• Encore plus facile à Ottawa d’utiliser sa carte PRESTO

    Ottawa – Le maire Jim Watson, Stephen Blais, président de la Commission du transport en commun, Garry Griffin, directeur de district pour Shoppers Drug Mart, et Annalise Czerny, vice-présidente aux Opérations pour PRESTO, se trouvaient aujourd’hui au Shoppers Drug Mart de Barrhaven afin d’annoncer le déploiement des services PRESTO dans des commerces d’Ottawa.

    Les usagers du transport en commun pourront se procurer leur laissez-passer mensuel, charger des fonds sur leur carte PRESTO, vérifier leur solde et appliquer les tarifs réduits auxquels ils sont admissibles selon leur âge dans 66 Shoppers Drug Mart, Loblaws et Real Canadian Superstore à Ottawa. Le déploiement des nouveaux points de service dans ces commerces d’Ottawa se déroule par étape; ils devraient tous être en mesure d’offrir des services PRESTO d’ici la fin de mai. Pour une liste à jour des points de service, rendez-vous à octranspo.com ou à prestocard.ca.

    L’ajout de 66 nouveaux points de service, soit 51 Shoppers Drug Mart, 12 Loblaws et 3 Real Canadian Superstore, facilitera les transactions PRESTO des usagers du transport en commun. Lorsque les clients chargeront des fonds sur leur carte PRESTO à l’un ou l’autre de ces magasins, leur solde sera immédiatement accessible.

    Les nouveaux détenteurs du laissez-passer communautaire et de l’EquiPass devront, quant à eux, faire appliquer leur tarif réduit pour la première fois à l’un des quatre centres de service à la clientèle d’OC Transpo. Une fois le tarif appliqué, ils pourront charger leur laissez-passer mensuel ou des fonds à l’un ou l’autre de ces magasins d’Ottawa, ou le faire en ligne.

    Les usagers du transport en commun pourront continuer à se procurer des produits PRESTO aux quatre centres de service à la clientèle d’OC Transpo, aux trois centres du service à la clientèle de ServiceOttawa et aux distributrices de billets des stations Carling, Carleton, Mooney’s Bay et Greenboro. Ils pourront aussi charger des fonds sur leur carte et vérifier leur solde en ligne à prestocard.ca.

    Les cartes PRESTO achetées dans les magasins Shoppers Drug Mart, Loblaws et Superstore auront un nouveau design et seront noires. Elles fonctionneront de la même façon que les cartes vertes.

    Pour en savoir plus, rendez-vous à octranspo.com ou prestocard.ca.

    Pour de plus amples renseignements sur les programmes et les services de la Ville, rendez-vous à ottawa.ca ou composez le 3-1-1 (ATS : 613-580-2401). Vous pouvez également nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

    Citations

    « L’ajout de 66 nouveaux points de service dans Ottawa sera vraiment avantageux pour les usagers de notre réseau de transport en commun, qui pourront acheter des titres d’OC Transpo tout en faisant leurs courses. Comme ces points de service sont dans des magasins situés un peu partout dans la ville, les gens pourront éviter les longues files d’attente à la fin du mois pour le simple chargement du laissez-passer mensuel sur leur carte PRESTO. »
    Maire Jim Watson, Ville d’Ottawa

    « Rendre le transport en commun plus commode est essentiel pour accroître l’achalandage du réseau et gérer la congestion dans nos villes. C’est pourquoi nous élargissons l’accès à PRESTO et travaillons avec nos partenaires municipaux, comme la Ville d’Ottawa, à développer le transport en commun pour les navetteurs et les familles dans toute la province. »
    Kathryn McGarry, ministre du Transport

    « Nous sommes satisfaits du déploiement de PRESTO à ce jour et nous savons que ce service épargnera beaucoup de temps à nos clients. Cette annonce de services étendus veut dire plus de commodité pour les usagers du transport en commun de la province. »
    Ken Kirkwood, directeur principal, gestion des catégories, Shoppers Drug Mart

