• Dallas Greeley reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Dallas Greeley a reçu aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire, lors de la réunion du Conseil municipal. Le prix lui a été remis par le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Rivière, Riley Brockington.

    Dallas Greeley a commencé à faire du bénévolat il y a 12 ans, au salon de thé du Lieu historique national du domaine Billings. Elle a depuis élargi ses activités bénévoles pour appuyer les musées de la Ville d’Ottawa dans d’autres sphères, notamment au sein des programmes pour enfants, de l’entretien des domaines (peinture des clôtures, jardinage), des Portes ouvertes Ottawa, ou lors des entrevues, de la formation et du mentorat des bénévoles potentiels. Elle nous a montré que l’on pouvait compter sur elle et nous a convaincus de sa passion pour le service à la clientèle. Dallas Greeley est une ambassadrice précieuse auprès du public et des autres bénévoles.

    Ayant effectué plus de deux mille heures de bénévolat, Dallas Greeley est un modèle en matière d’engagement communautaire au sein des musées. Son service à la clientèle est exceptionnel et elle n’hésite pas à fournir des commentaires, des idées et des suggestions pour améliorer le fonctionnement des musées.

    Les heures de bénévolat de Dallas Greeley au musée, au cours de ces douze années, demeurent inégalées. Elle s’applique toujours à faire en sorte que les visiteurs de tous les âges sont bien accueillis et que l’on reste bien à leur écoute pendant leur visite du musée. Nombreux sont ceux qui demandent de ses nouvelles lors de leurs prochaines visites.

  • Le maire Watson annonce les gagnants du concours Maire d’un jour

    Ottawa —  Le maire Jim Watson a dévoilé aujourd’hui les gagnants du premier concours Maire d’un jour. Madison Richmire, étudiante de dixième année à l’École secondaire A.Y. Jackson, et Jackson Millenor, étudiant de dixième année à l’École secondaire catholique St. Peter, ont remporté le concours grâce à leurs idées exceptionnelles et innovatrices pour faire d’Ottawa un meilleur endroit où vivre.

    Les suggestions de Madison en matière de modes de transport actifs et d’activités récréatives, comme l’ajout de circuits d’autobus d’OC Transpo et de nouvelles pistes cyclables et l’aménagement d’un plus grand nombre d’espaces extérieurs et d’installations sportives pour les jeunes, auraient pour effet d’améliorer la façon dont les résidents se déplacent et bougent dans notre ville. Et les idées de Jackson de convertir à la technologie DEL l’éclairage des rues d’Ottawa, de remettre à neuf les parcs et les espaces publics de la ville et de créer des aires de rassemblement polyvalentes dans les bibliothèques et d’en moderniser les équipements technologiques seraient bénéfiques pour l’environnement, rapprocheraient les gens entre eux et créeraient de nouveaux carrefours communautaires.

    Les deux étudiants primés ont été invités à être mairesse et maire d’un jour, le mercredi 25 avril 2018. Madison et Jackson présideront la réunion du Conseil municipal aux côtés du maire Watson, ils accompagneront le maire dans diverses activités communautaires et municipales et ils en apprendront plus sur le fonctionnement d’une administration municipale.

    Le concours Maire d’un jour a été organisé par le Comité d’engagement jeunesse d’Ottawa en collaboration avec la Ville d’Ottawa et le bureau du maire Jim Watson afin de promouvoir l’engagement des jeunes en matière de politiques municipales et d’enjeux citoyens. Le concours s’est déroulé du 2 au 28 février 2018 et s’adressait aux élèves de la neuvième à la douzième année des écoles secondaires d’Ottawa. Afin d’avoir la chance de vivre une journée comme maire d’Ottawa, les participants étaient invités à soumettre leurs idées pour améliorer la ville. Plus de 90 demandes et au-delà de 250 idées ont été soumises par des élèves fréquentant les écoles secondaires de tous les conseils scolaires de la ville. Ces idées alimenteront le plan d’action du Comité d’engagement jeunesse d’Ottawa dans le cadre des consultations menées actuellement à l’échelle de la ville par le Comité auprès de jeunes.

  • Jacob Baylin reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Jacob Baylin a reçu aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire, lors de la réunion du Conseil municipal. Le prix lui a été remis par le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Baie, Mark Taylor.

