110 Laurier Ave. West Ottawa, ON K1P 1J1
(613) 580-2496
Jim.Watson@Ottawa.ca

Réponses au Questionnaire du maire à l’intention des candidates et des candidats des élections provinciales

Réponses au Questionnaire du maire à l’intention des candidates et des candidats des élections provinciales

Cliquez sur les liens ci-dessous pour voir les réponses individuelles des Partis et candidats
Cherie Wong, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Centre
Gordon Kubanek, candidat du Parti vert de l’Ontario pour Carleton
Sheilagh McLean, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Vanier
Réponses des candidats locaux du Parti libéral de l’Ontario
Réponses des candidats locaux du Parti NPD de l’Ontario
Réponses de Doug Ford, Chef, Parti progressiste-conservateur de l’Ontario

 

  1. 1. Engagement de la part du gouvernement provincial de financement pour l’Étape 2 du TLR

La Ville d’Ottawa, en partenariat avec les gouvernements de l’Ontario et du Canada, a lancé le processus d’approvisionnement de l’Étape 2 de son réseau de transport en commun rapide par train léger (TLR). L’Étape 2 aura pour effet de prolonger la ligne du TLR vers l’est, l’ouest et le sud. Elle permettra de réduire la durée des déplacements travail-maison des résidents et des familles d’Ottawa, elle contribuera à la réduction à long terme des gaz à effet de serre et elle appuiera la diversification économique de la ville. Le processus d’approvisionnement de l’Étape 2 du TLR comprend également le prolongement de la Ligne Trillium depuis South Keys jusqu’au centre-ville de Riverside Sud.

1.a Votre parti entend-il respecter l’engagement du gouvernement de l’Ontario à verser à la Ville d’Ottawa 1,2 milliard de dollars pour le parachèvement de l’Étape 2 du TLR?

 

Cherie Wong, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Centre
Oui ­­

Gordon Kubanek, candidat du Parti vert de l’Ontario pour Carleton
Oui

Sheilagh McLean, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Vanier
Oui

 

Réponse des candidats locaux du Parti libéral de l’Ontario
Oui

 

Réponse des candidats locaux du Parti NPD de l’Ontario
Oui
Commentaires :Le dernier gouvernement conservateur a coupé dans le financement provincial consacré au transport en commun municipal ; pour sa part, Kathleen Wynne a refusé de restaurer ce financement. Les libéraux de Mme Wynne ont engendré une situation chaotique en politisant les décisions au sujet du transport en commun, rien que pour mieux servir les intérêts de leur parti et de leurs amis. Les demandes de financement sont approuvées de manière ad hoc, mettant les autorités municipales dans l’impossibilité d’établir des plans à long terme qui puissent garantir que les réseaux de transport en commun seront construits, voire élargis, de la manière qui mieux répond aux besoins de la population – tant en termes de trajets qu’en terme de types de véhicules utilisés.

Un gouvernement néo-démocrate remettra l’Ontario en mouvement, grâce à de meilleurs transports en commun et grâce à des ponts et des routes plus sécuritaires.

Nous honorerons l’ensemble des engagements actuellement en vigueur, conclus entre la province et la Ville d’Ottawa.

Le NPD restaurera la participation de la province aux coûts de fonctionnement du transport en commun municipal : ainsi, sous un gouvernement NPD, la province financera 50 % desdits coûts, en contribuant ainsi à améliorer le service et à rendre les tarifs plus abordables.

 

Les candidats locaux du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

Les candidats locaux du Parti Trillium de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

1.b Votre parti entend-il respecter l’engagement du gouvernement de l’Ontario à verser à la Ville d’Ottawa 50 millions de dollars pour le prolongement de la Ligne Trillium depuis Bowesville au centre-ville de Riverside-Sud?

 

Cherie Wong, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Centre
Oui
Commentaires : Assurez que le TLR et le transport sont abordables et accessibles.

 

Gordon Kubanek, candidat du Parti vert de l’Ontario pour Carleton
Oui
Commentaires : Nous voulons investir MASSIVEMENT dans le transport en commun, mais rendre toutes les autoroutes payantes dans les villes,

 

Sheilagh McLean, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Vanier
Oui
Commentaires : Nous avons impérativement besoin d’une nouvelle infrastructure et de nouveaux services de transport en commun. Les députés provinciaux verts investiront davantage dans l’infrastructure du transport en commun, à hauteur de 1 à 1,5 milliard $ par an en sus des projections présentées dans le budget 2018, et financeront 50 % des coûts d’exploitation du réseau de transport en commun municipal. Nous apporterons un soutien financier permanent à l’exploitation des services de transport en commun municipal afin de réduire la hausse des tarifs imposés aux usagers.