    « Nous sommes vraiment heureux d’offrir aux usagers du transport en commun d’Ottawa, grâce à notre partenariat avec Loblaws, des options plus pratiques pour se procurer et charger leur carte PRESTO. Nous savons qu’avec cette expansion importante du réseau de points de service PRESTO, il sera plus facile pour les usagers de choisir et d’utiliser la carte PRESTO. Nous nous rapprochons ainsi de notre objectif de faire du transport en commun un choix plus pratique et accessible pour tous. »
    Phil Verster, PDG, Metrolinx

    Faits en bref

    • Les transactions sur la carte PRESTO peuvent se faire en ligne ou dans 77 points de service dans la ville, à savoir :
      • 51 Shoppers Drug Mart
      • 12 Loblaws
      • 3 Real Canadian Superstore
      • 4 centres de service à la clientèle d’OC Transpo
      • 3 centres du service à la clientèle de ServiceOttawa
      • 4 distributrices de billets aux stations Carling, Carleton, Mooney’s Bay et Greenboro
    • Prix d’achat d’une carte PRESTO : 6 $
    • L’utilisation de la carte PRESTO au lieu d’argent comptant permet d’économiser 0,05 $ sur chaque aller simple.

    Site Web
    OC Transpo
    PRESTO

    Médias sociaux
    Facebook
    Twitter
    Instagram

  • La Ville dévoile les 40 noms gagnants pour les véhicules de l’O-Train

    Aujourd’hui à la Place Ben-Franklin, le maire Jim Watson, le président de la Commission du transport en commun, Stephen Blais, le président du Comité des transports, Keith Egli et le directeur général des Transports, John Manconi, ont annoncé les propositions retenues dans le cadre du concours Donne un nom au train et remis des certificats à la prochaine génération d’usagers de l’O-Train d’Ottawa. Les certificats ont été remis aux enfants et aux jeunes qui ont soumis les noms choisis pour les six voitures de train de la Ligne Trillium de l’O-Train et les 34 voitures de train de la Ligne de la Confédération de l’O-Train.

    Les jeunes gagnants ont eu l’occasion de rencontrer le hibou OC, de parler avec les instructeurs des opérateurs de train électrique, et ont été conviés à une soirée pizza après la cérémonie de remise des certificats. Chaque gagnant a également reçu deux billets or pour le voyage inaugural sur la Ligne de la Confédération lors de son lancement plus tard cette année.

    Les noms ont été proposés dans le cadre du concours Donne un nom au train, qui était ouvert aux enfants et aux jeunes de 16 ans et moins. Le concours s’est déroulé du 5 novembre au 8 décembre 2017. La Ville a reçu près de 2 000 participations.

    Les noms proposés reflètent les personnages historiques d’Ottawa et du Canada, les arts, notre histoire militaire, et honorent également les peuples autochtones.

    Voitures de la Ligne Trillium

    • Nanuq • Ours Polaire
    • Aurore Boréale
    • Rocket Richard
    • Capteur de Rêves
    • Emily Murphy
    • Portage

    Voitures de la Ligne de la Confédération

    • La Bernache du Canada
    • Farley Mowat
    • Gord Downie
    • Inuksuk
    • John McCrae
    • Draveur
    • Lord Stanley
    • Louis Riel
    • Orignal Majestueux
    • Odawa
    • Coquelicot
    • Snowbird
    • Bluenose
    • Boréal
    • Jacques Cartier
    • Juno
    • Nathan Cirillo
    • Normandie
    • Samuel de Champlain
    • Thomas D’Arcy McGee
    • Totem
    • Toundra
    • Wagosh • Renard
    • Acadia
    • Agnes Macphail
    • Amik • Castor
    • Bertha Wilson
    • Billy Bishop
    • Eh-Train
    • Henrietta Edwards
    • Tire d’Érable
    • La Police Montée
    • George Brown

    Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Ligne de la Confédération de l’O-Train, veuillez visiter la page Web « Prêt pour l’O-Train » d’OC Transpo à www.octranspo.com/pretpourlotrain.

    Pour de plus amples renseignements sur les programmes et services de la Ville, rendez-vous au ottawa.ca ou composez le 3-1-1 (ATS : 613-580-2401). Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram.