    Peu de jeunes âgés de 16 ans penseraient à faire don de leur argent à un club sportif. Toutefois, en voyant les difficultés financières auxquelles se heurtaient de nombreuses familles du club de football Bell Warriors, Jacob Baylin a décidé d’agir. Jacob remportait de nombreux titres lorsqu’il jouait pour le club. Et même s’il ne joue plus, il continue à faire des dons. Récemment, il est devenu la plus jeune personne, au cours des 62 années d’existence du club, à être nommée commanditaire « Amis des Warriors ».

    L’une des missions principales du club de football Bell Warriors est de rendre ce sport « accessible à tous ». Le club cherche également à inculquer des valeurs telles que montrer l’exemple par ses propres actions. Cette notion figure maintenant au cœur des stratégies de communication du club et plus d’une demi-douzaine de commanditaires se sont manifestés depuis pour aider ce club sportif pour jeunes, à but non lucrative.

    Les vrais leaders s’efforcent de trouver en eux-mêmes une partie de la solution. Et c’est bien la raison d’être de Jacob. Sa contribution altruiste est un exemple de leadership et de prévenance. Devenu tout récemment ancien joueur de l’équipe, il a appris en suivant l’exemple et est maintenant un catalyseur du changement.

     

  • La Ville d’Ottawa lauréate du Prix de reconnaissance des collectivités amies des aînés en Ontario

    Ottawa – Le gouvernement de l’Ontario a remis à la Ville d’Ottawa le Prix de reconnaissance des collectivités amies des aînés en Ontario pour l’élaboration et la mise en œuvre du Plan relatif aux personnes âgées. C’est la première fois que ce prix est attribué; il s’agit d’un prix octroyé par la province aux collectivités qui ont pris des mesures pour rendre leurs environnements plus accessibles et adaptés aux personnes âgées.

    Plus précisément, les collectivités choisies pour recevoir ce prix sont celles qui ont établi des liens et collaboré avec les personnes âgées et des partenaires communautaires afin de mettre au point des plans et des initiatives visant à rendre les villes plus accueillantes et accessibles pour les personnes âgées.

    Le Plan relatif aux personnes âgées de la Ville – créé en 2012 et mis à jour en 2015 – contient des mesures à prendre pour combler les besoins des résidents âgés d’Ottawa; il s’articule autour de huit domaines sous le thème des collectivités amies des aînés :

    • Espaces extérieurs et bâtiments de la Ville
    • Transport et mobilité
    • Logement
    • Communication et information
    • Participation sociale, récréative et culturelle
    • Participation citoyenne et bénévolat
    • Soutien communautaire et services de santé
    • Respect et inclusion sociale

    Dès le départ, la Ville a travaillé de concert avec le Conseil sur le vieillissement par l’intermédiaire de l’initiative Ottawa ville‑amie des aînés pour veiller à ce que ses efforts soient coordonnés avec ceux du Conseil et pour faire plus que de simplement répondre aux besoins des aînés.

    Citations

    « Ottawa s’efforce de se faire connaître comme une ville qui veille à l’inclusion et au respect des personnes âgées. Ce prix prouve que la Ville est sur la bonne voie dans ses démarches pour devenir plus accessible et adaptée aux aînés. Dans les vingt prochaines années, à Ottawa, on s’attend à ce que la croissance démographique des personnes âgées double. Nous continuerons d’investir dans des projets comme celui du Plan relatif aux personnes âgées pour que la Ville soit dotée d’infrastructures et de programmes qui soutiennent cette population grandissante ».
    Le maire d’Ottawa, Jim Watson

    « C’est un honneur de recevoir ce prix, puisqu’il souligne l’excellent travail que la Ville a accompli dans le cadre du Plan relatif aux personnes âgées. Le Plan a été mis à jour en 2015 et le personnel de toutes les directions générales a pris part aux projets et aux initiatives qui ont aidé à rendre Ottawa plus sécuritaire, plus accessible et plus accueillante pour tous. La Ville accorde une grande importance à ses personnes âgées et à leurs contributions pour faire d’Ottawa un endroit où il fait si bon vivre ».
    Conseillère Diane Deans, présidente du Comité des services communautaires et de protection

    Principales réalisations
    Plan relatif aux personnes âgées – 2015-2018

    Voici quelques‑unes des principales réalisations depuis 2015 :

