• Louis V. Patry le Prix de bâtisseur de la ville

    Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Innes, Jody Mitic, ont remis aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville à Louis V. Patry, qui a consacré plus de 35 années de travail bénévole à préserver et à promouvoir l’histoire et le patrimoine d’Orléans.

    Louis a cofondé le Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO) en 1979 ainsi que la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans (SFOPHO) en 2008. Au fil des ans, il a dirigé de nombreux comités, et a fait profiter des douzaines d’organisations et de projets de son expertise concernant l’histoire et la culture francophone d’Orléans. Voici quelques-unes de ses principales réalisations :

     – Il est devenu, en 1968, le premier conseiller bilingue en matière de politiques auprès du Bureau du vérificateur général du Canada.

     – Louis et son équipe de bénévoles ont organisé les premiers spectacles culturels en français offerts par le MIFO au début des années 1980. Ces activités populaires se poursuivent de nos jours au Centre des arts Shenkman; plus de 8 000 billets ont été vendus en 2014.

     – En 2011, il a créé et présidé le Comité pour l’amélioration de la place des noms francophones d’Orléans (CAPNFO), un comité de la SFOPHO qui a sensibilisé la population à l’importance de mettre les accents sur les mots français dans les noms de lieux publics, notamment l’accent aigu sur la lettre « e » du mot « Orléans ».

     – Comme membre du Groupe de travail du maire chargé de mettre à jour la politique sur les noms commémoratifs de la Ville en 2011-2012, il a fait des recherches et rédigé un document sur les politiques relatives aux noms commémoratifs en vigueur dans différentes provinces et grandes villes.

     – À la demande de la Gloucester Historical Society, il a écrit une histoire d’Orléans, que l’on peut se procurer dans les deux langues sur le site Web de la SFOPHO.

    L’apport de Louis a aidé à faire de la SFOPHO une organisation dynamique et active, vouée à la préservation et à la promotion du patrimoine francophone d’Orléans et d’Ottawa. Puisque la SFOPHO est la seule société historique francophone de la région d’Ottawa, on lui demande souvent de représenter la communauté de langue française d’Ottawa pour les questions relatives au patrimoine.

    15F-228 068