 

Réponse des candidats locaux du Parti libéral de l’Ontario
Oui
Commentaires : Les Libéraux de l’Ontario sont conscients de l’importance du rôle du transport en commun pour gérer la congestion, réduire les émissions et édifier les collectivités. Le Parti libéral de l’Ontario s’est engagé à investir plus d’un milliard de dollars dans l’étape 2 du projet de prolongement du train léger sur rail (TLR) de la Ville d’Ottawa. Il s’agit de l’investissement le plus important jamais consenti par le gouvernement provincial dans le système public de transport en commun de la ville.

Notre gouvernement s’est engagé à octroyer jusqu’à 600 millions de dollars pour l’étape 1 de ce projet, la Ligne de la Confédération. Depuis 2003, nous avons investi plus de 2,2 milliards de dollars dans le transport en commun à Ottawa, dont 452 millions de dollars provenant de la taxe sur l’essence, soit le plus grand investissement en la matière de l’histoire de la ville.

Les Libéraux de l’Ontario demeurent déterminés à collaborer avec la Ville d’Ottawa dans ses efforts de mise en œuvre de l’étape 2 du projet de prolongement du TLR, notamment par la contribution de 50 millions de dollars pour le prolongement de la ligne jusqu’à Riverside-Sud annoncée par Bob Chiarelli le 3 mai. Les Libéraux de l’Ontario sont aussi prêts à collaborer avec la Ville d’Ottawa, la ville de Gatineau, le gouvernement du Québec, et le gouvernement fédéral pour déterminer les prochaines étapes pour favoriser le transport interprovincial par le pont Prince de Galles et pour améliorer l’accès au transport en commun à Ottawa.

 

Réponse des candidats locaux du Parti NPD de l’Ontario
Oui

 

Réponse de Doug Ford, Chef, Parti progressiste-conservateur de l’Ontario
Commentaires : Les Ontariens dépendent du transport en commun pour aller au travail, visiter leurs proches et leurs amis et vivre leur vie. Or, après 15 ans de promesses libérales non tenues, ils doivent toujours se lever dès l’aurore pour éviter la circulation routière. Le Parti progressiste-conservateur de l’Ontario s’est engagé à financer le transport en commun de toute la province, et notamment l’achèvement de l’Étape 2 du projet de train léger de la Ville d’Ottawa. Nous entendons réduire les lourdeurs administratives, mettre fin aux retards, veiller à ce que les projets de transport en commun respectent l’échéancier et le budget prévu, et mener ce projet à terme.

 

Les candidats locaux du Parti Trillium de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

  1. 2.Engagement du gouvernement de l’Ontario à accroître la part de la taxe sur le carburant de la Ville

En 2017, le gouvernement de l’Ontario a annoncé qu’il accroîtrait la part de la taxe sur le carburant consentie aux municipalités de l’Ontario. Pour chaque litre de carburant vendu, en ce moment l’Ontario verse 2,0 cents aux municipalités afin de soutenir des améliorations à leurs réseaux locaux de transport en commun. À compter de 2019, l’Ontario augmentera graduellement le financement alloué à la part municipale de la taxe sur le carburant pour atteindre 4,0 cents par litre en 2021-2022, à savoir :

  • 2,5 cents par litre en 2019-2020

  • 3,0 cents par litre en 2020-2020

  • 4,0 cents par litre en 2021-2020

En 2021, les versements à la Ville d’Ottawa devraient atteindre 73 millions de dollars à comparer à 36,5 millions de dollars en 2018, soit une augmentation moyenne d’environ 12,2 millions de dollars par année sur trois ans. Cette hausse planifiée permettra à la Ville de continuer d’investir pour répondre à ses besoins pressants en matière de transport en commun.

Votre parti entend-il respecter l’engagement du gouvernement de l’Ontario à accroître la part municipale des recettes de taxe sur le carburant de la province, comme décrit précédemment?

 

Cherie Wong, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Centre
Oui
Commentaires : Bâtir et électrifier le transport en commun.

 

Gordon Kubanek, candidat du Parti vert de l’Ontario pour Carleton
Oui
Commentaires : Je proposerai que les grandes villes aient leur propre assiette fiscale pour financer leurs propres projets.

 

Sheilagh McLean, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Vanier
Oui

 

Réponse des candidats locaux du Parti libéral de l’Ontario
Oui
Commentaires : Le Parti libéral de l’Ontario s’est engagé à utiliser les fonds de la taxe sur l’essence pour appuyer le système public de transport en commun en Ontario. Le budget provincial de 2013 a prévu l’adoption de la Loi de 2013 réservant des fonds aux transports en commun qui a rendu le programme de financement par la taxe sur l’essence permanent.

Cela garantit maintenant une source de financement aux municipalités admissibles pour l’amélioration et l’expansion de leurs services de transport en commun. Depuis 2004, nous avons accordé 4,1 milliards de dollars aux municipalités par la taxe sur l’essence, y compris plus de 452 millions de dollars à la Ville d’Ottawa.