    • En tout, 13 installations aux quatre coins de la ville, hautement fréquentées par les aînés, ont été rénovées pour en améliorer l’accessibilité; on y a ajouté, entre autres, 14 portes à commande automatique, des plans de marche, des indicateurs tactiles de surface de marche, des mains courantes, des rampes et des aides de suppléance à l’audition.
    • On a installé 39 bancs accessibles dans divers secteurs de la ville à forte concentration de personnes âgées.
    • Un total de 2 637 bateaux de trottoir ont été aménagés dans la ville afin d’atténuer les risques de chute et de trébuchement entre les tronçons de trottoir.
    • À 22 stations du Transitway de la ville, 152 nouveaux bancs accessibles ont été installés.
    • Une étude de la durée des feux de signalisation et du temps alloué aux piétons pour traverser à diverses intersections de la ville s’est traduite par la modification du temps accordé aux piétons à 53 intersections où la concentration de personnes âgées est forte.
    • Un total de 81 bacs de gravillon ont été mis à la disposition du public un peu partout dans la ville afin que l’on puisse garder les trottoirs sécuritaires pour les piétons en saison hivernale.
    • Des signaux accessibles pour piétons et des signaux à décompte ont été installés à 48 intersections dans la ville où la concentration de personnes âgées est importante.
    • De nombreux projets de logements pour les aînés ont été approuvés et sont en cours de réalisation; il s’agit de131 logements au total, dont 12 logements accessibles.
    • Quelque 104 personnes âgées, handicapées ou non, ont reçu l’approbation requise pour bénéficier du programme Rénovations Ontario.
    • Une deuxième édition du Guide des services et programmes pour les personnes âgées a été produite, et ce, en cinq langues, soit en français, en anglais, en espagnol, en arabe et en chinois traditionnel.
    • Un dépliant d’une page a été produit et il a été distribué aux personnes âgées par l’intermédiaire de la Table ronde des aînés, d’organismes et de centres pour aînés issus de communautés ethnoculturelles, de résidences pour personnes âgées ainsi que de centres de soins de longue durée, entre autres, pour faire la promotion des numéros 2‑1‑1, 3‑1‑1 et 9‑1‑1 auprès des personnes âgées et bien leur faire connaître ces numéros.
    • On continue d’annoncer les occasions de bénévolat pour les aînés et d’en faire la promotion, régulièrement, dans le cadre de démarches auprès de la collectivité.
    • En tout, 795 copies (205 en français et 590 en anglais) du Guide des aidants en santé mentale ont été distribuées aux personnes âgées et aux fournisseurs de services aux aidants, y compris à des organismes francophones, anglophones et bilingues.
    • Plus de 3 000 trousses de survie en cas d’urgence ont été distribuées aux personnes âgées de la collectivité. Les documents sont disponibles en six langues, soit en français, en anglais, en somali, en arabe, en espagnol et en chinois.
    • À Ottawa, 14 centres de ressources et de santé communautaires offrent aux personnes âgées, en collaboration avec Santé publique Ottawa, des services dentaires dans le cadre de visites mensuelles.
    • Le Mois des aînés est souligné annuellement en juin au moyen d’événements sociaux animés par des conseillers municipaux à l’intention des personnes âgées; de plus, une cérémonie du lever du drapeau a lieu chaque année pour souligner la Journée internationale des personnes âgées.
    • Le Prix de la personne âgée de l’année est remis chaque année, en juin, à un citoyen exceptionnel âgé de plus de 65 ans lors d’une réunion du conseil municipal.
    • Quatre projets d’arts communautaires ont été lancés et réalisés; 40 personnes âgées y ont pris part.
    • Des équipements de mise en forme pour les personnes âgées ont été achetés et installés dans 17 sites de la ville qui sont hautement fréquentés par des aînés

    Pour en savoir plus sur le Plan relatif aux personnes âgées, vous pouvez composer le 3-1-1 ou envoyer un courriel à l’adresse personnesagees@ottawa.ca.

  • Programme de bacs verts élargi pour mieux servir les résidents

    Ottawa – D’après un rapport du Comité de l’environnement et de la protection climatique qui devrait être examiné le lundi 26 mars, le programme de bacs verts de la Ville d’Ottawa devrait être élargi en vertu d’un nouveau contrat avec Orgaworld Canada Ltd.

    À compter du milieu de 2019, il serait ainsi possible de jeter les sacs de plastique et les excréments de chiens dans les bacs verts en vue d’une cueillette hebdomadaire, ce qui éliminerait la nécessité d’utiliser des doublures spéciales et réduirait les problèmes d’odeurs et d’animaux nuisibles. Ce service élargi coûterait chaque année à la Ville 626 000 $ de plus, ce qui représenterait 0,15 $ par mois pour un foyer moyen.