    Citations

    « La Ligne de la Confédération de l’O-Train changera la façon dont les gens se déplacent et voyagent dans Ottawa, que ce soit pour aller à l’école, au travail ou pour s’amuser. Le train léger sur rail sera le mode de transport préféré des générations à venir. Il est tout à fait approprié que les usagers du transport en commun de demain contribuent à forger l’identité des trains qui feront partie de leur vie quotidienne. »
    Maire Jim Watson, Ville d’Ottawa

    « La créativité de ces enfants et de ces jeunes est vraiment remarquable, tout comme leur connaissance de l’histoire d’Ottawa et du Canada. Ils ont de toute évidence fait des recherches pour arriver à proposer autant de noms significatifs de notre passé. Je les félicite pour leurs propositions. La Ville d’Ottawa sera fière de les apposer sur nos trains. »
    Stephen Blais, conseiller et président de la Commission du transport en commun

    « L’ajout de la Ligne de la Confédération offrira un autre choix de transport durable aux enfants et aux jeunes d’aujourd’hui. Ils grandiront en ayant davantage d’options en matière de déplacement, ce qui les aidera à être moins dépendants des modes de transport traditionnels. Ces trains font partie de leur avenir et je suis heureux de les voir y jouer un rôle aussi actif. »
    Conseiller Keith Egli, président du Comité des transports

    Faits saillants

    • La Ligne de la Confédération de l’O-Train est un projet de 2,13 milliards de dollars financé conjointement par le gouvernement du Canada, le gouvernement ontarien et la Ville d’Ottawa.
      • 13 stations
      • 12,5 kilomètres entre les stations Tunney’s Pasture et Blair
      • Un tunnel de 2,5 kilomètres sous le centre-ville comprenant 3 stations souterraines
      • 34 voitures de train Citadis Spirit d’Alstom entièrement électriques
      • En période de pointe, les trains passeront toutes les 5 minutes ou moins
      • Il faudra moins de 25 minutes pour parcourir la distance séparant les stations Tunney’s Pasture et Blair
      • Chaque train de 2 voitures a une capacité de 600 passagers
    • La Ligne Trillium de l’O-Train est entrée en fonction en octobre 2001 et transporte en moyenne 14 000 passagers chaque jour de la semaine.
      • 5 stations
      • 8 kilomètres entre les stations Greenboro et Bayview
      • Un tunnel de 600 mètres sous le lac Dow
      • 6 voitures de train Coradia Lint d’Alstom alimentées au diesel
      • Un train toutes les 12 minutes la plupart du temps
      • Il faut 16 minutes pour parcourir la distance entre les stations Greenboro et Bayview
      • 260 passagers par train

    Sites Web
    OC Transpo
    Prêt pour l’O-Train
    Ligne de la Confédération
    Étape 2

  • Pleins feux sur l’industrie musicale d’Ottawa au salon Sonicity

    Ottawa – Le maire Jim Watson, le conseiller Jeff Leiper ainsi que des membres de l’industrie de la musique ont souligné aujourd’hui la contribution de la communauté musicale dynamique d’Ottawa lors du salon Sonicity.

    Le salon Sonicity, en collaboration avec Megaphono, conférence et festival annuel de la musique d’Ottawa, comprenait un aperçu de la stratégie musicale de la Ville d’Ottawa ainsi que le lancement officiel de Sonicity, une application mobile qui offre des bandes sonores immersives originales composées par de talentueux artistes locaux qui sont diffusées le long de sept circuits d’autobus sur le réseau d’OC Transpo.

    Certains des artistes entendus sur l’application, dont Philippe Charbonneau, Boyhood, Nathanael Larochette, Ben Globerman et Adam Saikaley, ont interprété leurs compositions en direct. Après le spectacle, les participants ont pu écouter une musique mixée par Adam Saikaley, spécialement pour Sonicity, dans le cadre d’un disco silencieux nocturne de 30 minutes en autobus d’OC Transpo.

    La stratégie musicale de la Ville d’Ottawa

    Durant la semaine des JUNO 2017, la Ville a annoncé qu’elle financerait le développement de la première stratégie musicale de la Ville d’Ottawa, ayant pour but d’appuyer les artistes, les musiciens et les producteurs locaux, et de faire croître cet important secteur de notre économie. Pour s’assurer que l’industrie locale serait la force vive de la stratégie, la Ville a demandé à la Coalition de l’industrie de la musique d’Ottawa de réunir un groupe de travail formé de chefs de l’industrie de la région, de mener des consultations auprès des intervenants et des résidents, et de rédiger une stratégie. Plus de 1200 artistes, professionnels de l’industrie et amateurs de musique ont pris part au processus de consultation.

