• Le Sommet sur l’éducation et l’économie favorise une collaboration accrue entre les leaders gouvernementaux et les chefs de file des milieux de l’éducation et des affaires

    Le Sommet sur l’éducation et l’économie, qui s’est tenu aujourd’hui à l’hôtel de ville d’Ottawa, a jeté des bases solides pour une collaboration locale à long terme entre les conseils scolaires, les établissements d’enseignement postsecondaire, les gouvernements et les partenaires du secteur privé, les ONG et les étudiants. L’objectif : créer plus d’occasions d’emplois pour nos étudiants et accroître la prospérité économique à long terme de la Ville en multipliant les entreprises en démarrage et les emplois à Ottawa.

    « Le Sommet sur l’éducation et l’économie n’était que le début de la conversation que doivent avoir les principaux partenaires des secteurs de l’éducation et de l’économie, a déclaré le maire Jim Watson. Cette approche axée sur la collaboration en matière d’éducation fait d’Ottawa un endroit encore plus attrayant pour étudier et poursuivre une carrière, un endroit qui offre aux étudiants plus d’occasions d’emploi et où ceux-ci peuvent acquérir les compétences exigées de la main‑d’œuvre d’aujourd’hui. »

    Plus de 250 étudiants et intervenants ont participé à ce sommet d’une journée. Plusieurs personnalités ont donné une allocution, notamment Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, le maire Watson, le conseiller Riley Brockington, président du Sommet, et M. Jonathan Lister, vice-président des solutions de vente pour les Amériques et responsable du Canada à LinkedIn.

    « Le Sommet a confirmé l’engagement de tous nos principaux partenaires à offrir aux étudiants des occasions d’acquérir les compétences et l’expérience dont ils auront besoin pour exceller lorsqu’ils entreront sur le marché du travail local, a déclaré le conseiller Brockington. Ainsi, les étudiants profiteront d’un meilleur accès aux formations, aux stages et aux possibilités d’emploi après leurs études, et notre Ville pourra tirer profit d’une main‑d’œuvre innovante et entreprenante. »

    « Notre objectif est de créer des occasions de prospérité économique pour l’ensemble de la population active, explique M. Lister. Plus de 60 % de celle-ci est sur LinkedIn. Nous disposons donc d’une mine de renseignements sur le marché du travail national et local. Nous sommes fiers de nous associer à la Ville d’Ottawa pour favoriser une plus grande collaboration entre les employeurs et les éducateurs. »

    Pendant la journée, les participants au Sommet ont assisté à des discussions d’atelier sur des sujets tels que l’attraction et la rétention des étudiants, l’apprentissage intégré au travail, l’entrepreneuriat et le cheminement vers l’emploi.

    Les ateliers du Sommet étaient animés par des chefs de file des milieux de l’éducation et des affaires, notamment :

    • Jaswinder Kaur, Ph. D., directrice, Inde et marchés émergents, Kivuto Solutions Inc.;
    • Scott Bowman, directeur, Relations avec le gouvernement, Futurpreneur;
    • Ritch Dusome, président-directeur général, Centre of Excellence in Next Generation Networks;
    • Kathy McKinley, présidente-directrice générale, Réseau d’Ottawa pour l’éducation;
    • Malcolm Butler, Ph. D., doyen de la faculté des sciences, Université Carleton;
    • David Ritonja, vice-président, Unité opérationnelle d’accès aux services à large bande en Amérique du Nord, Nokia Networks;
    • Bruce Lazenby, responsable de la prospection, The Regional Group;
    • Christine Donoghue, présidente par intérim, Commission de la fonction publique du Canada.

    Le Sommet a renforcé certains éléments fondamentaux de la stratégie de développement économique de la Ville, qui vise à favoriser la croissance et la résilience économiques :

    • Attirer à Ottawa des étudiants et des personnes talentueuses du Canada et du monde entier;
    • Inciter les personnes talentueuses à rester à Ottawa;
    • Attirer des entreprises et des investissements financiers;
    • Aider et soutenir l’entrepreneuriat et les petites entreprises.
  • Le premier Gala du maire pour les arts a permis de recueillir 75 000 $ pour le Projet d’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa et de réaménagement de la Cour des arts

    Ottawa – Le premier Gala du maire pour les arts a connu un vif succès le 15 octobre dernier, à l’Édifice de l’horticulture du parc Lansdowne.

