• Gina LaPointe, CD reçoit le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

    Le 9 novembre 2016 – Le maire Jim Watson, Bob Monette, conseiller du quartier Orléans et Stephen Blais, conseiller du quartier Cumberland, ont remis le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire à Gina LaPointe lors de la réunion du Conseil municipal aujourd’hui.

    Mme LaPointe est la présidente du jardin communautaire d’Orléans, qui loue actuellement 70 lots à des jardiniers du quartier. Depuis qu’elle a pris sa retraite, en 2006, cette ancienne agente de police militaire consacre beaucoup de son temps au jardin communautaire, dont elle a été élue présidente en novembre 2010. Depuis, le jardin s’est grandement développé, notamment grâce à la construction de deux remises pour les jardiniers, à l’installation d’un système de pompage à énergie solaire – une première à Ottawa – et plus récemment à l’ajout de ruches, ce qui est permis vu que le terrain se trouve en zone agricole. D’ailleurs, outre les fonctions qu’elle occupe au jardin, Mme LaPointe est apicultrice et s’occupe des abeilles depuis leur arrivée.

    La passion de Mme LaPointe pour son jardin communautaire est source d’inspiration pour de nombreux membres de la communauté, dont le conseiller du quartier Orléans, Bob Monette, qui participe au projet depuis le tout début. Jardinier depuis plusieurs années, le conseiller Monette était fier de souligner le travail de Mme LaPointe, en 2011, à l’occasion de la Soirée de reconnaissance des bénévoles, événement tenu aux deux ans.

    Au cours des trois dernières années, le jardin communautaire d’Orléans a ouvert ses portes au grand public dans le cadre des Journées du jardin d’Ottawa. Cette année, Mme LaPointe a joué un rôle important dans la venue de Mark Burleton, le jardinier en chef de la résidence du gouverneur général. Il s’agit là d’un coup de maître, puisque M. Burleton fait très peu d’apparitions publiques.

    Le jardin communautaire d’Orléans a été aménagé dans le but d’offrir un espace où les résidents d’Orléans pourraient faire pousser leurs propres fruits et légumes biologiques, d’éduquer les gens à propos du jardinage et de ses bienfaits, et d’en faire la promotion en tant qu’activité économique bénéfique pour la santé. De plus, le jardin redonne à la communauté : en effet, il fait don de fruits et de légumes à The Ottawa Mission, qui s’en sert pour préparer de délicieux repas nutritifs pour ses clients. Les jardiniers qui le désirent laissent une partie de leur récolte dans l’une des remises, puis Mme LaPointe les nettoie avant de les livrer personnellement à The Ottawa Mission tous les mardis matin.