• Chœur de Police d’Ottawa reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Ottawa – Le maire Jim Watson, le conseiller du quartier West Carleton–March Eli El-Chantiry et la conseillère du quartier Somerset Catherine McKenney ont remis aujourd’hui, lors de la réunion du Conseil municipal, le Prix de bâtisseur de la Ville au Chœur de la Police d’Ottawa pour sa contribution à la communauté depuis 1972, notamment pour son effort de valorisation de l’image du Service de police d’Ottawa par le chant.

    C’est Barbara Duggan, directrice du chœur, qui a accepté le prix au nom de ses 43 membres, qui chantent en harmonie à quatre parties, tandis que Geoffrey Linklater, directeur musical, s’est adressé à l’assistance, avant que le chœur n’entame « Go Now in Peace ».

    Le Chœur de la Police d’Ottawa est une idée de l’ancien chef de police Leo Séguin; fondé en 1972, il ne comprenait à l’époque que des policiers masculins en service, sous la direction de Craig Davidson, un professeur de musique d’une école d’Ottawa. Le chœur a été formé dans l’objectif d’encourager les hommes des forces policières à apprendre à mieux se connaître dans un contexte moins formel ainsi que de valoriser l’image de la police par le chant. En 1991, il a été ouvert aux femmes, aux employés civils et au grand public.

    Cette année, le chœur célèbre ses 45 ans de chant pour la collectivité en appui au Service de police d’Ottawa. Trois des ténors qui font partie du groupe depuis sa création, Wayne Barry, Paul Rochon et Jean Roger, chantent encore aujourd’hui dans le chœur, lequel offre chaque année depuis 1978 une prestation lors du service commémoratif national des policiers et agents de la paix.

    Chaque année, en septembre, le chœur a l’honneur de se tenir sur les marches de la Colline du Parlement avec d’autres chœurs policiers des quatre coins du pays pour saluer le sacrifice des agents décédés dans l’exercice de leurs fonctions lors du service commémoratif national; il se produit également à l’occasion du service commémoratif annuel organisé en mai au parc Queens de Toronto pour les policiers et agents de la paix morts en service.