    Grâce aux généreux commanditaires, aux dons et à la vente de billets, le premier Gala du maire pour les arts a permis d’amasser 75 000 $. Ces recettes seront versées directement au projet d’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa et de réaménagement de la Cour des arts.

    « L’année prochaine, notre communauté artistique riche, dynamique et diversifiée aura une nouvelle demeure dans le carrefour des arts par excellence de la ville : la Galerie d’art d’Ottawa et la Cour des arts nouvellement rénovées et agrandies, confirme le maire Jim Watson. Les bénéficiaires du Gala, le Conseil des arts d’Ottawa et la Galerie d’art d’Ottawa, travaillent avec diligence pour assurer la croissance et appuyer le développement professionnel de notre communauté artistique. C’est la raison pour laquelle ce Gala et l’appui offert aux arts sont si importants : en investissant dans les arts, nous investissons dans notre ville. »

    Il y a eu 260 invités qui ont assisté à ce Gala à guichet fermé et qui ont pu assister aux présentations mémorables de la pianiste de renommée internationale Angela Hewitt, de l’Orchestre symphonique d’Ottawa, des Aboriginal Experience Dance Troupe and Bear Nation Singers, du Centre de danse contemporaine, du Fresh Meat Theatre, de The Yips et du groupe entraînant Swing.

    La Galerie d’art d’Ottawa a exposé des œuvres provenant de sa vaste collection, et les partenaires locaux de la Cour des arts, ArtEngine, Saw Vidéo et la Galerie Saw, ont apporté une touche moderne, rafraîchissante et technologique à la mode et aux arts visuels.

    Les arts culinaires ont également été fièrement représentés. Les invités ont pu savourer des créations délicieuses d’un impressionnant menu élaboré exclusivement pour le Gala, grâce à la collaboration des chefs de The WhalesboneAtelierBeckta et Thyme and Again.

    « Chaque municipalité a de nombreuses priorités, mais les grandes villes vous le diront, la culture est l’un des piliers principaux, et Ottawa ne fait pas exception. Au nom de la Galerie d’art d’Ottawa, nous remercions le maire Jim Watson pour ce soutien inspirant qu’il offre aux arts dans notre ville et pour son leadership dans le projet d’agrandissement de la GAO et de réaménagement de la Cour des arts », déclare Alexandra Badzak, directrice et chef de la direction de la Galerie d’art d’Ottawa.

    « Nous sommes ravis d’avoir eu le soutien indéfectible du maire Watson pour l’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa et le réaménagement de la Cour des arts, déclare Peter Honeywell, directeur exécutif du Conseil des arts d’Ottawa. Les recettes de ce Gala inaugural contribueront à améliorer les locaux d’arts au profit de milliers de visiteurs pour des décennies à venir. »

    Le maire Jim Watson tient à remercier les commanditaires de niveau Platine, le Centre Rideau CF et la Zone d’amélioration commerciale du centre-ville Rideau , ainsi que les commanditaires de niveau Or, le Groupe Germain et Rideau Transit Group, qui se sont montrés à la hauteur en offrant leur soutien non seulement à la communauté artistique, mais également à la grande communauté d’Ottawa.

    Cliquez ici pour voir les photos de la soirée.

  • Louise Staranczak et Frances Kane reçoivent le Prix de bâtisseur de la Ville

    Le 12 octobre 2016 – Le maire Jim Watson et Michael Qaqish, conseiller du quartier Gloucester-Sud-Nepean ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Louise Staranczak et à Frances Kane aujourd’hui, lors de la réunion du Conseil municipal.