    La stratégie musicale triennale a pour but d’appuyer l’industrie de la musique émergente d’Ottawa, de faire connaître Ottawa à titre de ville musicale de calibre international         et d’élargir le rôle de la Ville dans le soutien de la musique locale. À l’heure actuelle, la Ville :

    • offre des subventions pour des artistes, des organisations sans but lucratif et des festivals;
    • diffuse de la musique d’artistes locaux dans les lieux détenus par la Ville;
    • présente une programmation axée sur la musique et les musiciens.

    Les recommandations énoncées dans la stratégie sont axées sur la création d’un environnement propice à la musique dans lequel peut s’épanouir chacun des intervenants du milieu de la musique, allant des salles de spectacle aux studios, en passant par les interprètes eux-mêmes. La stratégie musicale de la Ville d’Ottawa sera présentée au Comité des finances et du développement économique en avril 2018.

    Sonicity

    Sonicity, une application mobile créée par l’organisation artistique locale Artengine, intègre l’art, la musique et la technologie dans les déplacements quotidiens. Cette application, commandée par le Programme d’art public de la Ville et financée en partie par le Programme pilote en matière d’innovation , offre un moyen unique d’établir un lien entre le public et les jeunes artistes d’Ottawa.

    Sonicity propose aux usagers du transport en commun des compositions originales de musiciens de la région comme Scattered Clouds, Boyhood, Mike Dubue, Memetic, Adam Saikaley, Nathanael Larochette et Ben Globerman. Ces compositions originales inspirées par les quartiers d’Ottawa transforment nos transports publics en une riche trame sonore pour dynamiser et améliorer les déplacements des usagers.

    Citations

    « Une communauté musicale dynamique créée des emplois, établit des liens et contribue à faire d’Ottawa un endroit stimulant sur le plan culturel – une ville qu’il est agréable de visiter ou d’habiter. Nous mettons les musiciens de la région à l’avant-scène avec des projets comme Sonicity et nous développons la stratégie musicale d’Ottawa pour souligner l’importance de la musique dans une économie forte et diversifiée. »
    Maire Jim Watson, Ville d’Ottawa 

    « En qualité de membre du groupe de travail sur la stratégie musicale d’Ottawa, je suis heureux de présenter notre vision pour faire d’Ottawa une ville musicale. De concert avec la Coalition de l’industrie musicale d’Ottawa, nous mettons en lumière les musiciens talentueux d’Ottawa et leurs contributions importantes à la scène artistique et à l’industrie du spectacle de notre région. »
    Conseiller Jeff Leiper, quartier Kitchissippi

  • Le Groupe de travail conjoint en matière de transport élabore ses priorités

    GATINEAU-OTTAWA – Convoqué par les maires Maxime Pedneaud-Jobin et Jim Watson, le Groupe de travail conjoint sur le transport a tenu sa première rencontre aujourd’hui à l’hôtel de ville d’Ottawa. Les maires Pedneaud-Jobin et Watson étaient accompagnés des présidents de leurs comités en la matière, soit :

    • Stephen Blais, président, Commission du transport en commun, Ville d’Ottawa
    • Myriam Nadeau, présidente, Société de transport de l’Outaouais (STO)
    • Keith Egli, président, Comité des transports, Ville d’Ottawa
    • Audrey Bureau, présidente, Commission sur les transports, les déplacements durables et la sécurité, Ville de Gatineau
    • de même que la direction d’OC Transpo et de la STO.

    La rencontre faisait suite à l’entente historique signée le 26 mai 2017 entre Ottawa et Gatineau annonçant la création du Groupe de travail conjoint en matière de transport, et à l’annonce du 14 juillet portant sur le mandat et la composition du groupe. À titre de rappel, ce dernier a été mandaté d’examiner et de faire des recommandations sur toute question de transport interprovincial, incluant le transport actif, ou encore tout projet d’infrastructure de transport susceptible d’avoir un impact des deux côtés de la rivière des Outaouais.

