlon et pour les scouts locaux. M.Laurin a offert des dons en appui au Concours de labourage international de Navan et a collaboré à l’organisation de la collecte de fonds de la Fondation des maladies du cœur avec la Légion locale contribuant ainsi à amasser près de 10000$. M.Laurin a également été actif au sein de l’église Divine Infant et aidé à amasser des fonds afin de venir en aide aux mères monoparentales. Il aura tout fait pour favoriser le développement et assurer la croissance continue du Jardin communautaire d’Orléans.

M.Laurin est le propriétaire du très fructueux Orléans Ace Body Shop. Son engagement et son dévouement communautaires correspondent vraiment à la définition du philanthrope et sont une preuve de son désir d’aider à améliorer sa communauté pour le bien de tous.


Le 13 juillet, 2011 - Le maire Jim Watson a remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Daniel Richer, crieur public, pour son dévouement et pour le soutien qu’il a apporté à un grand nombre de nobles causes dans notre ville au fil des ans.

Depuis 1981, M. Richer représente fièrement les deux côtés de la région de la capitale nationale. Il a été le héraut provincial de l’Ontario de 1984 à 1993. Il a élevé son art au rang de science et donné des ateliers sur les techniques de respiration et de projection, il a formé des crieurs publics pour d’autres collectivités et il a acquis une réputation internationale.

M. Richer a travaillé au Canada, aux États-Unis et ailleurs dans le monde, et il a remporté plusieurs championnats nord-américains et internationaux de crieurs publics. Il a prononcé des proclamations dans plus de 20 langues lors d’événements des plus variés allant de soirées données par des ambassadeurs à des concerts rock.


Le 22 juin, 2011 - Le maire JimWatson et le conseiller du quartier Beacon Hill-Cyrville Tim Tierney ont remis aujourd’hui le prix de bâtisseur de la Ville à Mohamed Sofa, lors de la réunion du Conseil municipal.

M.Sofa est un militant et un bâtisseur du milieu communautaire respecté dont l’engagement a eu des effets positifs importants dans son voisinage; en effet, il est à l’écoute des besoins, et il cherche toujours à apporter des solutions positives. Excellent modèle pour les jeunes de l’ouest d’Ottawa, il a commencé tout jeune à faire du bénévolat et à venir en aide aux adolescents de son quartier. Il a également contribué à créer et à mettre en œuvre des clubs des devoirs, des équipes de soccer, des ligues de basketball, des soirées sportives et des célébrations pour les jeunes et d’autres membres de la collectivité.

Il est également un des fondateurs de la Young Somali Professionals of North America-Ottawa Branch (YSPNA-OB) dont la mission est d’offrir des possibilités de perfectionnement professionnel et de réseautage pour les professionnels somaliens. Cet organisme vise également à mettre sur pied des projets de mise en valeur à l’intention des milieux sociaux et des affaires et voit à la défense des intérêts des professionnels somaliens dans la région d’Ottawa.

De plus, M.Sofa a participé à la formation en 2003 de la ligue de basket-ball des jeunes Somaliens, et il en est actuellement le président. Cette ligue est un organisme à but non lucratif qui vise à offrir un lieu de rencontre abordable pour venir en aide aux adolescents et aux jeunes adultes, plus particulièrement à ceux qui sont considérés comme à risque, pour qu’ils puissent développer des compétences sociales, en leadership et au basketball et améliorer leur confiance en eux. La ligue sert plus de 200 jeunes partout dans la ville.

Mohamed Sofa est aussi membre du conseil d’administration de la Maison communautaire Britannia Woods et du Centre catholique pour immigrants. Il agit à titre d’intervenant communautaire auprès des jeunes du Centre de santé communautaire Pinecrest-Queensway et a soutenu la création du Somali Youth Support Project dans l’ouest d’Ottawa. Il a joué un rôle prépondérant dans le dialogue entre jeunes et parents en établissant des relations positives et des liens de confiance.


Le 8 juin, 2011 - Aujourd’hui, le maire Jim Watson et le conseiller de Kanata-Sud, Allan Hubley, ont présenté le Prix de bâtisseur de la Ville à M.John Gooch au cours de la réunion du Conseil municipal.