De plus, nous nous sommes engagés à augmenter le financement par la taxe sur l’essence, le faisant passer de 2 à 2,5 cents le litre en 2019-20, à 3 cents le litre en 2020-21 et à 4 cents le litre en 2021-22. La somme totale pourrait atteindre 66 millions de dollars par année pour la Ville d’Ottawa d’ici 2021-22.

Ce financement accru alloué aux municipalités pour le transport en commun n’occasionnera pas d’augmentation du prix à la pompe.

 

Réponse des candidats locaux du Parti NPD de l’Ontario
Oui
Commentaires : Cela fait longtemps que le NPD lutte pour faire augmenter le financement des projets de transport en commun de l’Ontario. Tel qu’indiqué ci-dessus, il est également important de souligner qu’un gouvernement NPD s’engage à financer 50 % des coûts de fonctionnement du transport en commun et du transport adapté municipaux.

 

Réponse de Doug Ford, Chef, Parti progressiste-conservateur de l’Ontario
Commentaires : Un gouvernement dirigé par Doug Ford et le Parti progressiste-conservateur de l’Ontario continuera également à partager les revenus tirés de la taxe sur l’essence avec les municipalités. Il ne recevra pas la diminution correspondante de leurs paiements de transfert en raison de sa promesse de réduire la taxe sur l’essence de 10 cents par litre. Les transferts des fonds découlant de la taxe sur l’essence continueront non seulement comme prévus, mais la baisse de la taxe sur l’essence permettra aussi aux municipalités d’épargner de l’argent à la pompe. Nous estimons que ces mesures pourraient permettre à la Ville d’Ottawa d’économiser à hauteur de 6 millions $ par an.

 

Les candidats locaux du Parti Trillium de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

  1. 3. Engagement à financer le logement abordable

Le 30 avril 2018, les gouvernements du Canada et de l’Ontario ont annoncé avoir conclu une entente bilatérale dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement. En vertu de cette entente sur dix ans, plus de 4,2 milliards de dollars seront investis pour protéger, renouveler et accroître le logement social et communautaire dans la province et soutenir les priorités de l’Ontario en ce qui concerne la réparation, la construction et l’abordabilité des logements. Les gouvernements du Canada et de l’Ontario travailleront de concert à la conception et la mise en œuvre en Ontario de l’Allocation canadienne d’aide au logement. Cette nouvelle entente bilatérale appuiera la mise en œuvre à compter du 1er avril 2019 d’un programme de financement à long terme et prévisible.

3a) Votre parti entend-il respecter l’engagement du gouvernement de l’Ontario à l’égard de la Stratégie nationale du logement et du programme succédant au Programme d’investissement dans le logement abordable de l’Ontario?

 

Cherie Wong, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Centre
Oui ­­

 

Gordon Kubanek, candidat du Parti vert de l’Ontario pour Carleton
Oui

 

Sheilagh McLean, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Vanier
Oui

 

Réponse des candidats locaux du Parti libéral de l’Ontario
Oui

 

Réponse des candidats locaux du Parti NPD de l’Ontario
Oui
Commentaires : Andrea Horwath et le NPD estiment que le logement est un droit fondamental. Notre but est de nous assurer que chaque Ontarien·ne aura accès à un logement sécuritaire, salubre et abordable.

Le NPD respectera les engagements provinciaux en matière de logement en vigueur à l’heure actuelle. En outre, nous construirons 65 000 logements abordables au cours de la prochaine décennie. Andrea Horwath adhérera à la Stratégie nationale en matière de logement qui financera la construction d’environ 20 000 unités, y compris des logements à but non lucratif et des coopératives d’habitation. Notre plan d’immobilisation sur dix ans prévoira des investissements supplémentaires pour bâtir les 45 000 unités restantes. Nous consacrerons au secteur des coopératives d’habitation 3 millions de dollars en fonds de capitaux de démarrage.

 

Les candidats locaux du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

Les candidats locaux du Parti Trillium de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

3b) Votre parti appuie-t-il le maintien des deux programmes provinciaux suivants annoncés récemment :

  • Le programme de remise sur les redevances d’aménagement en vertu duquel Ottawa recevra 18,5 millions de dollars sur 5 ans pour la construction de logements locatifs dans les secteurs privés et à but non lucratif

 

Cherie Wong, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Centre
Oui ­­­

Gordon Kubanek, candidat du Parti vert de l’Ontario pour Carleton
Oui

Sheilagh McLean, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Vanier
Oui

 

Réponse des candidats locaux du Parti libéral de l’Ontario
Oui

 

Réponse des candidats locaux du Parti NPD de l’Ontario
Oui

 

Les candidats locaux du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

Les candidats locaux du Parti Trillium de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

  • Le programme Logements pour de bon en vertu duquel Ottawa a reçu 11,3 millions de dollars en financement de fonctionnement et 19 millions de dollars en financement d’immobilisation pour la construction de nouveaux logements avec services de soutien destinés aux personnes ayant des handicaps physiques et souffrant de problèmes de santé mentale.

