• Lee Ann Napiorkowski reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

     

    Ottawa – L’engagement de Lee Ann Napiorkowski en tant qu’entraîneuse bénévole va plus loin que le seul fait d’encourager une attitude gagnante chez ses joueurs. Elle leur inculque les valeurs clés de loyauté, d’équité et de respect envers leurs coéquipiers et leur communauté. Le maire Jim Watson et le conseiller Riley Brockington ont reconnu son engagement et son dévouement en lui présentant le Prix de bâtisseur de la Ville lors de la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui.

    L’influence du respect, de l’inclusion et du travail d’équipe chez Lee Ann Napiorkowski découle de son travail à titre d’enseignante coordonnatrice à l’inclusion à l’école secondaire catholique St. Peter, qui se concentre sur l’inclusion des élèves dans le besoin dans tous les aspects de la vie à l’école secondaire.

    À l’école secondaire St. Peter, Lee Ann Napiorkowski fait profiter l’équipe de rugby des garçons (cycle supérieur) de ses compétences en leadership en tant qu’entraîneuse-chef. En inculquant à ses joueurs des valeurs fondamentales et gagnantes, elle leur a permis de remporter plusieurs championnats municipaux et a favorisé leur participation à des collectes de fonds et des événements de charité.

    En plus d’être présente sur la scène du sport scolaire, Lee Ann est également entraîneuse-chef bénévole du club de rugby football Beavers-Banshees d’Ottawa et d’autres équipes provinciales et régionales, y compris l’équipe masculine de l’Université Carleton.

    Sa passion et son engagement envers l’inclusion et le respect l’ont également menée à établir un programme d’ambassadeurs qui permet de mieux relier les clubs de rugby Beavers et Banshee avec les joueurs juniors, afin de s’assurer qu’aucun joueur n’est jamais laissé pour compte. Lee Ann a recueilli des fonds pour des joueurs en difficulté financière qui ne pouvaient pas se permettre de payer les frais d’inscription et l’achat d’équipement. Elle a même aidé à recueillir des fonds pour un joueur qui s’était qualifié pour le Championnat de l’Est de l’Ontario, mais qui ne pouvait pas se permettre l’inscription, l’équipement et les frais de voyage.

    Toujours prête à donner un coup de main, Lee Ann a accepté d’aider la famille d’un élève de St. Peter, décédé tragiquement, à établir une bourse commémorative au nom de leur fils. Grâce à son dévouement, la bourse commémorative John Kelly et un tournoi de rugby à son nom demeurent un hommage vivant à leur fils et aident d’autres élèves à réaliser leurs rêves de jouer au rugby suite à la graduation.