    Au cours des quatre dernières années, Madame Staranczak et Madame Kane ont été le moteur des efforts de remise à neuf des jardins qui entourent le foyer de soins de longue durée Carleton Lodge, apportant ainsi une paix et une beauté immenses à cette installation. Grâce à leur travail acharné, ces jardins impeccables débordant de couleur et de vie sont une source d’inspiration pour tous ceux qui s’y promènent.

    Rien que cette année, elles ont officiellement consacré ensemble plus de 700 heures à embellir ces jardins, mais, au foyer, ce n’est un secret pour personne qu’elles y ont passé bien plus de temps que cela. Les deux femmes sont aussi connues pour l’humilité dont elles font preuve au sujet de leur travail, pour lequel elles ne recherchent ni louanges ni remerciements.

    Madame Staranczak et Madame Kane ont joué un rôle essentiel dans la reconstruction totale de la volière à l’entrée principale du foyer; elles ont aussi ajouté un jardin à l’entrée, près des jardins des rampes d’accès, et complètement refait une cour et le potager. En plus de s’occuper chaque jour de l’aménagement paysager, elles supervisent et encadrent un groupe de jardiniers bénévoles comptant des personnes de tous âges, de l’adolescence au troisième âge.

    Ces deux femmes extraordinaires ne se reposent pas pendant l’hiver, elles en profitent pour multiplier des plantes et entretenir les nombreuses plantes d’intérieur. Elles procurent réellement de la joie aux résidents, au personnel et aux visiteurs de la Carleton Lodge, et ce, à longueur d’année.

     

     

  • Financement du gouvernement pour appuyer l’amélioration de l’état de la rivière des Outaouais

    Ottawa (Ontario) — Les investissements dans les infrastructures sont essentiels à la création d’emplois, au renforcement de la classe moyenne et à l’édification de collectivités plus inclusives et plus saines où les familles peuvent travailler, apprendre et se divertir. Le projet de tunnel de captage des eaux usées mixtes favorisera la protection de l’environnement et la prévention des inondations, en plus de permettre aux familles canadiennes de la classe moyenne de profiter de la rivière des Outaouais, qui sera plus propre et plus saine, pour pratiquer des activités récréatives comme la natation et le kayak.

    Aujourd’hui, l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et députée d’Ottawa-Centre, au nom de l’honorable Amarjeet Sohi, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Bob Chiarelli, ministre de l’Infrastructure de l’Ontario et député provincial d’Ottawa-Ouest–Nepean, et Jim Watson, maire d’Ottawa, ont annoncé un financement de plus de 232 millions de dollars des gouvernements pour le projet de tunnel de captage des eaux usées mixtes. L’honorable Andrew Leslie, whip en chef du gouvernement et député d’Orléans, a également participé à l’annonce.

    Le projet comprendra la construction de deux tunnels : un tunnel est-ouest au centre-ville, entre les plaines LeBreton et le parc New Edinburgh; et un tunnel nord-sud le long de la rue Kent, entre la rue Catherine et les infrastructures existantes situées derrière la Cour Suprême. Ce projet permettra de réduire considérablement la fréquence des débordements des égouts dans la rivière des Outaouais en cas de tempête, de réduire les risques d’inondation des sous-sols dans les secteurs les moins élevés dans le quartier Glebe/O’Connor, en plus d’accroître la souplesse opérationnelle des grands égouts collecteurs et d’assurer la redondance. Après les épisodes de pluie, les eaux pluviales seront traitées et déversées de manière sécuritaire dans la rivière des Outaouais.

    Les travaux de construction ont déjà commencé dans le cadre du projet de tunnel de captage des eaux usées mixtes, qui constitue l’élément le plus important du Plan d’action de la rivière des Outaouais (PARO), et qui vise à assurer la durabilité de la rivière des Outaouais à l’avenir. L’investissement d’aujourd’hui démontre un engagement clair pour ce qui est d’investir dans des projets d’infrastructures locales afin d’offrir aux Canadiens un environnement sain et des services publics fiables pour les années à venir.

    Les gouvernements du Canada et de l’Ontario allouent chacun 62,09 millions de dollars. De plus, la Ville d’Ottawa s’est engagée à verser 107 millions de dollars.