    « Un service de cueillette des ordures plus commode et efficace et un meilleur rapport qualité-prix constituent des avantages considérables du nouveau contrat proposé avec Orgaworld, déclare le maire Watson. Je suis ravi que la Ville recommande dans ce rapport une meilleure approche de l’élimination des matières organiques, car cela permettra aux résidents d’éviter plus facilement que ces matières se retrouvent dans nos décharges et mettra fin à un conflit permanent avec notre entrepreneur. »

    Selon le conseiller David Chernushenko, président du Comité de l’environnement et de la protection climatique, la réorientation des déchets organiques des sites d’enfouissement constitue l’un des moyens les plus importants que peut prendre la Ville pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre tout en prolongeant la vie de notre site d’enfouissement, l’un des actifs les plus importants de la Ville. « La diversification du programme, qui permettra de gérer les sacs de plastique et les excréments de chiens, facilitera l’utilisation des bacs verts pour tous les résidents, et en particulier les résidents dans les immeubles résidentiels à logements multiples. »

    Pour régler les éventuels problèmes d’odeurs causés par les sacs de plastique, Orgaworld investirait 3,9 millions de dollars pour augmenter la capacité de son usine en vue de ce service et améliorer la gestion des odeurs, et elle soumettrait un plan de protection à la Ville et au ministère Environnement et Changement climatique Canada. La Ville embaucherait aussi un consultant indépendant pour examiner le plan.

    Le Programme de bacs verts a réorienté plus de 533 000 tonnes de matières organiques depuis 2010, matières qui sont réutilisées sous forme de compost et autres produits utiles. En vertu du nouveau contrat, Orgaworld continuerait de fournir 2000 tonnes de compost AA chaque année. Le produit dérivé des matières organiques pourrait aussi servir à la production de fertilisants et d’engrais.

    Le nouveau contrat mettrait fin aux arbitrages en cours, permettant ainsi d’éviter des litiges coûteux.

    Grâce aux modifications suivantes, ce contrat serait plus avantageux pour la Ville au cours des 12 années restantes :

    • réduction de 151 $ à 125 $ des coûts de traitement pour les sacs de plastique et les excréments de chiens;
    • abaissement de 80 000 à 75 000 tonnes du poids minimal de matières organiques que la Ville doit confier à Orgaworld, représentant une réduction de 2,7 millions de dollars en coûts injustifiés d’ici 2022;
    • augmentation de la flexibilité pendant les périodes de pointe du ramassage de feuilles et de résidus de jardin en passant d’une limite quotidienne de 540 tonnes à une limite hebdomadaire de 2700 tonnes.

    Le nouveau contrat permettrait de réorienter plus de déchets, contribuant ainsi à prolonger la vie de la décharge du chemin Trail et satisfaisant aux nouveaux objectifs provinciaux de réorientation des déchets. Plus tard cette année, le personnel mettra d’ailleurs à jour le Conseil sur la nouvelle loi provinciale en matière de réorientation des déchets.

    Comme suite à la réunion du Comité le 26 mars, la Ville tiendra une rencontre avec les médias pour les informer du nouveau contrat.

    Le Conseil municipal examinera le rapport pendant sa réunion du mercredi 28 mars.

  • Journée internationale des femmes

    La Journée internationale des femmes a pour objectif de reconnaître les réalisations des femmes et de rendre hommage à des femmes inspirantes qui ont pavé la voie et continuent de le faire, pour créer une société plus égalitaire et plus juste.

    Ça été mon immense plaisir fier d’accueillir son excellence Susan le Jeune d’Allegeershecque, haut-commissaire du Royaume-Uni au Canada, son excellence Kareen Rispal, ambassadrice de la France au Canada, son excellence Sabine Sparwasser et l’ambassadrice de la République fédérale d’Allemagne au Canada en tant que conférencières de marque lors de ma célébration annuelle de la Journée internationale de la femme. Ces trois femmes remarquables sont des pionnières dans leur domaine car elles sont les premières femmes à être nommées à leur postes diplomatiques, et inspirent les leaders de demain.

  • Osman Naqvi reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Osman Naqvi a reçu aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire, lors de la réunion du Conseil municipal. Le prix lui a été remis par le maire Jim Watson, le conseiller du quartier Gloucester-Nepean-Sud, Michael Qaqish et le conseiller du quartier Baie, Mark Taylor.