M.Gooch, âgé de 86ans, a servi dans l’armée britannique de 1942à1947. Il a émigré au Canada en 1957, est déménagé à Kanata en 1966 et est très engagé dans les activités bénévoles depuis plusieurs décennies. En tant que membre actif de la filiale no638 de la Légion royale canadienne à Kanata, John était responsable de la collecte de fonds de même que de la construction et du dévoilement du cénotaphe de Kanata qui a été terminé en 1998. Par la suite, il a pris les arrangements nécessaires en vue du don de 20arbres qui sont tous accompagnés d’une plaque commémorative, d’une pierre centrale, d’un mât de drapeau et d’une plaque commémorative pour le cénotaphe.

John continue son engagement dans la Campagne du coquelicot annuelle et en 2001, il a participé activement à la recherche de noms pour les parcs communautaires de Kanata. Sa recherche a contribué à la décision de donner à neuf parcs le nom d’anciens combattants canadiens qui ont servi à l’étranger, notamment cinq récipiendaires de la Croix de Victoria.

John a reçu le Prix du bénévolat (Volunteer award) de Kanata, une récompense de bénévole de groupe confessionnel et le 1998 Mentor Award de la Ville de Kanata. Il est également légionnaire, membre à vie du club Kiwanis, un récipiendaire de la Médaille du Jubilé de la Reine de même que de la Mention élogieuse du ministre des Anciens Combattants et de l’insigne décernés par la gouverneure générale en 2006.


Le 25 mai, 2011 - Le maire Jim Watson a décerné le prix de bâtisseur de la Ville à Mme Linda Graupner, une bénévole dévouée travaillant pour l’association Grands Frères Grandes Sœurs d’Ottawa.

Au cours des dix dernières années, Mme Graupner a été jumelée à deux «petites sœurs».

Sa contribution remonte à sa participation au comité du programme et, plus récemment, au programme de Paniers de Noël et aux activités de collecte de fonds de l’organisme. Par ailleurs, elle travaille actuellement dans le cadre d’un programme qui permettra de fournir des vélos et des casques protecteurs à des «petits frères» et «petites sœurs» qui n’ont pas les moyens d’en acheter.

La remise du prix à un bénévole de Grands Frères Grandes Sœurs d’Ottawa coïncide avec le programme Visite des Petits au Conseil, qui vise à jumeler chaque membre du Conseil avec un «petit» qui participe au programme Grands Frères Grandes Sœurs.


Le 11 mai, 2011 - Le maire Jim Watson a remis aujourd’hui un prix de bâtisseur de la Ville aux employés du restaurant Lone Star Texas Grill, situé au coin du chemin Baseline et de l’avenue Fisher, pour une fête surprise qu’ils ont organisée pour un jeune survivant du cancer.

Accompagné du conseiller de quartier Keith Egli, le maire Watson a remis un certificat encadré à Darin Aughey, directeur général du Lone Star Texas Grill, et à Chris Stearns, un serveur du restaurant.

À l’initiative de M. Stearns et avec l’appui de la direction, le personnel du restaurant Lone Star a organisé en octobre dernier une fête surprise pour l’anniversaire de Jacob Randell, qui a appris en novembre 2008, à l’âge de cinq ans, qu’il était atteint d’une forme rare de cancer du cerveau.

Jacob s’était rendu au restaurant un mois plus tôt, en septembre 2010, avec sa mère, Mme Liliane Hajjar, pour souligner son retour au travail après une absence de deux ans, pendant le traitement du garçon. M. Stearns a été impressionné par le combat héroïque que mène Jacob, et lorsque ce dernier a fait savoir qu’il désirait que sa fête d’anniversaire se déroule au restaurant, M. Stearns y a organisé une fête surprise en octobre.


Le 27 avril, 2011 - Le maire Jim Watson a remis son Prix de bâtisseur de la Ville à Michaela Noffke aujourd'hui.

Le maire Watson et le conseiller du quartier Stittsville, Shad Qadri, ont présenté le certificat encadré à Michaela Noffke.

Michaela est une professeure de danse dévouée et accomplie qui a déjà gagné des prix de leadership à 16ans. Elle est sur le point de terminer ses études en sociologie et histoire de l'art à l'Université de Carleton, où elle est preneuse de notes bénévole et fournit des notes détaillées à des collègues handicapés. Michaela participe aussi au programme Volunteers in Education (Bénévoles en éducation) du Centre de recherche et d'innovation d'Ottawa et lit pour des élèves de première année de l'école publique de Stittsville. Elle fait aussi du bénévolat au Club Glee de la Goulbourn Middle School, où elle enseigne le chant, la danse et le travail d'équipe à 40jeunes et les aide tous, peu importe leur talent.