 

Cherie Wong, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Centre
Oui ­­

Gordon Kubanek, candidat du Parti vert de l’Ontario pour Carleton
Autre
Commentaires : J’irai plus loin et ferai adopter une loi pour que tous les nouveaux projets d’habitation comprennent 20 % de logements abordables.

Sheilagh McLean, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Vanier
Oui
Commentaires : Les députés provinciaux du Parti vert demanderont aux nouveaux projets d’aménagement de prévoir au moins 20 % de logements abordables.

Nous encouragerons les solutions novatrices comme les « minimaisons », les maisons d’allée, le cohabitat et les logements accessoires. Nous investirons également 200 millions $ supplémentaires en sus des augmentations inscrites au budget 2018 pour financer des refuges, des logements sociaux, des coopératives d’habitation et des logements avec services de soutien.

 

Réponse des candidats locaux du Parti libéral de l’Ontario
Oui
Commentaires : Nous sommes déterminés à ce que les Ontariennes et Ontariens aient un chez-soi sûr et abordable. Lorsque les familles ont accès à des logements abordables, elles ont la possibilité d’atteindre leur plein potentiel. Contrairement aux conservateurs et aux néo-démocrates, notre bilan en matière de logement est positif et nous continuerons à investir stratégiquement dans le logement abordable. Le gouvernement dirigé par Kathleen Wynne a bonifié les investissements en matière de logement, des investissements qui atteignent maintenant un milliard de dollars annuellement.

Nous contribuons à la création de plus de 22 000 logements locatifs abordables et à plus de 335 000 réparations et améliorations dans des logements sociaux et abordables ; de plus, nous fournissons de l’aide pour payer les loyers et verser la mise de fonds à plus de 93 000 ménages dans le besoin.

Par l’entremise du Programme d’investissement dans le logement abordable, le gouvernement de l’Ontario a investi 27 millions de dollars pour la construction de 675 logements abordables, notamment grâce à des partenariats avec l’Initiative multiconfessionnelle sur l’habitation à Barrhaven et le Centre de santé communautaire Carlington pour des logements avec services de soutien pour les personnes âgées à faible revenu. Le gouvernement de l’Ontario a également injecté 5,1 millions de dollars dans la construction du centre d’hébergement intégré de la fondation Tamir, un établissement de 34 logements et 45 lits offrant un logement et des soins de relève aux adultes ayant une déficience intellectuelle. S’il est réélu, le gouvernement libéral de l’Ontario continuera de financer des projets novateurs de ce genre afin de répondre aux problèmes en matière de logement.

Notre gouvernement investira jusqu’à 200 millions de dollars pour financer des allocations de logement et des services de soutien pour aider jusqu’à 6 000 familles et individus au cours des trois prochaines années. Nous appuierons la construction à long terme de logements avec services de soutien, jusqu’à concurrence de 1 500 unités.

Notre Plan de l’Ontario pour le logement équitable protège autant les locataires que les acheteurs de maisons, car tous ont droit à un logement convenable et abordable. Cela comprend l’élargissement du contrôle des loyers à tous les logements locatifs privés afin de protéger les locataires contre des augmentations de loyer injustes qu’ils n’ont pas les moyens de payer.

Nous avons établi un programme afin de tirer parti des biens fonciers provinciaux et accru le financement pour des logements abordables pour des dizaines de milliers de logements actuels et futurs.

Par l’entremise du Programme de remise sur les redevances d’aménagement, nous investirons plus de 200 millions de dollars en soutiens municipaux pour créer des logements au taux du marché et en deçà à l’aide du programme Logements pour de bon ; nous établirons des partenariats avec les municipalités en vue d’offrir des logements avec services de soutien adaptés pour les personnes en situation d’itinérance.

 

La Stratégie nationale sur le logement versera plus de quatre milliards de dollars pour le logement en Ontario, y compris de nouvelles constructions, une allocation transférable pour le logement, et la rénovation de dizaines de milliers de logements sociaux. Les Libéraux de l’Ontario accorderaient un financement équivalent à celui du gouvernement fédéral afin de tirer le meilleur parti de cette occasion.

Nous avons aussi mis en place le zonage d’inclusion, qui permet aux municipalités d’exiger que les promoteurs immobiliers incluent des logements abordables dans leurs projets de construction d’ensembles domiciliaires.

 

 

Réponse des candidats locaux du Parti NPD de l’Ontario
Oui
Commentaires : Selon le Rapport annuel 2016 du Bureau de la vérificatrice générale de l’Ontario, « il y a une pénurie importante de logements avec services de soutien en Ontario ».