    Leader né, Osman Naqvi est un entrepreneur social et un ardent défenseur de l’autonomisation des jeunes. Il a fondé le Club Kiwanis de Barrhaven et participé à la mise sur pied de l’initiative YOUth Heroes, une campagne qui outille les jeunes locaux pour qu’ils puissent générer des changements sociaux positifs dans leur collectivité. M. Osman a été un chef de file actif au sein de l’Échange cœur et partage, de l’Association des jeunes libéraux de l’Université Carleton, de la Société canadienne de l’ouïe et du Repaire Jeunesse d’Ottawa.

    Il a été finaliste pour le prix du meilleur bénévole de soutien pour son travail dans le programme Aide aux jeunes de la communauté. En mars 2016, l’organisme de M. Osman, YOUth Heroes, a obtenu l’aval de la Ville d’Ottawa pour la tenue officielle de la Semaine des superhéros. Durant cette semaine, des activités sont organisées pour offrir aux jeunes à risque le mentorat et les ressources dont ils ont besoin pour réaliser leurs rêves.

    En plus de la Semaine des superhéros, l’organisme YOUth Heroes a offert un programme après la fin des classes pour les jeunes à risque, en collaboration avec YouthREX. Intitulé Noise Superhero School, ce programme insiste sur l’importance de la philanthropie et de l’éducation pour inspirer, guider et accompagner les jeunes afin qu’ils apportent des changements sociaux dans leur collectivité. Entre autres réussites, ce programme a donné lieu à la création de l’événement YOUth in the Hall, lors duquel les jeunes ont passé une journée à l’hôtel de ville en compagnie du maire suppléant Mark Taylor et d’autres conseillers municipaux. Ces initiatives ont pu voir le jour grâce au travail assidu de M. Osman, ainsi qu’à son dévouement sincère et aux amitiés qu’il a nouées au fil de son parcours.

    Titulaire d’une maîtrise en gestion de l’École commerciale Schulich, M. Osman n’hésite jamais à mettre son talent et sa détermination au service du bien commun. Il travaille en ce moment à la mise sur pied d’une entreprise à vocation sociale qui fournira des produits hygiéniques aux populations vulnérables.

     

  • Déclaration du maire Jim Watson après le dépôt du budget du gouvernement du Canada 2018-2019 aujourd’hui

    « Le budget fédéral d’aujourd’hui contient de bonnes nouvelles pour la Ville d’Ottawa et ses résidents car il comprend le financement nécessaire pour que nous puissions aller de l’avant avec le projet de bibliothèque centrale conjointement avec Bibliothèque et Archives Canada.

    Comme c’est le cas dans de nombreuses autres municipalités partout au Canada, nos logements sociaux accusent un retard au chapitre de l’entretien qui doit être résolu rapidement. Bien que nous saluions les initiatives de logement à long terme annoncées l’an dernier par le gouvernement, notamment la nouvelle Stratégie nationale en matière de logement, les municipalités ont besoin de ces fonds rapidement pour effectuer des réparations nécessaires aux logements sociaux afin que nous puissions améliorer le sort de nos résidents dans le besoin.

    Bien que nous ayons fait beaucoup de progrès dans l’augmentation de notre parc de logements sociaux au cours des dernières années, nous ne pouvons pas y arriver seuls. Les trois ordres de gouvernement doivent continuer de travailler ensemble pour améliorer la vie de nos résidents, en veillant à ce que tous les Canadiens aient un logement sécuritaire, abordable et stable.

    Nous sommes heureux de voir le renouvellement du partenariat avec les gouvernements fédéral et provincial pour appuyer les principales priorités en matière de logement, y compris un nouveau financement pour aider à construire d’autres logements locatifs abordables pour les familles d’Ottawa.

    Étant donné les grandes communautés autochtones en pleine croissance d’Ottawa, je suis également heureux de voir du financement alloué expressément aux peuples autochtones. J’ai hâte de passer en revue les détails et de mieux comprendre si la Ville sera en mesure de bénéficier de ce financement pour nos populations autochtones urbaines.

    Comme vous le savez, la Ville était très heureuse l’an dernier lorsque le premier ministre Trudeau a annoncé qu’Ottawa avait obtenu le financement fédéral de 1,16 milliard de dollars pour procéder avec l’Étape 2 du train léger. C’est un investissement crucial dans le projet le plus transformateur de l’histoire de notre ville depuis la création du canal Rideau. Le train léger permettra de réduire les temps de déplacement des usagers du transport en commun, augmentera le nombre d’usagers, retirera des voitures de la circulation et réduira considérablement la production de GES dans notre ville.

    Nous sommes heureux que le gouvernement fédéral ait répondu à la demande des municipalités pour une formule de financement à long terme du transport en commun fondée sur la répartition et qu’il demeure engagé à accroître la part fédérale du financement pour les projets de transport en commun partout au pays – y compris à Ottawa.