    Citations

    « Le gouvernement du Canada est déterminé à investir dans les infrastructures qui appuieront l’assainissement de l’environnement, la création d’emplois et le renforcement de la classe moyenne, tout en répondant plus efficacement aux besoins des Canadiens. Le projet de tunnel de captage des eaux usées mixtes contribuera à la protection de l’environnement et à la réduction des inondations dans les sous-sols, tout en permettant aux familles canadiennes de la classe moyenne de profiter d’activités récréatives sur la rivière des Outaouais, qui sera plus propre et plus saine. »
    L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et députée d’Ottawa-Centre, au nom de l’honorable Amarjeet Sohi, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités

    « Notre gouvernement s’est engagé à renforcer l’Ontario tout en s’assurant que nos collectivités peuvent prospérer aujourd’hui et pour les générations à venir. Ce projet rendra la rivière des Outaouais plus sécuritaire et plus saine, améliorera la durabilité environnementale de la collectivité environnante et générera des activités économiques dans la région d’Ottawa, et ce, tout en créant des emplois locaux. »
    L’honorable Bob Chiarelli, ministre de l’Infrastructure de l’Ontario et député provincial d’Ottawa-Ouest–Nepean

    « Le projet de tunnel de captage des eaux usées mixtes est l’un des projets les plus importants dans le cadre du Plan d’action de la rivière des Outaouais, qui constitue la feuille de route de la Ville d’Ottawa pour la protection de la santé et de la vitalité de la rivière des Outaouais, pour les générations actuelles et futures. Le financement fédéral et provincial versé pour ce projet constitue un vote de confiance envers l’engagement de notre conseil municipal pour ce qui est de protéger notre environnement local, y compris l’une de nos ressources les plus précieuses : notre eau. »
    Jim Watson, maire d’Ottawa

    Les faits en bref

    • Le tunnel de captage des eaux usées mixtes pourra emmagasiner jusqu’à 43 000 m3 des rejets d’eaux usées en temps de pluie importante : c’est l’équivalent d’environ 18 piscines olympiques.
    • En février 2010, le conseil de la Ville d’Ottawa a approuvé le Plan d’action pour la rivière des Outaouais (PARO), qui comprend 17 projets visant à améliorer l’état de la rivière des Outaouais. Le PARO est financé en partie par le Fonds pour la rivière des Outaouais, un programme dont les coûts sont partagés entre la province de l’Ontario et le gouvernement du Canada.
    • Le projet devrait être terminé à la fin de 2019, et on souhaite que le tunnel de captage des eaux usées mixtes soit entièrement opérationnel d’ici le milieu de 2020.
    • Certaines parties du projet se situent sur des terrains qui ont été offerts par la Commission de la capitale nationale.
    • On a choisi Dragados Tomlinson pour l’exécution des travaux de construction dans le cadre du projet.
    • L’Ontario effectue le plus grand investissement dans les infrastructures publiques de l’histoire de la province, soit environ 160 milliards de dollars sur 12 ans, ce qui appuiera chaque année 110 000 emplois partout dans la province grâce à des projets visant entre autres les hôpitaux, les écoles, les routes, les ponts et le transport en commun. Depuis 2015, la province a annoncé une aide financière pour plus de 475 projets qui permettront d’assurer le déplacement continu des biens et des personnes, de relier les collectivités et d’améliorer la qualité de vie.

     Liens connexes

    Investir dans le Canada, le nouveau plan d’infrastructure de 120 milliards de dollars du gouvernement du Canada : http://www.infrastructure.gc.ca/plan/index-fra.html.
    Investissements fédéraux dans les infrastructures en Ontario : http://www.infrastructure.gc.ca/map-carte/index-fra.html.
    Nouveau Plan Chantiers Canada : http://www.infrastructure.gc.ca/plan/nbcp-npcc-fra.html.
    Programmes et services de la Ville d’Ottawa : http://ottawa.ca/fr/residents/eau-et-environnement/plan-daction-de-la-riviere-des-outaouais
    Bâtir l’Ontario – plan d’infrastructure : https://www.ontario.ca/fr/page/batir-lontario-notre-plan-dinfrastructure