Andrea Horwath et le NPD investiront dans 30 000 nouvelles unités de logement avec services de soutien pendant les 10 prochaines années, en commençant par consacrer 1,4 milliards de dollars à la construction de 12 000 unités de logement avec services de soutien pendant son premier mandat. Cette démarche s’inscrit dans les recommandations du Conseil consultatif pour le leadership en santé mentale et en lutte contre les dépendances, ainsi que dans les recommandations allant dans le même sens d’autres organismes de premier plan dont la mission est de promouvoir la santé mentale.

Cet engagement est trois fois plus important que celui présenté par les libéraux de Kathleen Wynne dans leur budget de 2018. Par ailleurs, nous prendrons en charge les suppléments au loyer et les coûts du personnel de soutien.

 

Réponse de Doug Ford, Chef, Parti progressiste-conservateur de l’Ontario
Commentaires : De nombreuses familles ont de la difficulté à trouver un logement abordable. C’est particulièrement vrai pour les jeunes familles qui cherchent à acheter une première maison. Je crois en un Ontario où le rêve de l’accès à la propriété ne devrait pas être hors de portée d’une famille moyenne qui travaille fort et dépense judicieusement. Bien que la province ait pris des mesures pour contribuer à faire baisser les prix des maisons, le gouvernement libéral n’en a pas fait assez pour augmenter l’offre de logements. Il faut en faire plus pour augmenter l’offre de logements de façon à ce que les prix redescendent à des niveaux abordables et y restent.

Par ailleurs, sur le plan des logements sociaux, nous nous sommes engagés à consacrer 1,9 milliard $ à la santé mentale, à la toxicomanie et aux logements avec services de soutien. Cet argent permettra d’augmenter le nombre de logements avec services de soutien nécessaires dans toute la province.

 

Les candidats locaux du Parti Trillium de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

  1. 4. Soutien aux soins de longue durée

Le gouvernement de l’Ontario s’est engagé à verser 300 millions de dollars de plus sur trois ans pour les soins de longue durée, à commencer par 50 millions en 2018-2019 afin d’embaucher une infirmière autorisée dans chaque établissement de soins de longue durée et d’augmenter à quatre heures par jour les soins personnels fournis à chaque résident d’ici 2022.

Votre parti entend-il respecter l’engagement du gouvernement de l’Ontario à financer des soins plus directs et personnalisés pour les résidents des établissements de soins de longue durée de la province?

 

Cherie Wong, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Centre
Oui ­­­

 

Gordon Kubanek, candidat du Parti vert de l’Ontario pour Carleton
Autre
Commentaires : Je ne sais pas s’il s’agit du meilleur moyen d’améliorer ce type de soins; j’attendrai donc d’en savoir plus à ce sujet. Nous accorderions en outre la priorité aux soins à domicile et veillerions à ce que le système de maisons de retraite ne soit pas dominé par des entreprises à but lucratif, mais que des organismes communautaires soient également présents de sorte que les collectivités fassent également partie de la solution pour les soins de santé de longue durée.

 

Sheilagh McLean, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Vanier
Oui
Commentaires : Nous adopterons une perspective globale des soins de santé en investissant judicieusement afin d’améliorer le régime actuel, et notamment les soins prodigués aux personnes âgées. Nous augmenterons le nombre d’infirmières praticiennes dans les établissements soins de longue durée, ainsi que dans les établissements de soins en santé mentale et de soins actifs.

Pour renforcer les soins de longue durée et les soins à domicile, nous surveillerons et améliorerons la qualité des traitements offerts dans les foyers de soins de longue durée et réduirons le temps d’attente pour les soins aux personnes âgées. Nous veillerons également à ce que le personnel des établissements de soins de longue durée dispose des ressources nécessaires pour répondre aux besoins des résidents exigeant des traitements complexes comme les maladies mentales, la toxicomanie, les lésions cérébrales acquises ou les maladies  du cerveau comme la démence.

Nous apporterons également un soutien aux personnes pour qu’elles puissent vivre plus longtemps à domicile, en augmentant le financement des soins à domicile et en milieu communautaire, en consacrant des ressources supplémentaires à l’amélioration des logements d’aide à la vie autonome et de transition réservés aux personnes âgées. Nous offrirons un soutien aux membres des familles qui s’occupent d’un proche handicapé à plein temps et encouragerons et financerons la recherche dans la technologie des maisons intelligentes afin de nous permettre de vieillir à domicile et de rester dans nos communautés.