    Depuis novembre 2015, la Bibliothèque publique d’Ottawa (BPO) et Bibliothèque et Archives Canada (BAC) collaborent à la réalisation d’une installation partagée d’importance nationale. C’est une occasion unique d’unir nos forces et de créer une institution phare qui répondra aux besoins des résidents en tant que bibliothèque publique centrale, tout en offrant à tous les Canadiens l’accès aux services publics de BAC ainsi qu’à sa collection d’œuvres riche et diversifiée.

    Je suis ravi de voir que le gouvernement du Canada contribuera à hauteur de 73,3 millions de dollars pour ce grand projet d’aménagement urbain. Je tiens à remercier la ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly, Catherine McKenna, députée d’Ottawa Centre, et tous leurs collègues du caucus de la région de la capitale nationale pour leurs efforts de sensibilisation et leur engagement à obtenir ce financement nécessaire.

    Je suis heureux de voir que l’on accorde de l’attention et du soutien aux programmes de promotion de la femme et que l’on déploie des efforts visant à réduire l’inégalité entre les sexes. Plus précisément, j’étais fier de voir que l’« Initiative : une ville pour toutes les femmes » d’Ottawa a été expressément mentionnée dans le document budgétaire fédéral de 2018.

    Je suis également encouragé de voir un financement de 55 millions de dollars sur deux ans alloué à la Commission de la capitale nationale, ce qui lui permettra de procéder à l’entretien critique de certains de ses bâtiments, ponts, promenades et sentiers.

    Au cours des prochaines semaines, notre personnel examinera en détail le budget d’aujourd’hui afin de cerner toutes les possibilités de financement qui profiteraient aux résidents d’Ottawa. Je suis persuadé que la Ville est bien préparée à tirer pleinement parti de tout financement annoncé aujourd’hui, et que nous sommes prêts à faire une demande pour des projets prioritaires dès que les critères de financement seront connus.

    Notre priorité demeure de faire avancer les projets rapidement grâce à des investissements qui reflètent un partage des coûts équitable entre les trois ordres de gouvernement et des critères souples qui permettent aux municipalités de tirer pleinement parti du financement annoncé aujourd’hui. »
    – Jim Watson, maire, Ville d’Ottawa

    « Au nom de tout le conseil d’administration de la Bibliothèque publique d’Ottawa et de notre personnel, je tiens à remercier le gouvernement du Canada pour sa contribution qui permettra de concrétiser cette grande vision. Les résidents d’Ottawa et les Canadiens d’un océan à l’autre seront bien servis par cette nouvelle installation de classe mondiale offrant l’accès à l’importante collection de Bibliothèque et Archives Canada. »
    – Conseiller Tim Tierney, président du conseil d’administration, Bibliothèque publique d’Ottawa

    « À titre de députée d’Ottawa-Centre, je suis très heureuse que le partenariat entre Bibliothèque et Archives Canada et la Bibliothèque publique d’Ottawa se concrétise en 2018. C’était là l’un des principaux engagements de ma dernière campagne électorale, et je suis fière de m’en acquitter. Cette installation ultramoderne présentera des artéfacts incroyables mettant en valeur l’histoire du Canada et son patrimoine culturel. Ce partenariat permettra de faire de la visite à la nouvelle bibliothèque centrale une expérience plus enrichissante, autant pour les visiteurs de la capitale nationale que pour les résidents locaux. »
    – L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et députée d’Ottawa-Centre

  • La Ville dévoile les 40 noms gagnants pour les véhicules de l’O-Train

    Aujourd’hui à la Place Ben-Franklin, le maire Jim Watson, le président de la Commission du transport en commun, Stephen Blais, le président du Comité des transports, Keith Egli et le directeur général des Transports, John Manconi, ont annoncé les propositions retenues dans le cadre du concours Donne un nom au train et remis des certificats à la prochaine génération d’usagers de l’O-Train d’Ottawa. Les certificats ont été remis aux enfants et aux jeunes qui ont soumis les noms choisis pour les six voitures de train de la Ligne Trillium de l’O-Train et les 34 voitures de train de la Ligne de la Confédération de l’O-Train.

    Les jeunes gagnants ont eu l’occasion de rencontrer le hibou OC, de parler avec les instructeurs des opérateurs de train électrique, et ont été conviés à une soirée pizza après la cérémonie de remise des certificats. Chaque gagnant a également reçu deux billets or pour le voyage inaugural sur la Ligne de la Confédération lors de son lancement plus tard cette année.