  • Friandises ou bêtises avec le maire

  • Des murales de passages inférieurs pour célébrer le canal Rideau

    Le 6 octobre 2016 – De nouvelles murales ont été officiellement dévoilées aujourd’hui sur les promenades Reine-Élizabeth et Colonel By, sous le pont de l’avenue Laurier. L’événement s’inscrivait dans le cadre de la troisième édition du programme Murales pour passages inférieurs, destiné à mettre en valeur des artistes de la région et à embellir notre ville.

     « Ces passages inférieurs sont autant de points d’accès clés au centre-ville d’Ottawa, et il est tout à fait opportun que les artistes aient célébré l’importance historique et sociale du canal Rideau, a déclaré le maire Jim Watson. Ces murales amusantes et originales contribuent pourtant à décrire les collectivités d’Ottawa et leur histoire. »

    Catherine McKenney, conseillère du quartier Somerset, et Mathieu Fleury, conseiller du quartier Rideau-Vanier, ont également participé à l’événement.

    Promenade Reine-Élizabeth

    Artistes : Cassandra Dickie et Dodo Ose

    Approche surréaliste de l’évolution du canal Rideau, cette murale s’inspire à la fois de la photographie à double exposition et de la technique de l’aquarelle. De grandes images de représentations historiques et des scènes plus petites, détaillées et contemporaines, décrivent une descente du canal, depuis l’espace naturel jusqu’au secteur d’étalement urbain, de l’été à l’hiver et du passé au présent.

    Colonel By Drive

    Artiste : Ryan Smeeton

     Cette murale met en évidence la signification du canal Rideau. Elle renvoie aux aspects qui le rendent si important aux yeux des Canadiens aux plans récréatif, historique et commercial. L’imagerie fait autant référence à sa conception technique et à sa construction qu’à sa fonction de tous les jours.

    « Ces murales apportent une reconnaissance aux artistes locaux, mettent en valeur nos quartiers et se sont avérées efficaces dans la lutte contre les graffitis, a signalé le conseiller Egli. Elles donnent aux marcheurs et aux patineurs de passage au centre-ville encore plus de raisons de s’arrêter et profiter de ce qui les entoure. »

  • Le maire Watson annonce un laissez-passer pour les résidents à faible revenu

    Ottawa – Aujourd’hui, le maire Jim Watson, accompagné du président de la Commission du transport en commun, le conseiller Stephen Blais, a annoncé qu’un laissez-passer de transport en commun pour les résidents à faible revenu serait inclus dans le budget 2017 de la Ville d’Ottawa.

    Ce laissez-passer sera offert avec un rabais important sur le tarif mensuel régulier pour adultes aux résidents dont le revenu se trouve au niveau ou en dessous du seuil de faible revenu, tel que défini par Statistiques Canada. À titre d’exemple, il sera offert aux résidents avec un revenu individuel d’environ 20 000 $ ou moins, ou avec un revenu familial d’environ 38 000 $ ou moins, dans le cas d’une famille de quatre. Le montant spécifique du rabais du laissez-passer sera rendu public lors du dépôt du budget au Conseil municipal le 9 novembre prochain.

    Cette annonce a lieu à la suite d’une année au cours de laquelle des options de laissez-passer pour résidents à faible revenu ont été longuement discutées dans notre communauté. À plusieurs reprises, les résidents d’Ottawa ont indiqué qu’ils appuient les efforts de la Ville pour offrir aux résidents à faible revenu un accès abordable au transport en commun.