 

 

Réponse des candidats locaux du Parti libéral de l’Ontario
Oui
Commentaires : Les Libéraux de l’Ontario se sont engagés à investir plus de 300 millions de dollars dans le secteur des soins de longue durée pour l’embauche de personnel dans les foyers de longue durée en vue d’élever la moyenne provinciale de soins quotidiens pour la porter à quatre heures par résident d’ici 2022. Chaque foyer pourra ainsi être doté de personnel dûment formé dans le soutien des troubles du comportement, ainsi que dans la prestation de soins palliatifs et de fin de vie. Ces investissements auront un impact direct sur la vie des résidents de foyers de longue durée en Ontario puisqu’ils bénéficieront de plus de soins immédiatement.

Ces investissements s’ajoutent à ceux annoncés pour la création de 5 000 lits de soins de longue durée d’ici 2022, y compris l’allocation de places pour la population francophone d’Ottawa, et de plus de 30 000 lits au cours de la prochaine décennie.

 

 

Réponse des candidats locaux du Parti NPD de l’Ontario
Oui
Commentaires : Andrea Horwath et le NPD savent que, trop souvent, les établissements de soins de longue durée manquent à leur devoir de protéger la dignité, la santé, et jusqu’à la sécurité de celles et ceux qu’ils hébergent.

Au cours des cinq prochaines années, nous créerons et financerons 15 000 nouveaux lits de soins de longue durée, ce qui portera le nombre de lits à 40 000 d’ici 2028. Notre investissement visera à élargir le secteur municipal et à but non lucratif, afin que les fonds soient destinés aux soins aux patient·e·s plutôt qu’aux profits. Cela comprendra l’investissement dans des soins culturellement congruents, grâce auxquels les personnes âgées puissent avoir accès à des soins dans leur propre langue, à des plats qui leur soient familiers, et à des activités qu’elles connaissent et qui leur plaisent.

De plus, Andrea Horwath et le NPD remettront en vigueur des normes minimales ayant force de loi pour encadrer les soins que chaque résident·e d’un établissement de soins de longue durée doit recevoir. Ces normes stipuleront notamment que chaque résident·e d’un établissement de soins de longue durée a droit à un minimum quotidien de quatre heures de soins directs. Un gouvernement NPD consacrera au secteur des soins de longue durée le financement nécessaire afin de créer les conditions de possibilité pour la mise en œuvre de ces normes.

Nous appuierons le travail des associations de santé locales, afin de favoriser la création de programmes communautaires pour les plus vulnérables, et nous travaillerons de concert avec les fournisseurs de soins de longue durée, afin de nous assurer que les résident·e·s desdits établissements auront accès à des soins dentaires complets et financés publiquement.

 

Réponse de Doug Ford, Chef, Parti progressiste-conservateur de l’Ontario
Commentaires : Au chapitre des soins de longue durée, nous constatons que leur nécessité se fait de plus en plus sentir – 32 000 Ontariens attendent actuellement un lit de soins de longue durée. Nos hôpitaux sont bondés, surtout en raison du manque d’établissements de soins de longue durée. Nous aménagerons 15 000 nouveaux lits de soins de longue durée au cours des cinq premières années de notre mandat et 30 000 autres sur 10 ans.

 

Les candidats locaux du Parti Trillium de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

  1. 5. Maintenir les ententes de transfert de responsabilité

Le gouvernement de l’Ontario a amorcé en 2008 le transfert de responsabilité en matière de services sociaux pour environ 1,5 milliard de dollars. Ce programme a été mis en œuvre et a permis à la Ville d’Ottawa d’économiser approximativement 25 millions de dollars par année.

Je suis certain que vous conviendrez qu’il est plus sensé de financer les services sociaux prescrits par la province à partir des recettes provinciales plus substantielles et diversifiées qu’à partir des taxes foncières municipales.

5a) Personnellement, êtes-vous d’accord que le gouvernement de l’Ontario maintienne comme prévu ce transfert de responsabilité?

 

Cherie Wong, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Centre
Oui ­­

Gordon Kubanek, candidat du Parti vert de l’Ontario pour Carleton
Oui

Sheilagh McLean, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Vanier
Oui

 

Réponse des candidats locaux du Parti libéral de l’Ontario
Oui

 

Réponse des candidats locaux du Parti NPD de l’Ontario
Oui

 

Les candidats locaux du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

Les candidats locaux du Parti Trillium de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

5b) Votre parti politique s’engage-t-il à maintenir ce programme de transfert de responsabilité?

 

Cherie Wong, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Centre
Oui ­­

Gordon Kubanek, candidat du Parti vert de l’Ontario pour Carleton
Commentaires : Nous pensons bien au contraire que les programmes qui sont locaux devraient être gérés par des gouvernements locaux capables de lever des impôts et de collecter des fonds pour leur compte, comme la plupart des villes d’Europe le font.