    Les noms ont été proposés dans le cadre du concours Donne un nom au train, qui était ouvert aux enfants et aux jeunes de 16 ans et moins. Le concours s’est déroulé du 5 novembre au 8 décembre 2017. La Ville a reçu près de 2 000 participations.

    Les noms proposés reflètent les personnages historiques d’Ottawa et du Canada, les arts, notre histoire militaire, et honorent également les peuples autochtones.

    Voitures de la Ligne Trillium

    • Nanuq • Ours Polaire
    • Aurore Boréale
    • Rocket Richard
    • Capteur de Rêves
    • Emily Murphy
    • Portage

    Voitures de la Ligne de la Confédération

    • La Bernache du Canada
    • Farley Mowat
    • Gord Downie
    • Inuksuk
    • John McCrae
    • Draveur
    • Lord Stanley
    • Louis Riel
    • Orignal Majestueux
    • Odawa
    • Coquelicot
    • Snowbird
    • Bluenose
    • Boréal
    • Jacques Cartier
    • Juno
    • Nathan Cirillo
    • Normandie
    • Samuel de Champlain
    • Thomas D’Arcy McGee
    • Totem
    • Toundra
    • Wagosh • Renard
    • Acadia
    • Agnes Macphail
    • Amik • Castor
    • Bertha Wilson
    • Billy Bishop
    • Eh-Train
    • Henrietta Edwards
    • Tire d’Érable
    • La Police Montée
    • George Brown

    Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Ligne de la Confédération de l’O-Train, veuillez visiter la page Web « Prêt pour l’O-Train » d’OC Transpo à www.octranspo.com/pretpourlotrain.

    Pour de plus amples renseignements sur les programmes et services de la Ville, rendez-vous au ottawa.ca ou composez le 3-1-1 (ATS : 613-580-2401). Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram.

    Citations

    « La Ligne de la Confédération de l’O-Train changera la façon dont les gens se déplacent et voyagent dans Ottawa, que ce soit pour aller à l’école, au travail ou pour s’amuser. Le train léger sur rail sera le mode de transport préféré des générations à venir. Il est tout à fait approprié que les usagers du transport en commun de demain contribuent à forger l’identité des trains qui feront partie de leur vie quotidienne. »
    Maire Jim Watson, Ville d’Ottawa

    « La créativité de ces enfants et de ces jeunes est vraiment remarquable, tout comme leur connaissance de l’histoire d’Ottawa et du Canada. Ils ont de toute évidence fait des recherches pour arriver à proposer autant de noms significatifs de notre passé. Je les félicite pour leurs propositions. La Ville d’Ottawa sera fière de les apposer sur nos trains. »
    Stephen Blais, conseiller et président de la Commission du transport en commun

    « L’ajout de la Ligne de la Confédération offrira un autre choix de transport durable aux enfants et aux jeunes d’aujourd’hui. Ils grandiront en ayant davantage d’options en matière de déplacement, ce qui les aidera à être moins dépendants des modes de transport traditionnels. Ces trains font partie de leur avenir et je suis heureux de les voir y jouer un rôle aussi actif. »
    Conseiller Keith Egli, président du Comité des transports

    Faits saillants

    • La Ligne de la Confédération de l’O-Train est un projet de 2,13 milliards de dollars financé conjointement par le gouvernement du Canada, le gouvernement ontarien et la Ville d’Ottawa.
      • 13 stations
      • 12,5 kilomètres entre les stations Tunney’s Pasture et Blair
      • Un tunnel de 2,5 kilomètres sous le centre-ville comprenant 3 stations souterraines
      • 34 voitures de train Citadis Spirit d’Alstom entièrement électriques
      • En période de pointe, les trains passeront toutes les 5 minutes ou moins
      • Il faudra moins de 25 minutes pour parcourir la distance séparant les stations Tunney’s Pasture et Blair
      • Chaque train de 2 voitures a une capacité de 600 passagers
    • La Ligne Trillium de l’O-Train est entrée en fonction en octobre 2001 et transporte en moyenne 14 000 passagers chaque jour de la semaine.
      • 5 stations
      • 8 kilomètres entre les stations Greenboro et Bayview
      • Un tunnel de 600 mètres sous le lac Dow
      • 6 voitures de train Coradia Lint d’Alstom alimentées au diesel
      • Un train toutes les 12 minutes la plupart du temps
      • Il faut 16 minutes pour parcourir la distance entre les stations Greenboro et Bayview
      • 260 passagers par train

    Sites Web
    OC Transpo
    Prêt pour l’O-Train
    Ligne de la Confédération
    Étape 2

  • Le gouvernement du Canada loue un terrain fédéral à L’Hôpital d’Ottawa pour le nouveau Campus Civic

    Le gouvernement du Canada est fier de jouer un rôle dans le cadre de cette initiative d’envergure qui améliorera les services de soins de santé dans les collectivités de la région de la capitale nationale et qui enrichira des travaux de recherche de renommée mondiale.