Le 13 avril, 2011 - Le maire Jim Watson a remis aujourd’hui son prix de bâtisseur de la Ville au Comité de promotion de Navan au titre de Kraft Hockeyville 2011.

Le maire Watson et le conseiller du quartier Cumberland Stephen Blais ont remis des certificats encadrés aux coprésidents Barry Irvine et Lyne Proulx ainsi qu’aux coordonnateurs des événements Stan Kowala et Bob Presland.

Le Comité de promotion de Navan au titre de Kraft Hockeyville a relevé le défi de faire valoir la candidature du village de Navan au concours Kraft Hockeyville 2011, y voyant un moyen précieux de bâtir la communauté.

Des personnes de tous âges ont uni leurs efforts dans la poursuite d’un objectif commun et ont ainsi fait des connaissances, noué ou renoué des amitiés et travaillé ensemble dans le cadre d’un projet positif et amusant pour le bien de tous. L’esprit, la fierté et la cohésion de la communauté en ont été grandement renforcés.

L’opération a également profité à des organismes de bienfaisance locaux, car des dons ont été consentis à la Banque d’alimentation du Centre de ressources de Cumberland et au CHEO, ainsi qu’à un membre de la collectivité ayant des besoins spéciaux.


Le 10 mars, 2011 - Le maire Jim Watson a remis aujourd’hui son Prix du bâtisseur de la Ville à CTV Ottawa et a proclamé le samedi 12 mars 2011 Journée de CTV Ottawa, pour souligner le 50eanniversaire de la présence de CTV dans la capitale nationale.

Il y a 50 ans ce samedi, les résidents d’Ottawa captaient pour la première fois CJOH-TV chez eux et, depuis lors, la station joue un rôle essentiel dans l’essor et le développement d’Ottawa et de la vallée. CJOH, aujourd’hui CTV Ottawa, s’est affirmé comme bâtisseur communautaire engagé en organisant d’innombrables téléthons et autres projets partisans, ou encore en parrainant de nombreuses causes communautaires importantes.

En reconnaissance de ce demi-siècle d’engagement communautaire, le maire Watson a remis son Prix du bâtisseur de la Ville à Max Keeping, qui l’a accepté au nom de CTV Ottawa.

Monsieur Keeping, présentateur de nouvelles de longue date sur les ondes de CJOH-TV et CTV Ottawa, est aujourd’hui ambassadeur communautaire pour CTV Ottawa. Pendant plus de 30 ans, il a été le visage et la voix des bulletins de nouvelles. Il s’est consacré à des centaines de causes communautaires et projets de collecte de fonds, et a joué le rôle de mentor auprès d’une génération entière de jeunes journalistes.

En honorant de la sorte CTV Ottawa, le maire Watson a noté la longue liste d’émissions de télévision produites au fil des années dans les studios du chemin Merivale : Willy and Floyd, The Amazing Kreskin, Wok with Yan, You Can’t Do That On Television, Regional Contact, Family Brown, Home Grown Café, etc.

Le maire a fait part de la proclamation du 12 mars 2011comme étant la Journée de CTV Ottawa à monsieur Louis Douville, vice-président et directeur général de CTV Ottawa, et aux présentateurs Carol Anne Meehan et Graham Richardson.


Le 23 février, 2011 - Aujourd’hui, le maire Jim Watson a décerné un prix de bâtisseur de la Ville à Elizabeth Gravelle, qui travaille comme bénévole à l’association communautaire de Crystal Beach/Lakeview depuis 31 ans.

En septembre dernier, la Ville d’Ottawa a nommé en l’honneur d’Elizabeth Gravelle une salle de la Maison Maki, située sur la promenade Leeming, pour reconnaître ses nombreuses années de dévouement à la communauté.


Le 9 février, 2011 - Le maire Jim Watson a remis, aujourd’hui, le tout premier Prix bâtisseur de la Ville à Mme Betty Giffin, de Barrhaven, fondatrice de Victoria’s Quilts Canada, une organisation bénévole sans but lucratif qui confectionne et offre de magnifiques courtepointes à des patients qui luttent contre le cancer.

Chaque année, Victoria’s Quilts Canada organise un marathon dans le cadre duquel chaque participante s’emploie à confectionner une courtepointe. Les pièces ainsi réalisées aident à embellir et réchauffer le quotidien de patients aux prises avec le cancer. Pour obtenir plus d’information, pour trouver un groupe dans votre secteur, pour offrir vos services bénévoles, ou encore pour faire don de tissus et de fournitures de couture, rendez-vous àwww.victoriasquiltscanada.com.