Sheilagh McLean, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Vanier
N’a pas fourni de réponse

 

Réponse des candidats locaux du Parti libéral de l’Ontario
Oui
Commentaires : Le gouvernement libéral de l’Ontario a entamé la tâche de reprendre en charge les responsabilités coûteuses qui avaient été transférées de façon insouciante par le dernier gouvernement conservateur dirigé par Mike Harris. Nous avons déployé des efforts pendant de nombreuses années afin de rectifier les erreurs commises par le gouvernement précédent à cet effet. En janvier, nous avons terminé le rapatriement de ces responsabilités. En 2018, juste en ce qui concerne le programme Ontario au travail, le transfert à la province des frais non administratifs permettra aux municipalités d’épargner environ 408 millions de dollars. Cela comprend des coûts d’environ 25 millions de dollars que les municipalités devaient assumer pour la prestation de programmes. Nous nous engageons à conserver les responsabilités rapatriées et à collaborer avec les municipalités sur ces enjeux et d’autres auxquels elles sont confrontées.

 

Réponse des candidats locaux du Parti NPD de l’Ontario
Oui
Commentaires : L’Ontario subit encore les effets néfastes engendrés par la décision du gouvernement conservateur de se décharger de ses responsabilités de dépense sur les municipalités – et ce, à hauteur de milliards de dollars. Sous le gouvernement libéral de Kathleen Wynne, les municipalités en sont encore à acquitter des dépenses qui jadis étaient de responsabilité provinciale, dont les logements sociaux, les services ambulanciers, le transport en commun, et l’entretien des tronçons d’autoroute situés à l’intérieur des villes.

Andrea Horwath et le NPD offriront du changement pour le mieux, en renforçant le virage initié en 2008. Le NPD ne mésestime pas l’importance vitale des gouvernements locaux : ce sont eux qui sont au plus près des gens et qui mettent à leur disposition les services et les infrastructures dont les gens dépendent dans leur vie de tous les jours. Ainsi, nous saurons traiter les gouvernements locaux avec le respect qu’ils méritent.

Andrea Horwath et le NPD mettront fin aux politiques méprisantes au moyen desquelles des gouvernements conservateurs et libéraux successifs se sont déchargés de leurs responsabilités sur les gouvernements locaux. Nos politiques déboucheront sur un partage équitable des responsabilités, y compris en matière de transport en commun, de logement et de coût des services de garderie. Ainsi que nous l’avons signalé, un gouvernement NPD couvrira 50 % des coûts de fonctionnement du transport en commun et du transport adapté. Qui plus est, nous honorerons nos obligations en couvrant un tiers des dépenses correspondant aux travaux de réfection des logements sociaux, et nous restaurerons le financement du Fonds de partenariat avec les municipalités.

Nous tenons aussi à préciser que le NPD comprend très bien à quel point serait inadéquate une politique municipale qui, par trop uniforme, ne prendrait pas en compte les caractéristiques distinctives de chaque municipalité ontarienne. Voilà pourquoi nous mettrons en œuvre des politiques et des mesures qui répondent aux particularités de chaque entité municipale, en tenant compte des besoins et des défis uniques auxquels font face les petites collectivités, et en donnant plus de pouvoir aux villes et aux métropoles.

 

Les candidats locaux du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

Les candidats locaux du Parti Trillium de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

  1. 6. Infrastructure traditionnelle

Les résidents comprennent qu’au cours des sept dernières années le gouvernement provincial ait concentré beaucoup de ses énergies sur l’infrastructure du transport en commun, laquelle avait besoin d’un effort de rattrapage important. À présent, les résidents nous demandent d’accorder de cette attention aux autres besoins de notre infrastructure bâtie. On entend dans les réunions publiques ou dans nos conversations informelles qu’il faut faire plus pour améliorer l’état de nos routes, de nos infrastructures, de nos bâtiments et de nos parcs.

Les lacunes en matière d’infrastructure sont un défi d’importance pour les municipalités à l’échelle du pays. Chaque milliard investi dans la nouvelle infrastructure générera 10 000 années/personnes en emplois dans Ottawa, y compris 5 500 nouveaux emplois dans le secteur de la construction.

Votre parti consultera-t-il les municipalités de l’Ontario sur le besoin d’établir un programme d’infrastructure traditionnelle pour les routes, les ponts, les autoroutes et les installations cyclables et piétonnières?

 

Cherie Wong, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Centre
Oui ­
Commentaires : Ensure all are accessible facilities.

Gordon Kubanek, candidat du Parti vert de l’Ontario pour Carleton
Oui
Commentaires : Nous privilégierons le transport en commun et l’imposition d’un péage pour toutes les autoroutes urbaines. Personnellement, à titre d’ingénieur, je crois que tous les ans, on devrait obligatoirement mettre un pourcentage des fonds de côté pour éviter les déficits infrastructurels et ainsi être toujours être à jour pour les investissements nécessaires. Cela signifie que l’étalement urbain doit s’arrêter – il n’est pas abordable sur le plan des couts d’infrastructure.