    L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et députée d’Ottawa‑Centre, au nom de l’honorable Carla Qualtrough, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement (SPAC), ainsi que Katherine Cotton, présidente du Conseil des gouverneurs de L’Hôpital d’Ottawa, ont signé aujourd’hui un bail foncier d’une durée de 99 ans avec L’Hôpital d’Ottawa. L’Hôpital construira le nouveau Campus Civic sur quelque 20 hectares d’un terrain fédéral situé le long de l’avenue Carling et la promenade Prince of Wales.

    Cette transaction immobilière a été réalisée grâce à l’appui et à la collaboration d’Agriculture et Agroalimentaire Canada et de la Commission de la capitale nationale. Les efforts de collaboration ont facilité le rôle de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) dans l’organisation des terrains de chaque ministère en vue de la signature de ce bail.

    Citations

    « Notre gouvernement est très heureux de transférer le terrain de l’ancien édifice Sir-John-Carling, situé au centre-ville d’Ottawa, à L’Hôpital d’Ottawa qui compte y aménager le nouveau Campus Civic. Les résidents d’Ottawa et des collectivités avoisinantes continueront ainsi d’avoir accès à un établissement de santé et de recherche ultramoderne. Je suis fière du fait que ce projet soit possible grâce à la collaboration entre tous les ordres de gouvernement. »
    L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et députée d’Ottawa‑Centre, au nom de l’honorable Carla Qualtrough, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement

     

    « De concert avec les trois ordres de gouvernement et notre collectivité, nous planifierons et érigerons un établissement de santé de calibre mondial qui sera, pour les générations à venir synonyme de soins de pointe. »
    Katherine Cotton
    Présidente du Conseil des gouverneurs de L’Hôpital d’Ottawa 

     

    « Ce contrat de location constitue une première étape vers la mise en place d’un nouveau centre de santé de classe mondiale à Ottawa. J’aimerais remercier le gouvernement du Canada pour son soutien à ce projet important pour notre ville et ses résidents. La Ville d’Ottawa maintient son engagement à collaborer avec le gouvernement fédéral, le gouvernement ontarien, l’Hôpital d’Ottawa et nos autres partenaires pour veiller à ce que le nouveau Campus Civic devienne un modèle d’évolution des soins de santé. »
    Jim Watson
    Maire d’Ottawa

    Les faits en bref

    • La valeur nominale du bail foncier d’une durée de 99 ans signé avec L’Hôpital d’Ottawa est de 1 $ par année.
    • SPAC, qui gère l’aliénation de bon nombre d’immeubles du gouvernement fédéral, a travaillé en étroite collaboration avec les principaux intervenants, y compris Agriculture et Agroalimentaire Canada, la Commission de la capitale nationale, Parcs Canada, Patrimoine canadien, la Ville d’Ottawa et L’Hôpital d’Ottawa tout au long de la planification et de l’achèvement du transfert.
    • SPAC et L’Hôpital d’Ottawa ont collaboré sur la question de la décontamination environnementale de manière à réduire au maximum les coûts globaux pour les contribuables. L’Hôpital sera responsable des travaux d’assainissement requis sur le site, et SPAC remboursera les frais supplémentaires engagés par L’Hôpital qui ne seraient autrement pas engagés dans le cadre du projet, jusqu’à concurrence de 11,8 millions de dollars.
    • Conformément au bail foncier signé avec L’Hôpital d’Ottawa, d’importantes exigences doivent être respectées, comme le maintien de 207 places de stationnement pour le Pavillon du Lac Dow et les environs et l’obtention des approbations nécessaires de la Commission de la capitale nationale.

    Liens connexes

    – 30 –

    Renseignements

    Ashley Michnowski
    Attachée de presse
    Cabinet de l’honorable Carla Qualtrough
    819-997-5421

    Relations avec les médias
    Services publics et Approvisionnement Canada
    819-420-5501
    media@tpsgc-pwgsc.gc.ca