    « Le laissez-passer pour les résidents à faible revenu offrira une option de transport plus viable pour les personnes qui travaillent mais qui vivent avec un salaire modeste, a déclaré le maire Jim Watson. Des progrès importants doivent être faits lorsque l’occasion s’en présente afin de faire d’Ottawa un meilleur endroit où vivre pour tous nos résidents. En offrant un laissez-passer de transport en commun pour les résidents à faible revenu, la Ville aide les personnes qui ne seraient autrement pas en mesure de se déplacer dans la ville, que ce soit pour garder ou trouver un emploi, ou pour accéder à des soins de santé. »

    Le laissez-passer pour les résidents à faible revenu sera un nouveau type de laissez-passer mensuel et ne sera pas subventionné par le coût des autres laissez-passer de transport en commun. La politique du Conseil municipal sur le montant qu’OC Transpo recueille auprès de ses usagers par rapport au montant prélevé des cotisations des contribuables pour le transport en commun restera la même.

    « L’introduction d’un nouveau laissez-passer pour les résidents à faible revenu renforcera l’engagement d’OC Transpo de fournir un service de transport en commun de classe mondiale et abordable pour tous les résidents d’Ottawa, a déclaré le président de la Commission du transport en commun, le conseiller Stephen Blais. Cette nouvelle option de transport en commun nous aidera à créer une ville encore plus abordable pour les résidents à la recherche d’un emploi, pour les familles monoparentales, pour les immigrants qui s’établissent à Ottawa, ou pour ceux qui sont temporairement au chômage en raison d’une blessure. »

    Près de 8 800 usagers à faible revenu pourraient bénéficier de ce nouveau laissez-passer de transport en commun abordable.

  • Installation d’appareils photo reliés aux feux rouges à divers emplacements dans la ville

    Le 3 octobre 2016 – Le maire Jim Watson, le conseiller Keith Egli, président du Comité des transports de la Ville, et le conseiller du quartier Orléans, Bob Monette, ont inauguré aujourd’hui un nouvel appareil photo relié aux feux rouges à l’intersection du boulevard St-Joseph et du chemin Old Tenth Line. Il s’agit du premier de cinq nouveaux appareils photo reliés aux feux rouges qui seront installés à divers emplacements dans la ville en 2016. Quinze autres seront installés en 2017.

    Ces 20 nouveaux appareils photo reliés aux feux rouges s’ajouteront aux 34  déjà en fonctionnement sur le territoire d’Ottawa. Pour déterminer les emplacements où de tels appareils doivent être installés, la Ville s’appuie sur les taux de collision.

    « La sécurité routière constitue une préoccupation importante dans différents quartiers d’Ottawa, et en tant que membres du Conseil, nous sommes déterminés à veiller à ce que tous les usagers des routes, des sentiers et des trottoirs de la ville se sentent en sécurité », a déclaré le maire Watson. « Dans le budget de 2016, le Conseil a approuvé l’élargissement du programme d’appareils photo reliés aux feux rouges, car il s’agit d’un autre outil que nous pouvons utiliser pour que tous soient en sécurité dans nos rues. »

    Le programme a pour objectif d’améliorer la sécurité aux intersections en réduisant le nombre de cas de non‑respect des feux rouges. Les collisions attribuables à une telle infraction sont généralement plus graves que les autres collisions qui se produisent aux intersections, parce qu’elles impliquent habituellement au moins un véhicule roulant à vitesse élevée. En 2013, 655 collisions obliques à déclaration obligatoire se sont produites aux intersections avec feux de signalisation de la ville.

    « Nous devons protéger le mieux possible les résidents dans leurs déplacements partout dans la ville », a déclaré le conseiller Egli. « En mettant en œuvre des outils comme des appareils photo reliés aux feux rouges, ainsi que des mesures d’application de la loi et de prévention, nous pouvons améliorer la sécurité des piétons, des cyclistes et des automobilistes sur nos routes. Ces appareils permettent également aux policiers de se concentrer sur d’autres types d’infractions. »

    Les appareils prennent deux photographies : la première est prise quand un véhicule s’apprête à traverser une intersection alors que le feu est rouge et la deuxième montre le véhicule en infraction en train de traverser l’intersection. L’amende imposée pour le non‑respect d’un feu rouge s’élève à 260 $, somme à laquelle s’ajoutent des frais de service de 5 $ et une suramende compensatoire de 60 $.