Sheilagh McLean, candidate du Parti vert de l’Ontario pour Ottawa Vanier
Oui
Commentaires : Nous créerons un fonds à long terme réservé aux infrastructures piétonnières et cyclistes municipales, et investirons 2,17 milliards $ sur 4 ans dans la sécurité des rues et autres voies de circulation.

Nous rédigerons une Loi sur les rues complètes qui exigera que toutes les voies de circulation de l’Ontario soient planifiées, conçues, exploitées et entretenues de manière à assurer à tous les usagers, peu importe leur âge et leur capacité, un accès et des déplacements sécuritaires, pratiques et confortables, quel que soit leur mode de transport. Nous exigerons également que toutes les routes nouvelles et ré-asphaltées soient dotées d’accotements asphaltés permettant permettre aux cyclistes de rouler en toute sécurité et que des réseaux cyclistes soient aménagés pour les navetteurs à l’échelle de toute la province.

 

Réponse des candidats locaux du Parti libéral de l’Ontario
Oui
Commentaires : Nous sommes déterminés à nous assurer que nos investissements sans précédent dans les infrastructures profiteront à tous en Ontario. Nous avons la responsabilité de créer les infrastructures publiques essentielles dont notre province a besoin pour maintenir une économie forte et un niveau de vie élevé.

Notre bilan est sans équivoque ; nous effectuons le plus important investissement en infrastructure de l’histoire de l’Ontario, soit 230 milliards de dollars sur 14 ans.

En mars, le gouvernement de l’Ontario et le gouvernement du Canada ont signé une entente bilatérale qui prévoit plus de 11,8 milliards de dollars en financement à la province au cours des dix prochaines années.

Nous sommes engagés en vertu de cette entente à investir 10 milliards de dollars dont d’importants investissements dans les transports en commun, les infrastructures vertes, les infrastructures récréatives ainsi que les infrastructures dans les collectivités du Nord et rurales de la province. Ce financement conjoint appuiera des projets pour la réduction des temps de déplacement, l’assainissement de l’air et de l’eau, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la construction et la réfection de routes et de ponts, et l’amélioration d’installations récréatives.

Nous sommes au courant des demandes de la Ville d’Ottawa concernant notamment l’élargissement de la route 174 et de la route de comté 17, la construction d’un échangeur sur l’autoroute 416 à la hauteur du chemin Barnsdale et la construction d’un pont piétonnier à la promenade Huntmar ; si nous sommes réélus, nous continuerons à travailler avec la ville pour trouver des solutions à ces questions et à d’autres enjeux auxquels est confrontée la Ville d’Ottawa en matière d’infrastructure.

Nous travaillerons étroitement avec le gouvernement fédéral et nos partenaires au niveau municipal afin d’élaborer la prochaine phase du financement.

 

Réponse des candidats du Parti NPD de l’Ontario de la région d’Ottawa
Oui
Commentaires : Les collectivités de partout à travers l’Ontario ont pu constater l’impact de décennies de coupures aux services publics. À ce point de vue-là, les exemples les plus visibles sont les routes, les écoles, ou encore les hôpitaux ayant un besoin urgent de réparations.

Le NPD de l’Ontario veillera à ce que les coûts du transport en commun, des hôpitaux et des écoles restent stables. Afin d’assurer un encadrement raisonné des dépenses en infrastructures, un gouvernement NPD basera ses décisions en matière de planification et d’approvisionnement sur l’intérêt public à long terme, et nos pas sur les besoins d’entités financières en quête de profit.

Le NPD estime que l’infrastructure est un bien public et qu’en tant que telle elle devrait servir l’intérêt public.

Ainsi, nous investirons plus de 180 milliards en infrastructure, et nous nous assurerons que l’infrastructure reste dans le giron public, en évitant les partenariats publics-privés. De plus, nous élargirons les Ententes sur les avantages communautaires, en en faisant une partie intégrante de tous les projets d’infrastructure. Ces ententes permettent aux apprenti·e·s ontarien·ne·s d’accumuler de l’expérience, et aux entreprises d’être des fournisseurs desservant les besoins du projet en biens et services. Fait nullement négligeable, les ententes permettent aussi d’établir des normes, tant en termes d’efficacité qu’en termes de résistance des constructions au climat.

Comme nous l’avons indiqué précédemment, nous restaurerons le financement du Fonds de partenariat avec les municipalités, en permettant ainsi aux gouvernements locaux d’établir des plans à long terme. Nous n’omettrons pas non plus de travailler avec les municipalités dites « de palier inférieur », afin de nous assurer qu’elles auront accès à du financement pour leurs priorités locales de première importance.

 

Les candidats locaux du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse

 

Les candidats locaux du Parti Trillium de l’Ontario n’ont pas fourni de réponse