    Entrée en fonction de la Ligne de la Confédération

    À ce titre, les deux parties ont fait un retour sur l’arrimage du service de la STO lors de la mise en service de la Ligne de la Confédération de l’O-Train à Ottawa plus tard cette année. Des plans opérationnels ont été développés conjointement et seront déployés à la suite de l’entrée en fonction du train léger.

    Système de transport collectif structurant dans l’ouest de Gatineau

    De plus, l’équipe de la Ville de Gatineau a saisi l’occasion de mettre à jour ses homologues ottaviens quant aux efforts de planification et d’études sur la faisabilité de mise en œuvre d’un système de transport collectif structurant dans l’ouest de Gatineau. Les études se poursuivront, mais l’espoir à long terme des deux villes demeure l’intégration des deux systèmes de transport avec des modes compatibles, entre autres par l’entremise du pont Prince-de-Galles.

    Planifier à long terme : Vision Ottawa-Gatineau 2050

    Le Groupe de travail s’est entendu pour aller de l’avant au cours des prochaines années avec un exercice de vision commune à long terme sur l’arrimage optimal des deux réseaux de transport.

    Vision Ottawa-Gatineau 2050 deviendrait une feuille de route composée de mesures en transport collectif, actif et routier, prenant en ligne de compte les besoins futurs de nos utilisateurs tout en misant sur le développement durable de la Région de la capitale nationale.

    L’exercice Vision Ottawa-Gatineau 2050 débuterait par des consultations auprès des conducteurs, des usagers du transport en commun, des cyclistes et des piétons des deux côtés de la rivière des Outaouais, afin de mieux comprendre leurs habitudes et besoins. On tenterait d’identifier par la suite certaines mesures qui viseraient une intégration optimale des réseaux et une meilleure synchronisation des déplacements. Celles-ci mèneraient ultimement à une augmentation de l’utilisation du transport collectif et actif, de même que du covoiturage, et contribueraient à réduire les émissions de gaz à effet de serre, offrant à nos résident(e)s un environnement et un avenir plus verts.

    La prochaine rencontre du Groupe de travail conjoint sur le transport aura lieu à l’été 2018.

  • Motion afin d’introduire une option de transport en commun « passage unique » équitable

    Le 4 octobre 2016, le conseiller municipal et président de la Commission du transport en commun Stephen Blais et moi avons annoncé la création d’un nouveau laissez-passer EquiPass visant à rendre la ville d’Ottawa plus abordable pour tous ses résidents.

    Le 10 mars 2017, OC Transpo a lancé l’EquiPass à 57 $ par mois, soit 50 % de moins que le laissez-passer mensuel ordinaire pour adulte. Depuis, plus de 2 300 résidents admissibles ont présenté des demandes d’EquiPass qui ont été approuvées.

    Nous demandons aujourd’hui à la Commission du transport en commun de travailler étroitement avec OC Transpo à la création d’une option « passage unique » équitable, qui concorde avec le budget de 2018, pour les résidents et les familles dont le revenu est égal ou inférieur au seuil de faible revenu défini par Statistique Canada.

    Après consultation des intervenants, et vu le succès initial de la mise en œuvre de l’EquiPass, nous estimons que l’offre d’une option « passage unique » est la prochaine étape logique de l’évolution de ce laissez-passer. Ces changements nous aideront à atteindre le but que nous nous sommes fixé d’élargir les notions d’inclusion et d’équité des tarifs pour les résidents admissibles d’Ottawa.

    Nous proposons que le nouveau tarif « passage unique » – qu’on appellera « EquiTarif »  ou « EquiFare » – soit financé par le processus budgétaire de 2018. Nous invitons la Commission du transport en commun à collaborer avec OC Transpo à la mise en place en 2018 d’un tarif « passage unique » équitable.

    Nous entendons continuer à montrer que nous pouvons et allons concilier les exigences d‘une ville qui se veut à la fois abordable et bienveillante.

    À cette fin, le conseiller Blais présentera mercredi à la Commission du transport en commun une motion demandant au personnel de poursuivre l’élaboration de ce programme et de formuler une recommandation à examiner dans le cadre du processus budgétaire de 2018.

    Salutations distinguées.

    Jim Watson                                                   Stephen Blais
    Le maire d’Ottawa                                        Le conseiller du quartier Cumberland