  • Angela Hewitt se produira au Gala du maire pour les arts

    Ottawa – Le maire Jim Watson est fier d’annoncer que la pianiste de renommée internationale Angela Hewitt sera l’artiste vedette du premier Gala du maire pour les arts, qui aura lieu le samedi 15 octobre 2016 à 19 h à l’Édifice de l’horticulture du parc Lansdowne.

    Angela Hewitt est l’une des pianistes les plus prestigieuses au monde et lauréate de nombreux prix et distinctions honorifiques. Native d’Ottawa, Angela a passé ses années de formation dans la capitale avant de lancer sa carrière internationale et de s’installer en Europe. Angela a été décrite comme une musicienne toujours fascinante, et sa prestation éblouira assurément les invités.

    Le maire Watson accueillera également l’Orchestre symphonique d’Ottawa, des danseurs, des musiciens et des artistes de théâtre locaux, ainsi que des artistes locaux de la Cour des arts qui présenteront des expositions d’art.

    Le gala sera pour la communauté une occasion de se réunir pour acclamer le travail des artistes d’Ottawa et d’encourager l’épanouissement des talents de demain.

    Le maire Jim Watson est fier d’accueillir le Centre Rideau CF et la Zone d’amélioration commerciale du centre-ville Rideau à titre de commanditaires de niveau Platine du premier Gala du maire pour les arts, et le Groupe Germain et Rideau Transit Group à titre de commanditaires de niveau Or.

    Les arts culinaires seront également présentés.  Nous proposons aux invités une cuisine gastronomique préparée par les chefs de WhalesboneAtelierBeckta et Thyme and Again.

    Les bénéficiaires de l’événement inaugural de 2016 sont le Conseil des arts d’Ottawa et la Galerie d’art d’Ottawa. Les recettes du gala serviront à financer le Projet de réaménagement de la Cour des Arts et d’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa.

    Le Gala du maire pour les arts donnera un aperçu de la vitalité, de la diversité et du charisme de la communauté artistique locale d’Ottawa. Ensemble, soyons enchantés par les arts.

  • Le maire Jim Watson réclame des mesures de protection accrues pour les cyclistes et les piétons

    Ottawa – Le 22 septembre, le maire Jim Watson a écrit au ministre des Transports, l’honorable Marc Garneau, pour demander que des recherches plus poussées soient effectuées sur les dispositifs de protection latérale des camions et d’autres mesures de sécurité qui permettraient de réduire les collisions mortelles entre les cyclistes, les piétons et les véhicules lourds.

    La lettre du maire Watson a été envoyée à la suite d’une réunion, qui a eu lieu plus tôt ce mois-ci, organisée avec le président du Comité des transports de la Ville, le conseiller Keith Egli, et rassemblant des groupes locaux clés défendant les intérêts des cyclistes et des piétons.

    Aujourd’hui, à la suite d’une réunion avec ses homologues provinciaux et territoriaux plus tôt cette semaine, le ministre Garneau a annoncé la création d’un groupe de travail qui se penchera sur des mesures visant à accroître la sécurité. Il a également annoncé le lancement d’une nouvelle étude de Transports Canada qui examinera de nouvelles technologies qui pourraient réduire les collisions impliquant des camions lourds, des cyclistes et des piétons.

    « Je suis heureux de constater que le ministre Garneau a entendu notre appel et qu’il s’est engagé à renforcer les mesures de sécurité; j’ai hâte de voir les résultats de leurs discussions et de l’étude proposée, a déclaré le maire Jim Watson. Bien qu’il soit impossible d’éliminer complètement les incidents, la Ville d’Ottawa s’efforcera d’en réduire la probabilité et la gravité. »

    « Je suis heureux de travailler avec mes collègues provinciaux, territoriaux et municipaux pour étudier des moyens de réduire les collisions et de rendre les routes du Canada plus sécuritaires. Que ce soit à l’aide de la technologie, de matériel ou d’une approche de sensibilisation, nous devons découvrir la meilleure manière d’accroître la sécurité des Canadiens. »

    Pour obtenir de plus amples informations sur l’étude de Transports Canada, veuillez visiter ce lien.